Accueil > Actualités > Conférences > Peter Szendy

31-03-2008

Peter Szendy

Né en 1966, Peter Szendy enseigne l’esthétique et la philosophie à l’université de Paris-X (Nanterre). Également conseiller pour les programmes de la Cité de la musique, il est l’auteur de divers essais, notamment sur la lecture, sur l’écoute et sur l’histoire des techniques et des corps. Parmi ses derniers ouvrages : Écoute, une histoire de nos oreilles (Minuit, 2001, précédé de Ascoltando par Jean-Luc Nancy) ; Membres fantômes. Des corps musiciens (Minuit, 2002) ; Les prophéties du texte-Léviathan. Lire selon Melville (Minuit, 2004, qui a servi de livret pour un opéra de Georges Aperghis, Avis de tempête) ; Sur écoute. Esthétique de l’espionnage (Minuit, 2007). À paraître à l’automne 2008 : Tubes. La philosophie dans le juke-box. De l’écoute à la sur-écoute La conférence, illustrée d’extraits visuels et sonores, tentera de retracer les grands jalons d’une histoire de l’écoute. Au fil de cette généalogie ou archéologie de l’audition, il devrait apparaître que la plus ancienne manière de prêter l’oreille, c’est celle de la surveillance de l’autre. Ce qu’on nommera la sur-écoute, pour marquer la surenchère qui, depuis toujours, semble emporter ou déporter l’ouïe vers une certaine « perversion » (mais c’est une perversité qu’il faut alors penser comme précédant et constituant la norme). Le cinéma, à sa manière, reflète cette histoire immémoriale de l’audition dans ses rapports avec le pouvoir et la maîtrise – il en garde, dans des séquences que l’on analysera, des traces – ou mieux, il réfléchit l’écoute en tant que sur-écoute. biographie complète sur Paris X Nanterre