Semestre 1

Code UEE.C.T.SEnseignementProfesseursCaractèreCoef.
S1-Histoire / Culture /Théorie10Atelier de langues étrangèresDerek Byrne
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Enrichir et asseoir les connaissances artistiques liées à l’environnement anglo-saxon, les stratégies d'écriture et les pratiques de la langue orale. Les cours d'anglais ont pour objectif d'améliorer l'aisance orale des étudiants dans des situations et contextes essentiellement liés au monde de l'art et leurs études artistiques

Contenu :
Exposés (présentation d’un artiste et de l’une de ses oeuvres)
Etudes de vidéos, de photographie, de textes portant sur un artiste, un designer, un architecte...

Exercices sur le vocabulaire spécifique lié à la pratique artistique

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel

Bibliographie :
- « The Oxford Guide to English Usage », Oxford University Press
- « Dictionnaire bilingue », Robert et Collins
- Beyond Words, - catalogue d'exposition, Mount Saint Vincent University Art Gallery
- Garbage Warrior, Oliver Hodge
- British Social Realism, Samantha Hay

Support de cours :
Cours collectif, interventions individuelles, extraits de journaux, revues d'art / design et de livres, conférences filmées, documentaires

 Conférences / Voyages d'études Collège Des Professeurs
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Connaissances de l'art contemporain, qu'il s'agisse des figures majeures ou émergentes de l'art actuel, ou de ses lieux de diffusion. Connaissances des cultures spécifiques propres aux designs (auteurs, structures, évènements et lieux de diffusion).

Contenu :
Un cycle hebdomadaire d'interventions du type conférence ou performance est programmé chaque mercredi après-midi à dix-sept heures dans le Grand amphithéâtre :
Sa programmation prend en compte les questionnements et les enjeux artistiques et intellectuels contemporains, ainsi que ceux des cultures spécifiques propres aux designs contemporains Elle est en relation directe avec les enseignements.
L'espace-temps de l'intervention est conçu comme une structure de « travail de la parole ».
La parole de l'intervenant peut relever du commentaire, de la recherche théorique ou de l'expérience artistique, littéraire, etc. L'image, projetée ou diffusée peut jouer le rôle de support, de complément ou de lanceur.
Pendant le temps de la conférence, tous les enseignements sont interrompus afin de permettre la participation de l'ensemble des étudiants et enseignants de l'École, toutes options et années confondues.




Les voyages d'études
auprès des centres majeurs de création soit sur la région soit sur l’international sont importants dans le cadre des études. Ils doivent permettre aux étudiants de découvrir les lieux de diffusion de l'art contemporain et sites remarquables du patrimoine moderne et contemporain ; la fréquentation régulière et autonome de ces lieux est fondamentale pour la poursuite des études.

Mode d'évaluation :
Tout au long du cursus de l'étudiant, la participation aux conférences fait l'objet d'une évaluation (notes et références au sein du dossier ou du mémoire), et de l'attribution d'un crédit semestriel (UE1).

 Figures de proue, avant-gardes, sémaphores et antipoisons. Une post-histoire des artsPatrick Beurard-Valdoye
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Quelques figures marquantes et attachantes de la modernité et des avant-gardes en arts plastiques, constituent le socle du cours, ainsi que les croisements possibles avec les arts poétiques, les arts musicaux, l'architecture et les designs.

Contenu :
Il s'agit de contribuer aux nouveaux récits d'une histoire européenne. Dans quelle mesure serions-nous prêts à y adhérer ?
L'histoire est l'entrelacs du temps de naissance des œuvres (le départ), du temps où elles entrent dans l'histoire et au musée (l'arrivée). Mais encore, d'un temps intermédiaire : la durée nécessaire pour que l'œuvre entre dans l'histoire. Cette durée peut être considérable, comme nous le montre la lente reconnaissance de L'origine du monde (Gustave Courbet). Pouvons-nous rattraper quelques laps de ce temps perdu ?
Un siècle après, l'on revisite les vieilles notions et l'on remet en cause celles qui conduisent aux impasses, malentendus, ou qui demeurent connotées négativement.

Mode d'évaluation :
Présence + rendu d'un travail écrit

Bibliographie :
distribuée en cours

Support de cours :
Cours en amphi avec projections images et son

 Histoire de l'artCamille Paulhan
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
- Découvrir l’histoire de l’art en tant que discipline sous l’angle d’une histoire de l’art (en l’occurrence une histoire de l’art possible des avant-gardes en Europe de la première moitié du XXe siècle)
- Se confronter avec les écrits (journaux, manifestes, déclarations, propos recueillis…) d’artistes
- Susciter le désir d’abandonner les écrans sitôt le cours achevé pour aller se confronter directement aux œuvres
- Mettre en lien l’histoire de l’art avec l’actualité de l’art, ancien comme contemporain

Contenu :
Ce cours à destination des étudiant·es de première année s’organise en deux temps. Tout d’abord, chaque séance s’ouvre sur une actualité de l’art aujourd’hui, en s’appuyant sur une exposition, une publication ou un film récents. Le cours portant sur une histoire de l’art des avant-gardes dans la première moitié du XXe siècle propose une relecture de cette période foisonnante à travers des figures historiques incontournables comme plus marginales. Il sera question au cours de celui-ci d’apprendre à aimer davantage les œuvres que leurs reproductions, à lire les artistes davantage que leurs commentateurs, à savoir se départir des « -ismes » avec joie, à aller découvrir Émilie Charmy, Paula Modersohn-Becker et Valentine de Saint-Point sans trop se préoccuper des petits groupes constitués.

Mode d'évaluation :
Participation en cours, devoir sur table ou rendu à la maison.

Bibliographie :
- Catherine Gonnard et Élisabeth Lebovici, Femmes artistes, artistes femmes : Paris, de 1880 à nos jours, Paris, éd. Hazan, 2007
- Aux origines de l’abstraction, 1800-1914, cat. expo., Musée d’Orsay, 2004
- Art en théorie, 1900-1990 : une anthologie (Charles Harrison et Paul Wood éds.), Paris, éd. Hazan, 1997
- La série des catalogues du Centre Georges Pompidou Paris-New York (1977), Paris-Berlin (1978), Paris-Moscou (1979), Paris-Paris (1981).
- Les réalismes 1919-1939, cat. expo., Centre Georges Pompidou, 1980

Support de cours :
Cours magistral

 Humanités numériquesNicolas Frespech
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Dans ce cours théorique et pratique, l'étudiant est invité à découvrir le champ des humanités numériques (de l'anglais « Digital Humanities »).

Contenu :
Plus généralement, il s'agira de s'interroger et de voir en quoi l'informatique impacte les manières de faire et d'expérimenter l'art aujourd'hui.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

Bibliographie :
Sitographie :

- « Manifeste des Digital humanities », 2010 : http://tcp.hypotheses.org/318
- Aurélien Berra, « Faire des humanités numériques », 2011 : http://books.openedition.org/oep/238
- www.mesfavoris.eu

Support de cours :
Cours magistral augmenté d'exemples pratiques.

 Questions contemporainesAgnès Gayraud
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Donner aux étudiant.e.s des clés de compréhension théorique de leur pratique artistique et du milieu dans lequel elle s'inscrit.

Contenu :
Dans ce cours de deux heures, on traitera à partir de textes situés et analysés des questions philosophiques contemporaines. Il s’agira de faire connaître et d’expliquer les outils conceptuels permettant de penser, à titre d’exemples, le contemporain (lui-même) ou encore, l’hypothèse de l’anthropocène, la critique de l’appropriation culturelle, la question de l’identité (en explorant par exemple les féminismes, la figure de la sorcière mais aussi l’intersectionnalité). Autant de notions qui s’imposent à notre temps et dont il est utile, pour qui veut y fabriquer des propositions artistiques et poétiques, de connaître les soubassements philosophiques.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu (assiduité) + note de fiche de lecture

Bibliographie :
C. GREENBERG, Art et culture, trad. franç., Macula, Paris, 1988
S. GUILBAUT, « La Terrifiante Liberté du pinceau, Le Boston Institute of Contemporary Art et l'art moderne », in Voir, ne pas voir, faut voir, Jacqueline Chambon, Nîmes, 1993
Y. MICHAUD, L'Art à l'état gazeux, essai sur le triomphe de l'esthétique (2003), Hachette Littérature, Paris, 2004
C. MILLET, L'Art contemporain, histoire et géographie (1997), Flammarion, Paris, 2006.
※ Le marché de l'art contemporain
H.-S. BECKER, Les Mondes de l'art, ibid., 1988
H. BELLET, Le marché de l'art s'écroule demain à 18 h 30, Nil, Paris, 2001
F. BENHAMOU, L'Économie du star-system, Odile Jacob, Paris, 2002
J. BENHAMOU-HUET, Art Business (2), Assouline, Paris, 2007
L. BOLTANSKI et E. CHIAPPELLO, Le Nouvel Esprit du capitalisme, Gallimard, Paris, 1999
W. D. GRAMPP, Pricing the Priceless : Art, Artists and Economics, Basic Books, New York, 1989
X. GREFFE, Artistes et marchés, La Documentation française, Paris, 2007
N. HEINICH, L'Élite artiste, Gallimard, 2005
L. KARPIK, L'Économie des singularités, ibid., 2007
P.-M. MENGER, « L'Hégémonie parisienne. Économie et politique de la gravitation artistique », in Annales E.S.C., nov.-déc. 1993 ; Portrait de l'artiste en travailleur. Métamorphoses du capitalisme, La République des Idées-Seuil, Paris, 2003 ; Le Travail créateur, Seuil-Gallimard, 2009
C. MILLET, L'Art contemporain. Histoire et géographie, coll. Champs, Flammarion, 2006
R. MOULIN, L'Artiste, l'institution et le marché, ibid., 1997 ; Le Marché de l'art. Mondialisation et nouvelles technologies, Champs arts, 2009
N. MOUREAU et D. SAGOT-DUVAUROUX, Le Marché de l'art contemporain, La Découverte, Paris, 2006
A. QUEMIN, L'Art contemporain international : entre les institutions et le marché, Jacqueline Chambon-Artprice, Paris - Saint-Romain-au-Mont-d'Or, 2002
« L'Art dans la mondialisation », in Questions internationales, no 42, La Documentation française, Paris, 2010
J-M. SCHMITT, Le Marché de l'art, ibid., 2008
K. SIEGEL et P. MATTICK, Question d'art. Argent, trad. M. Hechter et M.-H. Dumas, Thames et Hudson, Londres, 2005.

Support de cours :
Cours en visioconférence puis en amphi.

 Recherches Collège Des Professeurs
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Construire les traces de sa méthode, enregistrer et apprendre à organiser ce qui sert à réfléchir, à travailler.
Donner à voir ses approches, même si celles-ci sont incertaines ou en esquisses.
Savoir montrer les 'dessous' du travail.

Contenu :
Les questions les plus actuelles seront mises en échos, en dialogues avec les expériences passées.
Regards sur les processus de recherche des artistes, les notes, les écrits, les incertitudes, les projets non-réalisés.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel collégial.

Bibliographie :
- « Les Carnets de Léonard de Vinci », préface de Paul Valéry, Gallimard
- « Passages : Victor Burgin », catalogue d'exposition Musée d'Art Moderne de Villeneuve d'Ascq

Support de cours :
Ateliers collectifs et cours magistral.

 Théorie du designTony Côme
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Les racines du design industriel à l’épreuve de la caricature.

Ce cours propose donc d’analyser une sélection d’images et de textes satiriques dépeignant à très gros traits la naissance du design industriel, comme autant de clés de compréhension et de jalons historiques majeurs.

Karl Arnold, 'A propos de l’exposition du Werkbund', in Simplicissimus, n° 18, août 1914.
« Van de Velde propose une chaise individualiste, Muthesius une chaise standard et le menuiser réfléchit à une chaise pour s’asseoir. »

Contenu :
En 1914, lors d’un débat assez confidentiel organisé à Cologne, des artistes menés par Henry van de Velde refusent de soumettre les formes qu’ils conçoivent aux normes industrielles et par là même de sacrifier leur individualité sur « l’autel du type », ainsi que l’aurait souhaité l’architecte Hermann Muthesius. Un caricaturiste, Karl Arnold, a tourné en dérision cette querelle dans Simplicissimus, un journal satirique à grand tirage : « Van de Velde propose une chaise individualiste, Muthesius une chaise standard et le menuiser réfléchit à une chaise pour s’asseoir. » Quelques années auparavant, les sources d’inspiration d’Adolf Loos, auteur d’un très polémique essai intitulé « Ornement et crime », avaient elles aussi été sévèrement moquées. Un dessin représentant l’architecte viennois en train de contempler une plaque d’égout est ainsi légendé : « L’homme vraiment moderne se promène dans la rue, plongé dans une réflexion sur l’art. Il s’arrête soudain pétrifié. Il a trouvé ce qu’il cherchait depuis si longtemps. »
De la fantasmagorie médiévale de William Morris au rationalisme radical des maîtres du Bauhaus en passant par le « style Nouille » de Hector Guimard, les œuvres, controverses et idées fondatrices du design industriel ont fait l’objet de nombreuses caricatures au statut ambigu. Tout en tâchant de discréditer leur sujet, celles-ci révèlent en effet la progressive percée dans le quotidien d’une pratique encore avant-gardiste.

Mode d'évaluation :
En continu

Bibliographie :
The Leader of the Luddites : révolution industrielle et révolte contre l’industrie
BIAGINI Cédric, CARNINO Guillaume (dir.), Les Luddites en France. Résistance à l’industrialisation et à l’informatisation, Paris, L’Échappée, 2010.
JARRIGE François, Au temps des 'tueuses de bras', Les bris de machines à l'aube de l'ère industrielle, PUR, 2009.
JARRIGE François, Technocritiques, du refus des machines à la contestation des technosciences, La Découverte, 2014.
MARX Karl, Le Capital : critique de l'économie politique. Livre premier, Le développement de la production capitaliste, tome premier, Paris, Folio, 2008 (1867).
POUGET Émile, Le Sabotage, Dijon, Les presses du réel, 2005 (1898).
RUDE Fernand, Les Révoltes des Canuts (1831-1843), Paris, La Découverte, 2007.
SALE Kirkpatrick, La Révolte luddite, Briseurs de machines à l’ère de l’industrialisation, Paris, L’Échappée, 2006 (1995).
THOMPSON Edward P., La formation de la classe ouvrière anglaise, Seuil, 2012 (1963-1980).

« Comment appelle-t-on cette machine-là ? » : la sensibilité à l’épreuve de l’industrie
FRAMPTON Kenneth, L’architecture moderne : une histoire critique, Thames et Hudson, 2006 (1980).
GIEDION Sigfried, La Mécanisation au pouvoir : contribution à l'histoire anonyme, Centre Pompidou, CCI, 1980 (1948).
MARINETTI Filippo Tommaso, Manifestes du Futurisme, Paris, Séguier, 1996.
SCHIVELBUSCH Wolfgang, Histoire des voyages en train, Le Promeneur, 1990 (1986).
SCHIVELBUSCH Wolfgang, La Nuit désenchantée : à propos de l'histoire de l'éclairage artificiel au XIXe siècle, Paris, Le Promeneur, 1993 (1988).
SEMPER Gottfried, Science, industrie et art, Gollion, Infolio, 2012 (18520).
WELLES Orson, The Magnificent Ambersons, 1942 (film).

« Du vin fabriqué sans jus de raisin » : William Morris contre l’âge de l’ersatz
ANTIN Xavier, News from Nowhere or, An Epoch of Rest, Dijon, Presses du Réel, 2017.
MORRIS William, L’Âge de l’ersatz et autres textes contre la civilisation moderne, Paris, Encyclopédie des nuisances, 1996.
MORRIS William, Nouvelles de nulle part, Paris, l’Altiplano, 2009 (1890).
RUSKIN John, Les sept lampes de l’architecture, Paris, Klincksieck, 2008 (1849).
THOMPSON Edward P., William Morris, Romantic to Revolutionary, PM Press, 2011 (1955).

La beauté terrifiante et comestible de l’Art nouveau : Vie et mort du « style nouille »
DALI Salvador, « De la beauté terrifiante et comestible de l’architecture Modern Style », Minotaure, n° 4, décembre 1933.
GUERRAND Roger-Henri, L'Art nouveau en Europe, Paris, Plon, 1965.
THIÉBAUT Philippe (dir.), Art nouveau revival, 1900, 1933, 1966, 1974, Paris, Musée d’Orsay, 2009.

Pionniers de la modernité : célèbres ou anonymes ? Adolf Loos, « l’homme vraiment moderne »
LOOS Adolf, Ornement et crime, Paris, Champ libre, 1979.
LOOS Adolf, Paroles dans le vide, Paris, Payot et Rivages, 2003.
PEVSNER Nikolaus, Pioneers of Modern Design, Palazzo Editions, 2011 (1936).
SCHAEFFER Herwin, The Roots of modern design: functional tradition in the 19th century, Londres, Studio Vista, 1970.
SCHORSKE Carl Emil, Vienne fin de siècle : politique et culture, Paris, Points, 2017 (1979).
SCHNUTTENNEIER Elisabeth (dir.), Wiener Werkstätte : Atelier viennois 1903-1932, Bruxelles, 1987.

Deutscher Werkbund : Formes ou normes ?
BETTS Paul, The authority of everyday objects: a cultural history of West German industrial design, Berkeley, University of California Press, 2004.
SCHWARTZ Frederic J., The Werkbund: Design Theory and Mass Culture Before the First World War, Yale University Press, 1996.
WINDSOR Alan, Peter Behrens, Architecte et designer, Mardaga, 1984.

« Ce qu'on sait, croit savoir et ignore du Bauhaus » : une école caricaturée
OSWALT Philip, Bauhaus conflicts, 1919-2009: controversies and counterparts, Ostfildern, Hatje Cantz, 2009.
RICHARD Lionel, Comprendre le Bauhaus, Gollion, Infolio, 2009.
SCHNAIDT Claude, « Ce qu'on sait, croit savoir et ignore du Bauhaus », in L’influence du Bauhaus sur l’architecture contemporaine, Université de Saint-Étienne, 1976.

Code UEE.C.T.SEnseignementProfesseursCaractèreCoef.
S1-Problématique / Méthodologie4Formes de l'écriture / écritures de la formeVincent Romagny
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Cet atelier a une double finalité : initier les étudiants aux formes de l’écrit propres aux champs de l’art et du design et les accompagner dans l’exercice d’écriture. Il s’agira de découvrir des textes classiques plus ou moins anciens, de se familiariser avec les formes de l’écrit dans les champs de l'art et du design, et plus largement dans le champ culturel contemporain : écrits théoriques, communiqués de presses, articles de presses, paratextes divers, etc. Mais il s’agira également de nourrir une production textuelle, à partir de textes historiques, contemporains, de films, de visites collectives d'expositions, etc. Les ateliers articuleront découverte de textes, productions textuelles, échanges, débats et discussions sur des questions esthétiques contemporaines. Il s'agira également pour l'étudiant de découvrir et comprendre l'importance du texte et sa place dans l'art contemporain, entre explication et prolongation de l'oeuvre.

Le premier semestre sera consacré à la question du jeu dans les théories esthétiques, culturelles et de sociologie de l'art.

Mode d'évaluation :
Bilan semestriel.
Notation : présence et production textuelle.

Support de cours :
Les cours seront articulés en ateliers, accompagnés de quelques cours généraux.

 Ressources et documentation Collège Des Professeurs
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Découvrir et développer l'activité de recherche d'informations et la constitution d'une base de données nécessaires à l'élaboration d'une méthode de travail et à la mise en place d'une problématique individuelle.

Contenu :
Le travail de documentation fait partie intégrante des enseignements théoriques et plastiques. Ses orientations et contenus sont directement liés à l'enseignement en question et aux décisions quant à la constitution même du travail de l'étudiant.
Ainsi, si la collection d'informations s'avère un moment indispensable à toute démarche de création (l'archive comme matière), en design tout autant qu'en art, il est tout aussi important de se poser la question des modalités de production d'informations et d'archives de cette démarche même (la matière comme archive), quand celle-ci ne va pas jusqu'à se superposer à elle pour construire un travail d'auteur qui se veuille 'documentariste'.
À noter que le travail de documentation est pour partie constitué d'éléments exogènes aux champs de la création et, qu'il peut, de par la nature de leur traitement, permettre d'interroger les limites de ces derniers.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

Support de cours :
Au semestre 1, cet enseignement est pleinement intégré aux différents cours et ateliers.

Code UEE.C.T.SEnseignementProfesseursCaractèreCoef.
S1-Pratique / Expérimentation / Réalisation14Expérimentations collégialesKirsten Murphy
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
La première semaine de cours pratiques est la seule période d'enseignement collégial du semestre. Elle permet aux enseignant.es d'ouvrir des questionnements en montrant quelques oeuvres importants et de poser des axes communs à plusieurs cours pratiques qui seront développés tout au long du semestre. L'enjeu est d'intégrer progressivement ces questionnements dans le travail pratique par la suite.
Cette semaine doit également permettre aux étudiant.es de se rencontrer en faisant de brèves présentations en images avant d'être séparés en groupe de travail.

Mode d'évaluation :
Sour la base de la participation

Support de cours :
Cours magistraux, ateliers, projection de films, discussions de groupe.

 Images / espacesPascal Poulain
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
- Questionner les relations, les liens entre le réel et l’espace construit des images.
- Transformer ou s’approcher du réel par l’observation et la considération de ce qui nous entoure en « question » afin de construire un projet sensible.
- Les objectifs sont d’apprendre à chercher, à développer, à inventer, à expérimenter et observer des formes en relation avec l’espace, au corps et à la construction.
- Le projet sera lié à l’esprit d’analyse, de synthèse et de développement.

Contenu :
1-L’atelier est un lieu de questionnement, de recherche individuelle et collective, un lieu où les formes, les pratiques et les enjeux de l’art sont interrogés.le travail dans l’atelier est un temps particulier et régulier de mise en commun des pratiques et recherches ; il est un moment de présentation et de discussion autour des travaux des étudiants. La transmission pédagogique n’est pas dissociée d’une pratique.
La photographie, la vidéo, le dessin, le volume … seront les médiums non exclusifs de cette approche, mais tous interrogeront nôtre relation aux images.

2- À partir de travaux dirigés, le cours sera centré depuis la production d'images bi ou tridimensionnelles. Nous travaillerons à saisir les écarts entre les intentions et les faits.
Il s’agira ici de travailler à partir d’exemples concrets sur le visible du travail, sa résolution formelle et sa restitution. Nous insisterons sur ce qui le rend visible, par rapport au projet initial, ce qui permet, avec justesse de le partager, donc de le rendre lisible. Quelles décisions suis-je amené(e) à prendre au cours du processus ? comment ? Quels sont les outils que j’utilise ? Pourquoi ? Quelles décisions sont prises au cours de la présentation ? Il s’agira concrètement d’expérimenter et d’éprouver les différents arrangements formels susceptibles de rendre convenablement visible le travail.

3-L’objectif est d’acquérir les notions fondamentales qui vont permettre à l’étudiant de définir par lui-même des moyens de production autour d’une problématisation des images. Il s’agira d’apprendre aussi à présenter son travail sous la forme de rencontre individualisée et de présentation au sein d’un groupe.

4- Les différentes étapes permettront d’analyser et de différencier les statuts de l’image.

5- Archivage des travaux. Nous examinerons les projets des étudiants du semestre 1 à semestre 2 afin de dégager avec eux les éléments qui devront faire l’objet d’un archivage et la construction d’une édition. L’ensemble comprendra des images et du texte, il exprimera les temps forts d’un parcours, prémisses d’une position engagée.

Mode d'évaluation :
L’évaluation est continue.
Les critères sont: la présence et l’engagement (générosité plastique) dans les sujets proposés et la capacité de développer des recherches préparatoires ainsi qu’une documentation autour des exercices et sujets proposés. Accrochage toutes les semaines paires d’un travail en cours, corrigé collectif et individuel. Il s’agit de développer dés la première année une attitude de mobilité et de curiosité par une confrontation direct aux expositions et aux œuvres indispensable à la construction d’un socle de connaissances artistiques.

Bibliographie :
- François Soulages et Marc Tamisier, « Photographie contemporaine et art contemporain; l'image et les images », Klincksieck
- « 72 (projets pour ne plus y penser) », les Presses du Réel
- Lionel Bovier et Mai-Thu Perret, « Hétérotopies/hétérotopias », JRP Éditions, Genève, 2000
- Régis Durand, « Habiter l’image », Marval, 1994
- Gilles Deleuze et Claire Parnet, « Dialogue », Flammarion, coll. Champs Essais, 1996
- « Mutations arc en rêve centre d’architecture », Actar, 2000
- Roland Barthes, « La chambre claire », Seuil, 1980
- Michel Foucault, « Les mots et les choses », NRF Gallimard, 1966
- Georges Didi-Huberman, « Fra Angelico », Flammarion, coll. Champs, 1995
- « Fresh Théorie, Tome 1, 2,3 », Léo Scheer, 2005/2008
- « Art conceptuel, une entologie », MIX, 2008
-« Design et crime » Hal Foster, Les prairies ordinaires ,2008
-« Conversations » Rémi Coignet, This eyes publishing, 2014
-« L'expérience des images », Marc Augé, Georges Didi-Huberman, Umberto Eco, INA Editions, 2011
-«Architecture radicale» Iac, Seuil, 2001
-«Magasin 1986/2006 », Les presses du réel, 2005

 Initiation design d'espaceEmmanuelle Roule
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Initiation du design d'espace autour de la notion de ‘vivant’

Définition
1 • Qui est en vie
2 • Plein de vie
Qui est doué de vie. Animé, mouvementé.
Qui est relatif au mouvement ‘ce qui l’anime, le rend actif’

On parle d’êtres vivants / d’espèces vivantes / d’un caractère vivant / un patrimoine vivant / une langue vivante /
une architecture vivante. Mais qu’est-ce qu’un espace vivant ?

Un espace vivant
Qu’est-ce que cela représente-t-il pour vous ? Et pour les autres ?
Comment cela se manifeste-t-il ?
Qu’est-ce qui le qualifie ?
Qu’est-ce qui fait son caractère ‘vivant’ ?
Qu’est ce qui définit le caractère ‘vivant’ de votre espace ?
Qu’est-ce qui ‘occupe’ l’espace (ou pas) et contribue à la rendre vivant ?

La demande
Définir, concevoir et représenter, ce qui est pour votre groupe de travail, un espace vivant.
Enjeu représenter, donner formes et usages à une notion abstraite, immatérielle.
Votre projet doit prendre en compte et intégrer les dimensions suivantes :
une approche
_humaniste, environnementale
_multi-générationnelle, inclusive, qui s’adresse au plus grand nombre
_singulière, inattendue
_anticipatrice, projective
Le mode de représentation et de rendu est libre : vidéo, peinture, productions graphiques, numérique, maquette, scéno, poster… Votre choix doit contribuer à valoriser et donner lecture de votre proposition.

Pour vous aider
Chaque groupe peut choisir, si vous le souhaitez, 1 à 3 synonymes maximum (dans la liste jointe) qui aidera
à définir votre projet, votre proposition et votre positionnement. Le choix devra être indiqué sur le document A4
remis lors de la dernière séance. Je vous invite à chercher les définitions des mots que vous ne connaitriez pas.
À éviter
Les idées premières, attendues et hors sujet, type boîtes de nuit, bar, …
Votre proposition peut aussi naître d’un regard critique que vous pouvez porter sur un manque ou un existant
qui vous semble partiellement fonctionner pour telle et telle raisons.

Contenu :
Pour vous aider
Chaque groupe peut choisir, si vous le souhaitez, 1 à 3 synonymes maximum (dans la liste jointe) qui aidera
à définir votre projet, votre proposition et votre positionnement. Le choix devra être indiqué sur le document A4
remis lors de la dernière séance. Je vous invite à chercher les définitions des mots que vous ne connaitriez pas.
À éviter
Les idées premières, attendues et hors sujet, type boîtes de nuit, bar, …
Votre proposition peut aussi naître d’un regard critique que vous pouvez porter sur un manque ou un existant
qui vous semble partiellement fonctionner pour telle et telle raisons.

Mode d'évaluation :
Rendus
Présentation de votre projet par groupe lors d’une restitution orale + remise d’une page A4 recto uniquement
(1 feuille par groupe) comprenant :
Le nom de votre projet + noms des membres du groupe
Analyse du sujet + votre proposition | Présentation concise du projet (1 paragraphe) avec éventuellement un visuel
( non obligatoire). À remettre lors du dernier cours.

 Initiation design textileAmélie Charroin
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Découvrir le design textile de manière expérimentale.
Élargir son champs des possibles grâce au support tissu.
Travailler en groupe sur un projet et communiquer dessus.
Appréhender la surface tissu, sa matière, utiliser des techniques libres sur la matière.
Définir la notion de collection.

Contenu :
Aider l'élève à travailler des nouvelles techniques liées au médium tissu.
Découvrir des contemporains utilisant ce médium dans le champs de l'art et du design.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan

 Initiations techniques et technologiques Collège Des Professeurs
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Les initiations techniques et technologiques se déroulent lors de l'année 1 et ont pour premier objectif la découverte et la connaissance du fonctionnement des pôles technologiques de l'école. Celles-ci se déroulent sous forme de stages où l'étudiant est conduit à acquérir les compétences minimum nécessaires à l’expérimentation plastique et à l'apprentissage des processus de création.

Contenu :
Les initiations consistent en l'apprentissage des outils et leur mise en pratique autour de médias ou de techniques spécifiques. Les initiations se déroulent dans les différents pôles technologiques de l'école et sont conduites par des équipes de professeurs de l'année 1 en collaboration avec les professeurs responsables des pôles et les différents techniciens.
Elles sont en résonance avec les divers champs de la création contemporaine et concernent des domaines tels qu'informatique, photographie argentique, photographie numérique, estampes (édition et multiple), volume et sculpture, etc.

Une présentation des contenus est proposée afin de percevoir l’articulation entre pratique et théorie et les enjeux historiques. Le travail pratique en atelier est guidé par un ou plusieurs enseignants référents.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

 Les possibilités de la photographie et de l'image impriméeFanny Béguéry
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Cet atelier se propose de poursuivre avec énergie et mobilité le travail d'initiation engagé en début de première année dans les différents pôles techniques de l'école. Il s'agira de développer une pratique expérimentale de l'image – qu'elle soit photographique, imprimée ou dessinée – associée à des connaissances théoriques, et d'ouvrir ainsi un champ riche de travail pour chaque étudiant dans le domaine transdisciplinaire des arts graphiques. Nous prendrons en compte les « arts à la machine » (et notamment la caméra) comme des instruments de perception et de jeu, pour, je l'espère, en faire peu à peu des outils capables de produire des situations d'expériences. Ce projet ne se fera pas sans une grande attention à vos processus artistiques, à vos intérêts artistiques individuels et collectifs, à vos gestes et aux formes qui en découleront. Ils constitueront, en atelier, le socle de discussions communes.

Contenu :
Le travail de documentation fait déjà aujourd'hui partie de la transmission de votre pratique ; il participe aussi de toute recherche théorique sérieuse que l'on soit historien, scientifique ou artiste. Qu'est-ce qu'un document ? Comment une image, une reproduction d'oeuvre documente-elle un propos ? Nous nous intéresserons aussi aux enjeux du travail d’articulation d’une iconographie et à ses possibles mise-en-forme, en examinant notamment des tentatives diverses (livre d'artistes, éditions, films-essais, etc).
La photographie numérique et argentique, le montage vidéo, le montage photographique et le collage ou encore les techniques de la gravure et de l’impression seront des pratiques abordées en relation avec les trois pôles techniques de l’école : édition, images-mouvement, photographie. Des exercices collectifs et individuel pourront être proposés. L'atelier proposera ainsi une introduction à des problématiques propre au design graphique (le montage d'image) et au design textile (l'impression).

Mode d'évaluation :
Participation active à l'atelier et aux cours proposés, contrôle continu au regard de la qualité des travaux rendus et de l'évolution de la pratique et bilan semestriel

Bibliographie :
- Henri Focillon, Maîtres de l'estampes, Paris, Flammarion (coll.Images et Idées), 1969.
- Jean-François Chevrier, Entre les beaux-arts et les médias : photographie et art moderne, Paris, Éd. L'arachnéen, 2010, Les relations du corps, Éd. L'arachnéen, 2010, et Œuvre et activité, Éd. L'arachnéen, 2015
- Pierre Reverdy, Note éternelle du présent, écrits sur l'art (1923-1960), Paris, Flammarion, 1973
- Olivier Boulnois, Au delà de l'image, Une archéologie visuel au Moyen-Âge, Ve-XVIe siècle, Paris, Éd. du Seuil, 2018
- Charles Baudelaire, « Le public moderne et la photographie » et « le peintre de la vie moderne » dans le « Salon de 1859 », Critique d'art, Paris, Gallimard (coll.Folio essais n°183), 1992
- Jeff Wall, Essais et entretiens, 1984-2001, Paris, Ensba Éd., 2001
- « Le parti pris du document, littérature, photographie, cinéma et architecture au XXe siècle », revue Communication n°71, Éd. du Seuil, 2001
- Steen Eiler Rasmussen, Découvrir l'architecture, Paris, Le linteau, 2002
- Fanny Béguery et Adrien Malcor, Enfantillages outillés, un atelier sur la machine,Paris, Éd. L'arachnéen, 2016

 Observational drawingPaul Berry
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Ce cours apprend aux étudiants à reconnaître et à manipuler les éléments fondamentaux du dessin : la ligne, le volume, la forme, la composition et de l'espace. L'accent est mis sur le fait de voir activement et de travailler avec précision à partir de l'observation. Les élèves explorent une variété de matériaux et de méthodes, tout en travaillant directement à partir de l'observation, y compris la nature morte, le modèle, l'espace architectural intérieur/extérieur et le monde naturel. Les travaux portent sur des questions techniques et conceptuelles évoquées par l'histoire de l'art et la pratique de l'art contemporain. Par l'observation intense, le dessin et la critique, les élèves développeront une pratique du dessin qui combine la pensée technique, expérimentale et critique.

Contenu :
· La capacité de dessiner à partir de l'observation.
· Articulation des préoccupations picturales de base, comme la ligne, le contour, la forme, la masse, la composition, l'espace.
· Comprendre l’importance du dessin à travers l’histoire de l’art.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu. Bilan semestriel

Bibliographie :
Drawing on the Right Side of the Brain: The Definitive, 4th Edition (Betty Edwards)
Josef Albers: To Open Eyes (Frederick A. Horowitz)
Drawing Lessons from the Great Masters (Robert Beverly Hale)
Contemporary Drawing: From the 1960s to Now (Katherine Stout)

 Peinture, pratiques picturalesKirsten Murphy
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Dans cet atelier pratique, il s’agit d’encourager le maximum d’expérimentation et de mobilité possible ; ce cours doit permettre au travail de chacun d’évoluer, voire de se transformer. Il ne vous sera pas demandé de circonscrire un territoire ou d’établir un projet, mais simplement de prendre le plus possible conscience — lors des discussions et dans votre pratique entre les séances — des conséquences et des possibilités de vos choix formelles et de pousser le travail plus loin.

Contenu :
Un travail artistique résulte d’une accumulation de décisions prises de façon consciente ou inconsciente, par intuition ou par habitude, suivant, ou pas, des conventions ou des plans. Chacune de ces décisions modifie la qualité de la totalité de la construction.
Cette densité caractéristique des œuvres est particulièrement sensible en peinture, ou les couches se superposent et se cachent. Ce cours sera structuré pour nous permettre de prendre le temps de regarder attentivement ensemble tous les gestes qui constituent votre travail et ainsi de construire un espace de parole intermédiaire entre « l’espace mental » de chacun et « l’espace public » de présentation, en adoptant une position qui reste proche de celui ou celle qui fabrique et non pas de la critique qui interprète à partir de ce qu’il voit. La parole est active, elle fait partie du processus de travail et influe sur la production ; le travail sera toujours considéré comme un point dans une évolution et non comme une finalité.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

Bibliographie :
En parallèle au travail pratique, nous lirons ensemble dans ce cours, des extraits d’écrits et entretiens d’artistes. Ces documents vous seront distribués.

 SculptureFlorian Fouché
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
« Je plains les hommes qui n’ont pas rêvé, au moins une fois dans leur vie,
de se changer en l’un quelconque des divers objets qui les entourent : table,
chaise, animal, tronc d’arbre, feuille de papier. Ils n’ont aucun désir de sortir
de leur peau… » Michel Leiris, entrée « Métamorphose » du « Dictionnaire
critique » de la revue Documents (1929-1931) Cette citation de Michel Leiris sera
notre point de départ pour inventer, le temps d’un semestre, une pratique
expérimentale de la sculpture.

Contenu :
_ Le cours met en tension pratique de la performance et pratique sculpturale. Expérimentations avec les objets de la citation de Michel Leiris. Exemple : la « chaise ». Les étudiant.e.s sont invité.e.s à élaborer des gestes et diverses manipulations (suite au visionnage d’extraits de captation de pièces de La Ribot). De ce moment découlent l’écriture de textes et la réalisation de « sculptures pour chaises ».
_Notre cours devrait permettre aux étudiant.e.s de tester, d’emprunter et d’élaborer des méthodes de travail évolutives; celles-ci peuvent prendre pour point de départ des oeuvres ou déclarations d’artistes et créaturz de tout genre. Nous travaillons notamment à partir du processus de recherche que Mike Kelley décrit à propos de sa vidéo Blind Country, coréalisée avec Ericka Beckman.
-Tous les 15 jours, chacun.e à son tour partage des documents d’expérience élaborés en réponse à des instructions que j’ai proposées pour la séance. Collectivement, nous regardons, analysons, associons.
-Mises en espace: commencer par échanger en cercle pour envisager les façons d’investir l’espace collectivement. Chacun.e décrit sa pièce à l’oral, et ses désirs de déploiement. Tester des configurations, des situations, des points d’accroche présents dans le lieu, des modes de fixation, sans utiliser le mobilier habituellement présent dans la salle. Après un temps d’installation où les étudiant.e.s s’entraident et font des photographies, le groupe analyse l’ensemble des propositions.

Mode d'évaluation :
Les étudiant.e.s devront élaborer une recherche pratique à partir du cadre expérimental proposé. Les échanges critiques seront permanents.

Bibliographie :
Michel Leiris, Maria La Ribot, Didier Anzieu, Mike Kelley, Ericka Beckman, Paul B. Preciado, David Hammons, Lygia Pape, Xavier Leroy, Henrik Olesen, Charlotte Posenenske, Violette A, Constantin Brancusi, Marcel Duchamp, Pina Bausch, Jérôme Bel…

Code UEE.C.T.SEnseignementProfesseursCaractèreCoef.
S1-Contextualisation / Médiation2Analyse / énonciation Collège Des Professeurs
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Acquisition progressive des outils techniques et conceptuels d'analyse permettant à l'étudiant de proposer une lecture (orale et écrite) cohérente, rigoureuse et contextualisée de l'ensemble de ses travaux.

Contenu :
Le travail d'analyse critique a lieu tout au long de l'année mais est plus particulièrement mis en évidence lors des séances de présentation spatiale de travaux et lors des bilans semestriels. Ce n'est que progressivement tout au long du cursus que l'étudiant peut acquérir la maîtrise de cet outil.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

 Spatialisation Collège Des Professeurs
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Apprentissage progressif de la mise en espace et de la présentation plastique de l'ensemble des travaux de l'étudiant.

Contenu :
Selon l'année et le niveau des études, le travail de spatialisation est mis en œuvre régulièrement tout au long de l'année dans le cadre de séances de présentation de travaux ainsi que lors des bilans semestriels ou le cas échéant au moment d'expositions en dehors du cadre de l'école.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

Semestre 2

Code UEE.C.T.SEnseignementProfesseursCaractèreCoef.
S2-Histoire / Culture / Théorie10Atelier de langues étrangèresDerek Byrne
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Enrichir et asseoir les connaissances artistiques liées à l’environnement anglo-saxon, les stratégies d'écriture et les pratiques de la langue orale. Les cours d'anglais ont pour objectif d'améliorer l'aisance orale des étudiants dans des situations et contextes essentiellement liés au monde de l'art et leurs études artistiques

Contenu :
Exposés (présentation d’un artiste et de l’une de ses oeuvres)
Etudes de vidéos, de photographie, de textes portant sur un artiste, un designer, un architecte...

Exercices sur le vocabulaire spécifique lié à la pratique artistique

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel

Bibliographie :
- « The Oxford Guide to English Usage », Oxford University Press
- « Dictionnaire bilingue », Robert et Collins
- Beyond Words, - catalogue d'exposition, Mount Saint Vincent University Art Gallery
- Garbage Warrior, Oliver Hodge
- British Social Realism, Samantha Hay

Support de cours :
Cours collectif, interventions individuelles, extraits de journaux, revues d'art / design et de livres, conférences filmées, documentaires

 Conférences / Voyages d'études Collège Des Professeurs
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Connaissances de l'art contemporain, qu'il s'agisse des figures majeures ou émergentes de l'art actuel, ou de ses lieux de diffusion. Connaissances des cultures spécifiques propres aux designs (auteurs, structures, évènements et lieux de diffusion).

Contenu :
Un cycle hebdomadaire d'interventions du type conférence ou performance est programmé chaque mercredi après-midi à dix-sept heures dans le Grand amphithéâtre :
Sa programmation prend en compte les questionnements et les enjeux artistiques et intellectuels contemporains, ainsi que ceux des cultures spécifiques propres aux designs contemporains Elle est en relation directe avec les enseignements.
L'espace-temps de l'intervention est conçu comme une structure de « travail de la parole ».
La parole de l'intervenant peut relever du commentaire, de la recherche théorique ou de l'expérience artistique, littéraire, etc. L'image, projetée ou diffusée peut jouer le rôle de support, de complément ou de lanceur.
Pendant le temps de la conférence, tous les enseignements sont interrompus afin de permettre la participation de l'ensemble des étudiants et enseignants de l'École, toutes options et années confondues.




Les voyages d'études
auprès des centres majeurs de création soit sur la région soit sur l’international sont importants dans le cadre des études. Ils doivent permettre aux étudiants de découvrir les lieux de diffusion de l'art contemporain et sites remarquables du patrimoine moderne et contemporain ; la fréquentation régulière et autonome de ces lieux est fondamentale pour la poursuite des études.

Mode d'évaluation :
Tout au long du cursus de l'étudiant, la participation aux conférences fait l'objet d'une évaluation (notes et références au sein du dossier ou du mémoire), et de l'attribution d'un crédit semestriel (UE1).

 Figures de proue, avant-gardes, sémaphores et antipoisons. Une post-histoire des artsPatrick Beurard-Valdoye
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Quelques figures marquantes et attachantes de la modernité et des avant-gardes en arts plastiques, constituent le socle du cours, ainsi que les croisements possibles avec les arts poétiques, les arts musicaux, l'architecture et les designs.

Contenu :
Il s'agit de contribuer aux nouveaux récits d'une histoire européenne. Dans quelle mesure serions-nous prêts à y adhérer ?
L'histoire est l'entrelacs du temps de naissance des œuvres (le départ), du temps où elles entrent dans l'histoire et au musée (l'arrivée). Mais encore, d'un temps intermédiaire : la durée nécessaire pour que l'œuvre entre dans l'histoire. Cette durée peut être considérable, comme nous le montre la lente reconnaissance de L'origine du monde (Gustave Courbet). Pouvons-nous rattraper quelques laps de ce temps perdu ?
Un siècle après, l'on revisite les vieilles notions et l'on remet en cause celles qui conduisent aux impasses, malentendus, ou qui demeurent connotées négativement.

Mode d'évaluation :
Présence + rendu d'un travail écrit

Bibliographie :
fournie en cours

Support de cours :
Cours en amphi avec projections images et son

 Histoire de l'artCamille Paulhan
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
- Découvrir l’histoire de l’art en tant que discipline sous l’angle d’une histoire de l’art (en l’occurrence une histoire de l’art possible des avant-gardes en Europe de la première moitié du XXe siècle)
- Se confronter avec les écrits (journaux, manifestes, déclarations, propos recueillis…) d’artistes
- Susciter le désir d’abandonner les écrans sitôt le cours achevé pour aller se confronter directement aux œuvres
- Mettre en lien l’histoire de l’art avec l’actualité de l’art, ancien comme contemporain

Contenu :
Ce cours à destination des étudiant·es de première année s’organise en deux temps. Tout d’abord, chaque séance s’ouvre sur une actualité de l’art aujourd’hui, en s’appuyant sur une exposition, une publication ou un film récents. Le cours portant sur une histoire de l’art des avant-gardes dans la première moitié du XXe siècle propose une relecture de cette période foisonnante à travers des figures historiques incontournables comme plus marginales. Il sera question au cours de celui-ci d’apprendre à aimer davantage les œuvres que leurs reproductions, à lire les artistes davantage que leurs commentateurs, à savoir se départir des « -ismes » avec joie, à aller découvrir Émilie Charmy, Paula Modersohn-Becker et Valentine de Saint-Point sans trop se préoccuper des petits groupes constitués.

Mode d'évaluation :
Participation en cours, devoir sur table ou rendu à la maison.

Bibliographie :
- Catherine Gonnard et Élisabeth Lebovici, Femmes artistes, artistes femmes : Paris, de 1880 à nos jours, Paris, éd. Hazan, 2007
- Aux origines de l’abstraction, 1800-1914, cat. expo., Musée d’Orsay, 2004
- Art en théorie, 1900-1990 : une anthologie (Charles Harrison et Paul Wood éds.), Paris, éd. Hazan, 1997
- La série des catalogues du Centre Georges Pompidou Paris-New York (1977), Paris-Berlin (1978), Paris-Moscou (1979), Paris-Paris (1981).
- Les réalismes 1919-1939, cat. expo., Centre Georges Pompidou, 1980

Support de cours :
Cours magistral

 Humanités numériquesNicolas Frespech
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Dans ce cours théorique et pratique, l'étudiant est invité à découvrir le champ des humanités numériques (de l'anglais « Digital Humanities »).

Contenu :
Plus généralement, il s'agira de s'interroger et de voir en quoi l'informatique impacte les manières de faire et d'expérimenter l'art aujourd'hui.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

Bibliographie :
Sitographie :

- « Manifeste des Digital humanities », 2010 : http://tcp.hypotheses.org/318
- Aurélien Berra, « Faire des humanités numériques », 2011 : http://books.openedition.org/oep/238
- www.mesfavoris.eu

Support de cours :
Cours magistral augmenté d'exemples pratiques.

 Projet mémoire Collège Des Professeurs
obligatoire3,00
 

Objectifs pédagogiques :
Dans la perspective de l’examen du semestre 2, le projet-mémoire est une première approche d'un travail théorique personnel. Il consiste en l'élaboration d'un document portant sur les références artistiques de l'étudiant et son inscription personnelle dans le champ de la création ; il aborde l’énonciation d'une problématique et d’une pensée en relation avec la pratique plastique.

Contenu :
À partir des cours et séminaires ainsi que des recherches personnelles, l'étudiant choisira quelques notions qui lui paraissent importantes. Il est essentiel d'établir entre ces notions et l'iconographie choisie des liens qui permettent à l'étudiant d'envisager un champ de recherche à développer. Le projet/mémoire se compose d’un texte écrit accompagné d'images qui témoignent d'une recherche iconographique personnelle et d’un travail sur sa forme plastique. Cet ensemble doit être mis en forme de façon construite. Il devra permettre au jury d'évaluer à la fois la compréhension des lectures et des cours et la capacité d'établir des liens entre eux et les pratiques plastiques en vue de la poursuite des études.

Mode d'évaluation :
Bilan semestriel dans le cadre de l'examen de fin d'année.

Support de cours :
Cours collectif et entretiens individuels.

 Recherches Collège Des Professeurs
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Construire les traces de sa méthode, enregistrer et apprendre à organiser ce qui sert à réfléchir, à travailler.
Donner à voir ses approches, même si celles-ci sont incertaines ou en esquisses.
Savoir montrer les 'dessous' du travail.

Contenu :
Les questions les plus actuelles seront mises en échos, en dialogues avec les expériences passées.
Regards sur les processus de recherche des artistes, les notes, les écrits, les incertitudes, les projets non-réalisés.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel collégial.

Bibliographie :
- « Les Carnets de Léonard de Vinci », préface de Paul Valéry, Gallimard
- « Passages : Victor Burgin », catalogue d'exposition Musée d'Art Moderne de Villeneuve d'Ascq

Support de cours :
Ateliers collectifs et cours magistral.

 Théorie du look : culture visuelle moderne et contemporaineMarie Canet
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Le but est de mettre en perspective les inventions de dispositifs de visualisation singuliers (cinéma, photographie, architecture, vêtement) ayant permis de redéfinir la relation entre l’acte de regarder, la chose observée - et ce qu’elle est. Contre l’idée de point de vue global et fixe, il est donc question d’engager une réflexion actuelle sur les dispositifs de production de l’image.

Contenu :
Théorie du Look est un cours de culture visuelle moderne et contemporaine qui interroge les conditions et les dispositifs de production du regard depuis une perspective critique contemporaine. L’idée est de revoir l’histoire de la construction du regard à l’aune des théories critiques liées aux questions du genre, de la race, du social et de l’histoire.

Mode d'évaluation :
continu

Bibliographie :
Bibliographie (sélection)
- Beatriz Colomina, Sexuality and Space, Princeton Architectural Press, 1994
- Jonathan Crary, L'Art de l'observateur : Vision et modernité au 19eme siècle, Editions Jacqueline Chambon, 1994
- Guy Debord, La société du spectacle, Buchet-Chastel, Paris, 1967
- Donna Haraway, Manifeste cyborg et autres essais. Sciences - Fictions - Féminismes, Anthologie établie par Laurence Allard, Delphine Gardey et Nathalie Magnan, Éditions Exils, 2007
- Erwin Panofsky, La Perspective comme forme symbolique et autres essais, traduction de l’anglais sous la direction de Guy Ballangé, Les éditions de minuit, 1976
- Griselda Pollock, Vision and Difference: Feminism, Femininity and the Histories of Art, Routledge Classics, 2003
- Jeffrey Sconce, Haunted Media: Electronic Presence from Telegraphy to Television, Duke University Press, 2000
- Laura Mulvey, Au-delà du plaisir visuel (éd.Teresa Castro et Clara Schulmann), Editions Mimésis 20117
- L'économie de l'attention, Nouvel horizon du capitalisme ? Sous le direction de Yves Citton, Edition La découverte, 2014

Code UEE.C.T.SEnseignementProfesseursCaractèreCoef.
S2-Problématique / Méthodologie3Formes de l'écriture / écritures de la formeVincent Romagny
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Cet atelier a une double finalité : initier les étudiants aux formes de l’écrit propres aux champs de l’art et du design et les accompagner dans l’exercice d’écriture. Il s’agira de découvrir des textes classiques plus ou moins anciens, de se familiariser avec les formes de l’écrit dans les champs de l'art et du design, et plus largement dans le champ culturel contemporain : écrits théoriques, communiqués de presses, articles de presses, paratextes divers, etc. Mais il s’agira également de nourrir une production textuelle, à partir de textes historiques, contemporains, de films, de visites collectives d'expositions, etc. Les ateliers articuleront découverte de textes, productions textuelles, échanges, débats et discussions sur des questions esthétiques contemporaines. Il s'agira également pour l'étudiant de découvrir et comprendre l'importance du texte et sa place dans l'art contemporain, entre explication et prolongation de l'oeuvre.

Le 2d semestre sera consacré à l'accompagnement de la préparation et rédaction des mémoires. Il sera conduit par groupes de discussion afin que les étudiant.e.s échangent sur les phases de recherche et de rédaction.

Mode d'évaluation :
Notation sur la présence et l'investissement.

 Ressources et documentation Collège Des Professeurs
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Découvrir et développer l'activité de recherche d'informations et la constitution d'une base de données nécessaires à l'élaboration d'une méthode de travail et à la mise en place d'une problématique individuelle.

Contenu :
Le travail de documentation fait partie intégrante des enseignements théoriques et plastiques. Ses orientations et contenus sont directement liés à l'enseignement en question et aux décisions quant à la constitution même du travail de l'étudiant.
Ainsi, si la collection d'informations s'avère un moment indispensable à toute démarche de création (l'archive comme matière), en design tout autant qu'en art, il est tout aussi important de se poser la question des modalités de production d'informations et d'archives de cette démarche même (la matière comme archive), quand celle-ci ne va pas jusqu'à se superposer à elle pour construire un travail d'auteur qui se veuille 'documentariste'.
À noter que le travail de documentation est pour partie constitué d'éléments exogènes aux champs de la création et, qu'il peut, de par la nature de leur traitement, permettre d'interroger les limites de ces derniers.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

Support de cours :
Au semestre 2, cet enseignement est pleinement intégré aux différents cours et ateliers.

 Workshops Options Collège Des Professeurs
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Introduction aux options art et design de l'école ; approche des différentes démarches, thématiques et contenus et méthodes de travail à travers documentation, références et expérimentation.

Contenu :
Au cours d'une série de workshops proposés par les options art et design, l'accent est mis sur les différences d'approche méthodologique et les enjeux significatifs de chaque option. Un travail de documentation et un travail final se construit en résonance avec les contraintes et thématiques plastiques proposées.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu pendant la durée du workshop et synthèse lors du bilan semestriel dans le cadre de l'examen de fin d'année.

Bibliographie :
Les références bibliographiques changent en fonction des intervenants, elles sont communiquées avant chaque workshop.

Code UEE.C.T.SEnseignementProfesseursCaractèreCoef.
S2-Pratique / Expérimentation / Réalisation13Images / espacesPascal Poulain
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
- Questionner les relations, les liens entre le réel et l’espace construit des images.
- Transformer ou s’approcher du réel par l’observation et la considération de ce qui nous entoure en « question » afin de construire un projet sensible.
- Le projet sera lié à l’esprit d’analyse, de synthèse et de développement.

Contenu :
1-L’atelier est un lieu de questionnement, de recherche individuelle et collective, un lieu où les formes, les pratiques et les enjeux de l’art sont interrogés.
La photographie, la vidéo, le dessin, le volume … seront les médiums non exclusifs de cette approche, mais tous interrogeront nôtre relation aux images.

2- À partir de travaux dirigés, le cours sera centré depuis la production d'images bi ou tridimensionnelles nous travaillerons à saisir les écarts entre les intentions et les faits.
Il s’agira ici de travailler à partir d’exemples concrets sur le visible du travail, sa résolution formelle et sa restitution. Nous insisterons sur ce qui le rend visible, par rapport au projet initial, ce qui permet, avec justesse de le partager, donc de le rendre lisible. Quelles décisions suis-je amené(e) à prendre au cours du processus ? comment ? Quels sont les outils que j’utilise ? Pourquoi ? Quelles décisions sont prises au cours de la présentation ? Comment ? Il s’agira concrètement d’expérimenter et d’éprouver les différents arrangements formels susceptibles de rendre convenablement visible le travail.

3-L’objectif est d’acquérir les notions fondamentales qui vont permettre à l’étudiant de définir par lui-même des moyens de production autour d’une problématisation des images. Il s’agira d’apprendre aussi à présenter son travail sous la forme de rencontre individualisée et de présentation au sein d’un groupe.

4- Les différentes étapes permettront d’analyser et de différencier les statuts de l’image.

5- Archivage des travaux. Nous examinerons les projets des étudiants du semestre 1 à semestre 2 afin de dégager avec eux les éléments qui devront faire l’objet d’un archivage et la construction d’une édition. L’ensemble comprendra des images et du texte, il exprimera les temps forts d’un parcours, prémisses d’une position engagée.

Mode d'évaluation :
Bilan semestriel, contrôle continu

- Investissement de l’étudiant
- Qualités plastiques
- Qualités sémantiques
- Maîtrise technique
- Qualités de la présentation

Bibliographie :
- François Soulages et Marc Tamisier, « Photographie contemporaine et art contemporain; l'image et les images », Klincksieck
- « 72 (projets pour ne plus y penser) », les Presses du Réel
- Lionel Bovier et Mai-Thu Perret, « Hétérotopies/hétérotopias », JRP Éditions, Genève, 2000
- Régis Durand, « Habiter l’image », Marval, 1994
- Gilles Deleuze et Claire Parnet, « Dialogue », Flammarion, coll. Champs Essais, 1996
- « Mutations arc en rêve centre d’architecture », Actar, 2000
- Roland Barthes, « La chambre claire », Seuil, 1980
- Michel Foucault, « Les mots et les choses », NRF Gallimard, 1966
- Georges Didi-Huberman, « Fra Angelico », Flammarion, coll. Champs, 1995
- « Fresh Théorie, Tome 1, 2,3 », Léo Scheer, 2005/2008
- « Art conceptuel, une entologie », MIX, 2008
-« Design et crime » Hal Foster, Les prairies ordinaires ,2008
-« Conversations » Rémi Coignet, This eyes publishing, 2014
-« L'expérience des images », Marc Augé, Georges Didi-Huberman, Umberto Eco, INA Editions, 2011
-«Architecture radicale» Iac, Seuil, 2001
-«Magasin 1986/2006 », Les presses du réel, 2005

 Initiation design graphiqueobligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Cette Initiation se construit autour d’un temps théorique de découverte de l’histoire du graphisme et de la communication visuelle dans le champ de l’art puis d’ateliers pratiques autour des outils et des supports du design graphique aujourd’hui.

 Les possibilités de la photographie et de l'image impriméeFanny Béguéry
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Cet atelier se propose de poursuivre avec énergie et mobilité le travail d'initiation engagé en début de première année dans les différents pôles techniques de l'école. Il s'agira de développer une pratique expérimentale de l'image – qu'elle soit photographique, imprimée ou dessinée – associée à des connaissances théoriques, et d'ouvrir ainsi un champ riche de travail pour chaque étudiant dans le domaine transdisciplinaire des arts graphiques. Nous prendrons en compte les « arts à la machine » (et notamment la caméra) comme des instruments de perception et de jeu, pour, je l'espère, en faire peu à peu des outils capables de produire des situations d'expériences. Ce projet ne se fera pas sans une grande attention à vos processus artistiques, à vos intérêts artistiques individuels et collectifs, à vos gestes et aux formes qui en découleront. Ils constitueront, en atelier, le socle de discussions communes.

Contenu :
Le travail de documentation fait déjà aujourd'hui partie de la transmission de votre pratique ; il participe aussi de toute recherche théorique sérieuse que l'on soit historien, scientifique ou artiste. Qu'est-ce qu'un document ? Comment une image, une reproduction d'oeuvre documente-elle un propos ? Nous nous intéresserons aussi aux enjeux du travail d’articulation d’une iconographie et à ses possibles mise-en-forme, en examinant notamment des tentatives diverses (livre d'artistes, éditions, films-essais, etc).
La photographie numérique et argentique, le montage vidéo, le montage photographique et le collage ou encore les techniques de la gravure et de l’impression seront des pratiques abordées en relation avec les trois pôles techniques de l’école : édition, images-mouvement, photographie. Des exercices collectifs et individuel pourront être proposés. L'atelier proposera ainsi une introduction à des problématiques propre au design graphique (le montage d'image) et au design textile (l'impression).

Mode d'évaluation :
Participation active à l'atelier et aux cours proposés, contrôle continu au regard de la qualité des travaux rendus et de l'évolution de la pratique et bilan semestriel

Bibliographie :
- Henri Focillon, Maîtres de l'estampes, Paris, Flammarion (coll.Images et Idées), 1969.
- Jean-François Chevrier, Entre les beaux-arts et les médias : photographie et art moderne, Paris, Éd. L'arachnéen, 2010, Les relations du corps, Éd. L'arachnéen, 2010, et Œuvre et activité, Éd. L'arachnéen, 2015
- Pierre Reverdy, Note éternelle du présent, écrits sur l'art (1923-1960), Paris, Flammarion, 1973
- Olivier Boulnois, Au delà de l'image, Une archéologie visuel au Moyen-Âge, Ve-XVIe siècle, Paris, Éd. du Seuil, 2018
- Charles Baudelaire, « Le public moderne et la photographie » et « le peintre de la vie moderne » dans le « Salon de 1859 », Critique d'art, Paris, Gallimard (coll.Folio essais n°183), 1992
- Jeff Wall, Essais et entretiens, 1984-2001, Paris, Ensba Éd., 2001
- « Le parti pris du document, littérature, photographie, cinéma et architecture au XXe siècle », revue Communication n°71, Éd. du Seuil, 2001
- Steen Eiler Rasmussen, Découvrir l'architecture, Paris, Le linteau, 2002
- Fanny Béguery et Adrien Malcor, Enfantillages outillés, un atelier sur la machine,Paris, Éd. L'arachnéen, 2016

 Observational DrawingPaul Berry
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Ce cours apprend aux étudiants à reconnaître et à manipuler les éléments fondamentaux du dessin : la ligne, le volume, la forme, la composition et de l'espace. L'accent est mis sur le fait de voir activement et de travailler avec précision à partir de l'observation. Les élèves explorent une variété de matériaux et de méthodes, tout en travaillant directement à partir de l'observation, y compris la nature morte, le modèle, l'espace architectural intérieur/extérieur et le monde naturel. Les travaux portent sur des questions techniques et conceptuelles évoquées par l'histoire de l'art et la pratique de l'art contemporain. Par l'observation intense, le dessin et la critique, les élèves développeront une pratique du dessin qui combine la pensée technique, expérimentale et critique.

Contenu :
· La capacité de dessiner à partir de l'observation.
· Articulation des préoccupations picturales de base, comme la ligne, le contour, la forme, la masse, la composition, l'espace.
· Comprendre l’importance du dessin à travers l’histoire de l’art.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu. Bilan semestriel

Bibliographie :
Drawing on the Right Side of the Brain: The Definitive, 4th Edition (Betty Edwards)
Josef Albers: To Open Eyes (Frederick A. Horowitz)
Drawing Lessons from the Great Masters (Robert Beverly Hale)
Contemporary Drawing: From the 1960s to Now (Katherine Stout)

 Peinture, pratiques picturalesKirsten Murphy
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Dans cet atelier pratique, il s’agit d’encourager le maximum d’expérimentation et de mobilité possible ; le studio doit permettre au travail de chacun d’évoluer, voire de se transformer. Il ne vous sera pas demandé de circonscrire un territoire ou d’établir un projet, mais simplement de prendre le plus possible conscience — lors des discussions et dans votre pratique entre les séances — des conséquences et des possibilités de vos choix formelles et de pousser le travail plus loin.

Contenu :
Un travail artistique résulte d’une accumulation de décisions prises de façon consciente ou inconsciente, par intuition ou par habitude, suivant, ou pas, des conventions ou des plans. Chacune de ces décisions modifie la qualité de la totalité de la construction.
Cette densité caractéristique des œuvres est particulièrement sensible en peinture, ou les couches se superposent et se cachent. Ce cours sera structuré pour nous permettre de prendre le temps de regarder attentivement ensemble tous les gestes qui constituent votre travail et ainsi de construire un espace de parole intermédiaire entre « l’espace mental » de chacun et « l’espace public » de présentation, en adoptant une position qui reste proche de celui ou celle qui fabrique et non pas de la critique qui interprète à partir de ce qu’il voit. La parole est active, elle fait partie du processus de travail et influe sur la production ; le travail sera toujours considéré comme un point dans une évolution et non comme une finalité.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

Bibliographie :
En parallèle au travail pratique, nous lirons ensemble dans ce cours, des extraits d’écrits et entretiens d’artistes. Ces documents vous seront distribués.

 Piste sonoreGilles Grand
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Suivre des traces sonores, en inventer lorsqu’elles sont introuvables, pour tisser des entrelacs sensibles par ce qui s’entend et ce qui se voit. Une considération des sons, du design sonore et de la musique selon des exemples choisis, historiques, typiques et actuels.

Contenu :
A partir de documents sonores révélant une pratique ou un usage singulier tenter une diversification de l’attention et du discours critique. L’étude de cas consiste à étendre et à distinguer la sensibilité appliquée au visuel dans le domaine du sonore.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu

Bibliographie :
- Encyclopédies de la musique
- Livres numériques gratuits :
http://michelchion.com/books/free

Support de cours :
Adresses URL ou liens vers des pages proposant des documents sonores.
Exemples :
https://inagrm.com/fr
http://ressources.ircam.fr
http://www.ubu.com/sound/

 SculptureJennifer Caubet
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
L'objectif de ce cours est de mettre en place une pratique de la sculpture par le faire. La force collective et la discussion seront au cœur de cet enseignement. Nous nous attarderons à dérouler le fil d'une penser en forme et dans l'espace en étant attentif à chaque étapes de son élaboration.

Contenu :
Comment on produit, comment on habite, comment on transgresse ?
Dans cet atelier, nous explorerons la sculpture dans sa relation à l'espace en posant le corps comme le médiateur.
L'atelier , le geste et l'énergie que cela convoque nous permettrons d'explorer des bases de la sculpture : tension, résistance et déploiement. Ainsi, nous nous demanderons comment une production pourra être menée au vue les conditions actuelles.

Mode d'évaluation :
En bilan et contrôle continu

 Sculpture / InstallationVeit Stratmann
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Les étudiants seront amenés à observer précisément leurs stratégies de travail, d'affiner leur critères de comparaison et donc de choix, de préciser leur gestes, d'inventer des stratégies et des règles de jeu.

Contenu :
Dans les poches, sur la table, dans le sac.

Tout un chacun porte sur soi un certain nombre d'objets - sauf en dormant. Ces objets sont souvent hétéroclites, répondent à des besoins différents, par fois contradictoires, mais ils sont liés par le fait de servir une même personne. Ainsi un premier critère de leur cohabitation est établie.
Un geste plastique très simple consiste à agencer ces objets sur une surface donné et de varier cet agencement. Ainsi, les objets peuvent générer un nombre illimité de formes. Le cours consistera à tenter d'épuiser (évidemment impossible) les possibilités d'agencement inhérentes à un groupe d'objets défini ( chaque agencement sera documenté). A la fin de chaque séance un ou deux étudiants monteront la documentation du travail du jour et tenteront d'argumenter leur choix ou leur manière d'avancer.  

Code UEE.C.T.SEnseignementProfesseursCaractèreCoef.
S2-Contextualisation / Médiation4Analyse / énonciation Collège Des Professeurs
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Acquisition progressive des outils techniques et conceptuels d'analyse permettant à l'étudiant de proposer une lecture (orale et écrite) cohérente, rigoureuse et contextualisée de l'ensemble de ses travaux.

Contenu :
Le travail d'analyse critique a lieu tout au long de l'année mais est plus particulièrement mis en évidence lors des séances de présentation spatiale de travaux et lors des bilans semestriels. Ce n'est que progressivement tout au long du cursus que l'étudiant peut acquérir la maîtrise de cet outil.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

 Spatialisation Collège Des Professeurs
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Apprentissage progressif de la mise en espace et de la présentation plastique de l'ensemble des travaux de l'étudiant.

Contenu :
Selon l'année et le niveau des études, le travail de spatialisation est mis en œuvre régulièrement tout au long de l'année dans le cadre de séances de présentation de travaux ainsi que lors des bilans semestriels ou le cas échéant au moment d'expositions en dehors du cadre de l'école.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.