Option Art

L’option art de l’Ensba Lyon est organisée pour donner à l’étudiant la possibilité d’acquérir un niveau artistique et intellectuel et des compétences techniques et technologiques qui lui permettent de construire un parcours autonome et singulier dans le champ de l’art contemporain et de la recherche de création actuelle.

L’option art de l’Ensba Lyon propose une formation à vocation à la fois généraliste, professionnalisante et personnalisée.
C’est l’alliance paradoxale de ces trois orientations qui fait la spécificité d’un enseignement où sont récurrentes et structurelles des questions telles que :
• la dimension théorique de l’art et ses relations aux savoirs
• la relation de l’art à la pratique et aux technologies
• la conduite de projet et la logique d’un travail de recherche • l’ontologie de l’oeuvre d’art, sa critique et ses conditions de possibilité
• la fonction, le statut de l’art et la figure de l’artiste.
Le détail des différentes propositions pédagogiques est repris dans les tableaux semestriels d’enseignements joints.
Les enseignements de l’option art sont organisés selon deux cycles de deux années d’études chacun, qui font suite à l’année

Ceux-ci correspondent à un niveau programme (années 2et 3 ou semestres 3 à 6) et à un niveau projet (années 4 et 5 ou semestres 7 à 10) et qui conduisent respectivement au Diplôme National d’Art Plastique (DNAP) et au Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique (DNSEP) grade Master.
En fin de 3e année, une commission d’admission donne à l’étudiant la possibilité de poursuivre ses études en niveau projet (années 4 et 5), sous réserve de l’obtention du DNAP.

Option art phase programme (DNAP)
semestres 3 à 6


En phase programme, les objectifs se situent du côté de :
• l’imprégnation aux territoires et questionnements propres à l’art et à la création actuelle
• l’expérimentation plastique dans la diversité des médiums contemporains
• l’acquisition de la maîtrise des outils conceptuels, techniques et technologiques
• l’entraînement à la présentation critique du travail
• l’approche progressive du projet personnel.
La méthode d’enseignement consiste précisément à préparer l’étudiant à se doter d’une méthodologie de travail spécifique qui va lui permettre de s’engager dans un parcours singularisé.
La méthode est progressive (depuis les sujets imposés jusqu’au développement d’un questionnement personnel) et adaptée à la personnalité de l’étudiant qui est encouragé à tirer profit de ses éventuelles “erreurs” ou “prises de risques”.

La méthode permet le passage :
• du questionnement thématique à la mise en place d’une problématique individuelle et singulière
• de la maîtrise de l’outil à son appropriation, lors de travaux réalisés et accompagnés dans les pôles techniques et technologiques
• de la pratique à la démarche et à la réalisation.
La dynamique de cette phase programme est assurée par un planning rigoureux où se succèdent alternativement :
• exercices et projets à court et moyen terme complexifiant progressivement les enjeux et objectifs
• travaux de documentation et recherches
• travaux individuels et collectifs
• stages techniques et workshops conduits par des artistes et professionnels de l’art invités
• voyages d’études à la Biennale de Venise, la Documenta à Kassel, les centres d’art et musées de la Rhône-Alpes, de Paris et des pays limitrophes (Grands musées allemands, anglais...)
Les enseignements sont assurés à la fois par les professeurs et les artistes européens invités.

Les enseignements théoriques constituent une part importante de l’enseignement ; ceux-ci sont dispensés sous forme de cours magistraux, de séminaires, conférences, colloques et visites d’expositions.

Assiduité
La présence de l’étudiant est obligatoire et exigée chaque semaine, lors des cours, des entretiens, et des séances de présentation de travaux. La présence, la participation et le volume d’activité font partie des critères d’évaluation du travail de l’étudiant pour l’obtention des crédits ECTS.

Option art phase projet (DNSEP)
semestres 7 à 10

Enjeux fondamentaux
En phase projet, les enjeux sont pluriels et complexes.
Il s’agit essentiellement de :
• conforter l’étudiant dans son parcours vers une autonomie de pensée et de travail et dans la construction d’un engagement et d’une démarche singulière, inscrits dans le champ multiple et ouvert de l’art contemporain et de ses territoires connexes
• optimiser les compétences théoriques, techniques et opératoires précédemment acquises
• dynamiser le travail et le processus, l’attitude et la démarche dans une perspective délibérée de recherche
• affirmer une exigence de qualité professionnelle des productions et de leurs conditions de visibilité ainsi que l’intelligence d’une inscription historique, philosophique et sociale.

L’ensemble des compétences acquises en fin de cursus et à l’obtention du diplôme est listé dans l’extrait du " Résumé du référentiel d’emploi ou éléments de compétence acquis du Répertoire National des Certifications Professionnelles " présent dans la rubrique " diplômes " de ce même document.

Modes d’enseignement
Les enseignements ne sont pas cloisonnés au sein des UE et nombre de propositions pédagogiques peuvent se déployer dans chacune d’entre elles, les professeurs étant amenés à intervenir dans l’ensemble des secteurs d’activités d’enseignement.
Du cours au workshop en passant par l’entretien individuel, tous les modes d’enseignement sont convoqués.

Outils pédagogiques
Les moyens et outils pédagogiques que mettent en oeuvre l’équipe pédagogique sont :

le contrat entre l’étudiant et les professeurs
Celui-ci peut être ponctuel (projet d’objet) ou à moyen terme (organisationnel, méthodologique).
La relation étudiant/professeurs est, dans tous les cas fortement personnalisée, dans une volonté de prendre en compte les dimensions sensible, intellectuelle, expérimentale et technique du travail.

la confrontation et l’échange
L’étudiant est en situation continue de confrontation et d’échange avec :
• les espaces/temps internes et externes
• les outils traditionnels et technologiques et la documentation (bibliothèque)
• les champs théorique et relationnel (les enjeux intellectuels, la scène artistique internationale)
• la transversalité des savoirs (ARC, etc…)
• le regard et la parole de l’interlocuteur (étudiant(s), professeur(s), artiste(s) intervenant(s), personnalité(s) professionnelle(s) ou intellectuel(s) invité(s)…

Assiduité
La présence de l’étudiant est obligatoire et exigée chaque semaine, lors des entretiens, des cours et des séances de présentation de travaux. La présence, la participation et le volume d’activité font partie des critères d’évaluation du travail de l’étudiant pour l’obtention des crédits ECTS.