Accueil > Actualités > Conférences > Thomas Hirschhorn

29-01-2014

Thomas Hirschhorn

L’espace public a toujours été au cœur de l’œuvre de l’artiste suisse Thomas Hirschhorn, dans sa volonté d’apparaître dans un espace – et pour un public – non exclusif. Hirschhorn a ainsi exposé souvent son travail dans la rue, ou fait communiquer l’espace d’exposition avec la rue. À la suite de ses « autels », des sculptures publiques, précaires, en hommage à des écrivains, des intellectuels, des artistes qui lui sont importants, il a établi à la fin des années 1990 un programme de travail autour de la question du monument, autour de 4 figures : Gilles Deleuze, Georges Bataille, Baruch Spinoza et Antonio Gramsci. Son ambition a été de réaliser, dans un espace public, avec la participation des habitants et des communautés environnantes, une sculpture sociale activant la pensée de ces philosophes. La sculpture est construite comme un lieu de rencontre, un espace d’activation et d’amplification de la pensée, comprenant bibliothèque, bar, scène, incluant la prise de parole ou le théâtre comme modes d’implication du spectateur. À chaque fois, l’accent est mis sur l’activité, quotidienne, générée par l’œuvre. Le « Deleuze Monument » fut réalisé en 2000 à Avignon et le « Bataille Monument » en 2002 à Kassel dans le cadre de Documenta XI. Dans le quartier de Bijlmer, une banlieue d’Amsterdam, Hirschhorn a réalisé en 2009 le « Bijlmer-Spinoza-Festival ». De chacune de ses expériences, Hirschhorn a tiré des enseignements, développé des conclusions qui ont été constituantes pour l’achèvement du dernier monument de ce cycle de travail : le « Gramsci Monument », réalisé pendant l’été 2013 dans le Bronx à New York, à l’invitation de la Dia Foundation. À partir des notions de présence et de production, la mission de Thomas Hirschhorn pour le «Gramsci Monument» était : d’établir une nouvelle signification du mot monument, de provoquer des rencontres, de créer un événement, et de penser, et faire penser, à Gramsci aujourd’hui. C’est pour faire le compte-rendu du « Gramsci Monument », projet terminé en septembre 2013, que Thomas Hirschhorn a accepté de faire cette conférence à Lyon. www.diaart.org/gramsci-monument/ www.artandresearch.org.uk