Accueil > Actualités > Conférences > Benoît Turquety

13-03-2008

Benoît Turquety

Autour de Jean-Marie Straub & Danièle Huillet

Cinéastes iconoclastes, artistes majeurs du dernier demi-siècle, Jean-Marie Straub et Danièle Huillet sont des figures marginales du cinéma contemporain. Avec Danièle Huillet, disparue à l’automne 2006, Jean-Marie Straub a tourné des films souverains et inclassables où le regard trouve le temps pour appréhender les œuvres et la vie humaine à travers des textes - qu’ils soient poétiques, littéraires, théâtraux, en français, en allemand ou en italien. Ils explorent inlassablement les relations entre l’image cinématographique, les lieux et les textes. « À nuls autres pareils. Les films de Danielle Huillet et Jean-Marie Straub sont à bien des égards uniques et ne ressemblent, en effet, à nuls autres. C’est en quelque sorte le cinéma réinventé. Non seulement dans la forme, admirablement ciselée, avec un jeu singulier des comédiens et un travail inouï des voix, mais également et surtout sur le fond. Car ce que Straub et Huillet proposent, depuis plus de trente ans, c’est une critique en règle du capitalisme. La plus radicale qui se puisse imaginer. Et qui englobe, bien entendu, la critique de la représentation filmique habituelle ». Jacques Rancière Interventions de Benoît Turquety en regard de projections de films courts : • En râchâchant, 1982, 7’, 35mm, n/b, Marguerite Duras. • Machorka-Muff, 1962, 17’, 35mm, n/b, Heinrich. Böll. • Einleitung zu Arnold Schöenbergs “Begleitmusik zu einer Lichtspielszene”, 1972, 15’, 16mm, n/b, Arnold Schönberg, Bertold Brecht. Introduction à la « Musique d’accompagnement pour une scène de film » d’Arnold Schöenberg • Toute révolution est un coup de dés, 1977, 10’, 35mm, couleur, (Stéphane Mallarmé) Benoît Turquety est enseignant en cinéma à l’École nationale supérieure Louis-Lumière et à l’Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis. Il y a soutenu en 2005 une thèse intitulée Huillet et Straub, “objectivistes” en cinéma et a publié quelques textes et traductions dans diverses revues (1895, Cinéma 0, Trafic, Fin, Jacket, Fabula LHT…). Journée coordonnée par Éric Pellet dans le cadre du festival La poésie/nuit Eric Pellet est vidéaste et artiste plasticien. Il a suivi les enseignements des Straubs à l’école du Fresnoy. Il a également réalisé En montant Umiliati ou Que puis-je encore dire?, un essai radiophonique pour les Ateliers de Création Radiophonique de France Culture. programme complet de la journée Straubs sur le site du festival www.lapoesienuit.com www.straub-huillet.com