Accueil > Actualités > Rencontres > TIME - THE INSTITUTE OF MIRRORS AND ECHOES - EuroFabrique

Du 07-02-2022 au 10-02-2022

TIME - THE INSTITUTE OF MIRRORS AND ECHOES - EuroFabrique

"Europia", Juliette Clapson, étudiante Ecole des Arts Decoratifs
the missing box, correspondance entre Ensba Lyon et Delli Lisbonne pour le projet TIME - THE INSTITUTE OF MIRRORS AND ECHOES © Ensba Lyon, 2021
 « La carrière scolaire et le système de ses déterminations », extrait du livre La Reproduction: Éléments pour une théorie du système d'enseignement (1970), par Pierre Bourdieu et Jean-Claude Passeron © Droits réservés 
Recherches autour de La Reproduction de Pierre Bourdieu pour le projet TIME - THE INSTITUTE OF MIRRORS AND ECHOES © Ensba Lyon, 2021
head full of resources, correspondance entre Ensba Lyon et Delli Lisbonne pour le projet TIME - THE INSTITUTE OF MIRRORS AND ECHOES © Ensba Lyon, 2021

Projet porté par l’ENSBA Lyon (Ecole nationale supérieure des beaux-arts) et DELLI Lisbonne (Design Lusófona Lisboa) dans le cadre du programme EuroFabrique

Au sein du premier cycle Design graphique, coordonné par Alexandre Balgiu et Olivier Lebrun (Ensba Lyon) et Marco Balesteros et Sara Vaz (Delli Lisbonne)

L'Institut des miroirs et des échos est un projet de recherche sur les expériences d'éducation artistique, en Europe et au-delà. A travers une série d'ateliers, de rencontres et de collaborations entre l'Ensba Lyon, DELLI et divers invités (particuliers et institutionnels), TIME vise à mettre en lumière des initiatives contemporaines interrogeant la manière dont nous enseignons et apprenons, partageons et travaillons collectivement.

Ce projet s'inscrit dans le cadre d'EuroFabrique, porté par la Rmn - Grand Palais, l’École des Arts Décoratifs et l’ANdEA – Association nationale des écoles supérieures d’art, labellisé Présidence Française du Conseil de l’Union Européenne 2022.

Du 7 au 10 février 2022, dans le cadre de la Présidence Française de l’Union Européenne, le Grand Palais Éphémère présente EuroFabrique

Pendant quatre jours, 400 étudiantes et étudiants d’écoles supérieures d’art françaises et européennes (art, design, cinéma, théâtre et musique) sont invités à se réunir pour interroger et inventer des formes qui portent le continent qu’ils habitent. Aujourd’hui, qu’est-ce qu’être européen ? Comment faire de l’Europe un milieu et un horizon désirables ? Comment la connecter au reste du monde, par quels principes, liens et attachements ? Et si l’Europe est un projet, comment le réenchanter ? Telles sont les questions qui seront au cœur d’un Grand Palais Éphémère transformé en grande école européenne supérieure des arts : non seulement en fabrique, mais aussi en laboratoire et en assemblée, le tout en utilisant principalement des matériaux de réemploi, et spatialisé dans les 10 000 m² du Grand Palais Éphémère, comme on habite une géographie.

Pour explorer ces questions, les étudiantes et les étudiants de chaque école française présente à EuroFabrique travailleront en partenariat avec ceux d’une école d’art européenne qu’ils auront invité à concevoir un projet commun. 35 écoles d’art françaises et européennes participeront donc à EuroFabrique, accompagnées d’une 36ème école imaginée pour l’occasion et qui rassemblera des étudiants et des artistes en exil, en lien avec le Programme Etudiants Invités (PEI) et les artistes en exil résidents dans les écoles d’art françaises grâce à PAUSE, le Programme d’Aide d’Urgence aux Scientifiques et artistes en Exil.

Par groupes, les étudiantes et étudiants prépareront et présenteront des projets qui questionneront les valeurs, les problèmes et les débats de l’Europe d’aujourd’hui. Les formes seront multiples, de la performance à la sculpture en passant par la création de textiles, le dessin ou le son. Les sujets traités seront en lien avec certains aspects de l’identité européenne tels que le langage, l’écologie, la question des frontières ou le folklore.

L’ensemble sera une contribution des écoles supérieures d’art et de design au débat public sur le présent et le futur de l’Europe : une traversée des formes, des images, des récits et des mythes qui configurent un monde commun. 

Au-delà de l’événement lui-même, EuroFabrique s’inscrira dans la durée à travers la création d’un réseau d’écoles qui fonctionnera comme un accélérateur de projets collaboratifs, aussi bien dans le cadre d’appels à projet existants de type Europe créative que dans la perspective innovante d’un programme de commandes européen. 

 

TIME - THE INSTITUTE OF MIRRORS AND ECHOES

La crise sanitaire du covid19 a profondément ébranlé les habitudes, les méthodologies et les relations au sein de l'éducation artistique — des défis auxquels de nouvelles initiatives répondent avec énergie et créativité, réinventant des aspects de mobilité, de technologie, considérant la proximité et notre approche sensorielle. En utilisant comme point de départ la conception graphique et les moyens éditoriaux, notre objectif est de proposer des outils pour l'avenir de l'éducation artistique européenne et internationale.

Une série de questions stimulantes servent de points de départ à nos réflexions et expérimentations, auxquelles nous ferons certainement écho pédagogiquement pendant longtemps :

• Quel est le statut de l'éducation artistique en Europe aujourd'hui ?

• Qu'est-ce qu'une école d'art européenne ?

• Comment ça marche, qui sont ses participants ?

• Quels sont ses messages et ses moyens ?

• Quels sont ses outils, ses espaces ?

Comment imaginer une structure européenne globale de partage des connaissances de manière inter sectionnelle et diversifiée — artistiquement, linguistiquement et culturellement ?

L'Institut des Miroirs et des Echos entend aborder ces premières questions en examinant de plus près nos structures pédagogiques existantes, à Lyon et à Lisbonne, et en nous documentant sur le développement de projets pédagogiques généreux et inspirants à partir de l'histoire de l'art et du design. Avec DELLI, l’Ensba Lyon vise à mettre en place une double dynamique d'apprentissage à partir d'expériences existantes et de spéculation en regardant vers l'avenir, simultanément sur les plans conceptuel et formel. Cette méthodologie se traduit en début d’année universitaire par une série d'ateliers et de séminaires à Lyon et à Lisbonne, et culminera lors de l'événement au Grand Palais Éphémère où nous proposerons un voyage dans notre espace imaginé de l'école d'art européenne du futur.

L'établissement d'une bibliothèque partagée du projet sera une première étape importante.

Le projet présenté au Grand Palais se veut participatif : les visiteurs et les participant.es de l'exposition pourront se glisser dans des objets, mémoires écrits, citations, livres ou photos, qui pourront être imprimés via une mini imprimante sur place. Le but est d’éduquer le personnage, qui sera mobile à l'intérieur du Grand Palais.

7 - 10 février 2022
ouverture au public le 10 février 2022

GRAND PALAIS EPHÉMÈRE

Paris