3e cycle recherche

L’activité de recherche reposant sur la pratique artistique et à l’initiative d’artistes et de designers en association possible avec des théoriciens est une des missions fondamentales de l’Ensba Lyon. Celle-ci se déploie au sein d’un troisième cycle composé de 2 unités de Recherche décrites ci-dessous et parallèlement au sein de plusieurs programmes de recherche dont les objectifs sont entre autres :

Les programmes peuvent se déployer selon un régime d’activité durable ou se dérouler sur 2 années dans le cadre d’un financement de la part du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Art Contemporain et Temps de l’Histoire

Depuis janvier 2004, l’École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon (Ensba), en collaboration avec le Centre d’Histoire et Théorie des Arts de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales de Paris (CEHTA / EHESS), a mis en place un programme de recherche conduit par l’artiste Bernhard Rüdiger et le théoricien et historien de l’art Giovanni Careri, qui a pour titre « Art Contemporain et Temps de l’Histoire».

+ d'infos

DatAData

L’unité de recherche DatAData rassemble artistes et chercheur(e)s dans la volonté de répondre aux enjeux éthiques et esthétiques soulevés par les cultures numériques, en s’engageant dans le débat actuel sur la place de la recherche dans les lieux d’enseignement de l’art français et étrangers.

www.datadataensbalyon.fr


^ top

Programmes de Recherche

L’activité de recherche reposant sur la pratique artistique et à l’initiative d’artistes et de designers en association possible avec des théoriciens est une des missions fondamentales de l’Ensba Lyon. Celle-ci se déploie au sein d’un troisième cycle composé de 3 unités de Recherche décrites ci-dessous et parallèlement au sein de plusieurs programmes de recherche dont les objectifs sont entre autres :

Les programmes peuvent se déployer selon un régime d’activité durable ou se dérouler sur 2 années dans le cadre d’un financement de la part du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Post-Performance Future

De la relecture historique de la performance à son re-enactement puis sa dématérialisation.

Ce programme de recherche se donne pour objectif de poser les jalons d’une nouvelle pensée, pratique, « inchoactive ». Il s’agit d’envisager ce que la « performativité » et sa critique fabriquent, ses formes et ses tensions. L’objet de la performance ? La performance en tant qu’objet.
Qu’en est-il au premier quart du XXIe siècle ?
« Le mythe de la co-présence, de l’être ensemble »,
résiste-t-il à la puissance de l’écran, au confort de la fascination passive ? Quel héritage de cette modernité à l’âge du capteur sensoriel, comment briser le 4e mur lorsque nous constatons que nous sommes l’écran nous-mêmes ? »

Blanche ou l’oubli

Ce projet de recherche a pour objet d’étude cette sorte de monument littéraire et éditorial qu’est la collection « Blanche » des éditions Gallimard. Plusieurs auteurs insistent sur le fait que l’aspect de la collection a peu changé au cours de son histoire. Pourtant, pour peu que l’on soit sensible à la question typographique, une rapide observation de différentes couvertures réalisées dans les premières décennies d’existence de la collection, permet d’observer des variations qui ne nous semblent pas négligeables. En effet, du point de vue de l’histoire de la typographie, ces variations peuvent difficilement être tenues pour « discrètes » ou « presque » inexistantes. Il nous semble au contraire que différents modèles de couverture ont jalonné l’histoire de la collection, qui chacun renvoie à une conception différente de la typographie du livre.

Station d’arts poétiques

La Station d’arts poétiques est un programme de recherche théorique et de création dirigé vers l’écriture poétique dans la diversité des formes qu’elle emprunte à l’heure actuelle.
Sont ainsi appréhendés et développés par les étudiants des travaux d’écriture, par-delà les genres littéraires institués ou qui l’ont été.

+ d'infos


^ top

Post-diplôme

Celui-ci consiste en une année de formation de haut niveau comportant une résidence et une bourse d’études, pour cinq jeunes artistes internationaux, issus d’une formation artistique et titulaires d’un DNSEP ou diplôme international équivalent et sélectionnés sur concours.

Convaincue que la singularité des écoles d’art passe par la façon dont elles sont libres de s’inventer et d’assumer leur fonction de transmission, l’École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon a décidé en 1999, d’ouvrir une structure Post-diplôme Art. Destiné à cinq jeunes artistes sélectionnés sur concours, issus de divers horizons géographiques et déjà engagés dans différentes pratiques.

+ d'infos


^ top

Formation complémentaire de professionnalisation

Les étudiants titulaires du DNSEP art ou design ainsi que les titulaires du DNAT design textile, qui en font la demande expresse, ont la possibilité de s’inscrire pour une année universitaire supplémentaire à l’école, sur projet professionnel et dans les limites des capacités d’accueil fixées par le directeur sur proposition d’une commission spécifique. Cette formation complémentaire de professionnalisation après l’obtention du DNSEP ou du DNAT, est conçue comme une période de transition entre la fin des études et l’entrée dans la vie professionnelle.


archives 2006-2010 : Théories/Pratiques