Accueil > Actualités > Colloques > Séminaire de Federico Campagna

Du 02-05-2018 au 04-05-2018

Séminaire de Federico Campagna

 
 

L’unité de recherche ACTH (Art contemporain et temps de l’histoire) développe depuis 2016 un nouveau champ de recherche. Ses travaux sur Le temps suspendu l'amènent aujourd'hui à réinterroger l'articulation entre langage, forme et intuition à partir de la notion de réversibilité introduit par Freud dans son modèle temporel de l'expérience et de la mémoire. C'est l'intérêt porté à ce renversement de l'ordre entre excitation et production de langages qui a été en 2017 à l'origine des invitations des artistes Matt Mullican (organisé avec le post-diplôme), de Louidgi Beltrame, ainsi que du philosophe Pietro Montani puis du critique d'art Jan Verwoert fin 2017.

Cette série de séminaires intensifs, lieu de discussion et d'interlocution entre tous les participants, se poursuit avec le jeune philosophe Federico Campagna du 2 au 4 mai 2018.

Federico Campagna vient nous parler de son dernier livre Technic and Magic, The reconstruction of reality. Il part du postulat que notre société contemporaine considère l'existence de choses d'un certain type seulement — des électrons, mais pas des anges, des passeports, mais pas des nymphes.

Ce que nous appelons réalité est différente selon les époques et c'est à partir de cette approche préconçue du réel que chaque culture définit le champs des possibles, de la pensée et de l'imagination. Notre ère contemporaine est celle d'une réalité technique, mais au delà de la troublante et omniprésente technique qui semble capturer le monde dans un langage de l'absolu, c'est à travers différents exemples liés à ce qui se rapproche du magique, que Federico Campagna articule et centre sa reconstruction du monde autour de la notion "d'ineffable". Pour penser une alternative de l'impasse politique et économique actuelle, nous devons d'abord comprendre et changer la notion de réalité qui la définit.

Federico Campagna est né en 1984 et est philosophe et écrivain. Il a vécu à Milan, où il était actif dans la mouvance anarchiste des réseaux autonomistes et a fondé avec d’autres le collectif de poésie de rue Eveline. Après ses études en économie et gestion à l’université Bocconi de Milan, il s’installe à Londres en 2007, où il a obtenu un deuxième Master en études culturelles à la Goldsmith University. Il travaille comme directeur des droits chez l’éditeur Verso et est actuellement candidat au doctorat en communication au Royal College of Art de Londres.

Il a commencé à collaborer en 2009 avec le philosophe du mouvement autonome italien Franco Berardi, dit ’Bifo’, actif dans les années 70 dans le groupe Potere Operaio (pouvoir ouvrier).

Son travail récent porte sur les problématiques métaphysiques et éthiques posées par le nihilisme contemporain et la pensée d’une possible architecture philosophique de l'émancipation.

Son livre Technic and Magic: the reconstruction of reality, sort chez Bloomsbury à Londres au mois de mai de cette année. Il a publié The Last Night: anti-work, atheism, adventure chez Zero Books à Londres en 2013, traduit en italien chez Postmedia à Milan en 2015, et en espagnol chez Akal à Madrid la même année.

ACTH
(à l'endroit du lieu)

Du 2 au 4 mai 2018

Le séminaire se tient en anglais du mercredi 2 mai à 15h au vendredi 4 mai à 12h30.

Il est ouvert aux chercheurs de l'Ensba Lyon, au post-diplôme et aux étudiants en Art 4 et 5 sur inscription.