1716151413121110090807060504030201200099
a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z >>>
 mer 09 février 2000 (16:00)
Jean-Claude Ruggirello [artiste]

 amphi de l'ENBA (rue Neyret) 1er étage de l'ENBA (ancien site) 10 rue neyret 69001 Lyon
 :: extrait audio
...le matériau de base des constructions de Ruggirello est un ensemble de structures binaires : "yes and no, in and out", un pôle positif et un pôle négatif propice à des équations célèbres du type "les amis de mes amis, les ennemis de mes amis, les amis de mes ennemis et les ennemis de mes ennemis". Cette structure, pour le moins accueillante, ratisse le plus large possible : mâle ou femelle, yin ou yang, droite ou gauche, envers ou endroit, bien ou mal, lumières ou ténèbres, matière ou esprit, apollinien ou dionysiaque, ordre ou désordre, noir ou blanc, pair ou impair, passe ou manque, ouvert ou fermé, dehors ou dedans, conscient ou inconscient, public ou privé, etc. Binaire comme le rock and roll et dualiste comme la philosophie occidentale. Cette structure est aussi une des procédures les plus employées de la sculpture (moulage). Elle est liée à la machine et à l'électricité (l'interrupteur). Elle est inscrite dans l'image photographique ou celle du cinéma. Toute l'¦uvre de Ruggirello donne à ce très pratique et systématique élément de construction mentale un sens particulier. Pour le saisir intuitivement, il nous faut détacher de ces polarités incessantes deux figures exemplaires : ce sera ordre ou désordre et passe ou manque. Bien entendu, la dimension du hasard, de l'aléatoire est là pour donner du jeu, donc de la vie, à d'aussi desséchantes dualités.