Musée de la mine 
Musée de la mine 
Musée de la mine 
Musée de la mine 
Vues de l'exposition Bancs d'Utopie – We sit together de Francis Cape, au Musée de la mine de St Etienne, 2017.
Photo : Florian Kleinefenn
Francis Cape - Bancs d'utopie -
We sit together


Musée de la mine de St Etienne
9 mars - 9 avril 2017
Vernissage : 11 mars 2017
Télécharger l'invitation au vernissage (pdf)

Cette exposition est le résultat d’une recherche menée durant 2 années avec les étudiants du Master Design Exposition de l’Ensba Lyon : Nivine Chaikhoun, Gwendoline Dos Santos, Camille Drai, Sarah Dulac, Roxane Esperon, Serena Evely, Jonathan Mahistre, Claire Laborde, Guillaume Ladavière, Clara Levieuge, Mélissa Mariller, Olivier Milis, Adrien Rocca.

L’exposition se compose de reproductions à l’identique de bancs issus de sociétés communautaires européennes. Pour Francis Cape, les bancs « opposent l’individualisme au communautarisme, et prônent des valeurs différentes du matérialisme individualiste dominant.
L'exposition est coproduite avec le Familistère de Guise et le Frac Franche-Comté

Commissariat : Olivier Vadrot

Tous les jours de 9h à 19h
Musée de la mine de Saint-Étienne
Parc Joseph Sanguedolce, 3 Boulevard Maréchal Franchet D'Esperey
42000 Saint-Étienne

Plus d'infos sur le projet au Frac
Franche-Comté et au Familistère de Guise


Programme des discussions organisées sur les bancs :

Samedi 25 mars à 15h
Invité : Michel Chaudy

Michel Chaudy est spécialiste de Boimondau, une communauté de travail basée à Valence (1941-1982) et qui se définissait ainsi : "L'entreprise capitaliste est un centre de production. La communauté de travail est un centre de vie totale : spirituelle, intellectuelle, sociale, politique, économique, professionnelle". Michel Chaudy a dédié à cette communauté un ouvrage au Éditions Repas, "Faire des hommes libres", la discussion reviendra sur l'histoire de cette communauté basée dans la région.

Dimanche 2 avril à 15h
Invité : Frédéric Panni

Frédéric Panni est conservateur du patrimoine, directeur du Familistère de Guise (Aisne). La discussion portera sur le projet utopique de cet établissement créé par l'industriel Jean-Baptiste Godin, dont on fête le bicentenaire de la naissance. Fondée sur le principe de la coopération, l'Association du Capital et du travail, ou Société du Familistère, perdura pendant presque un siècle et compta jusqu'à 2500 ouvriers sociétaires en 1930.



Mardi 28 mars à 15h
Invité : Matali Crasset

Matali Crasset est designer industriel et la question de l'utopie est récurrente dans son travail : elle renvoie à son attachement pour les pensées sociales (influencées par Claude Nicolas Ledoux, Charles Fourrier, Jane Addams...). Son inscription sociale tant intime – vivre à Belleville – que professionnelle participe de son intérêt à répondre à des commandes publiques pour réinterroger l'espace public.




Vendredi 7 avril à 15h
Invité : Béatrice Barras

Béatrice Barras est co-fondatrice de la coopérative de travail associé Ardelaine. Ardelaine est le fruit de la restauration dans les années 1970 d'une fabrique de laine en ruines dans un petit village de l'Ardèche, une région isolée et dépeuplée du centre de la France. Cette coopérative a commencé avec un travailleur en 1981, et en compte aujourd'hui plus de 60, ainsi que deux musées, deux magasins, un restaurant, ce qui en fait le centre économique du village et maintien l'activité d'environ 250 bergers locaux.