Semestre 3

Code UEE.C.T.SEnseignementProfesseursCaractèreCoef.
S3-Histoire / Culture / Théorie8Atelier de langues étrangères - AnglaisDerek Byrne
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Développer toutes les compétences linguistiques dans la langue enseignée (expression et compréhension écrite et orale) à travers des activités et des supports variés (articles et documents, supports audiovisuels, exercices visant à stimuler l’échange et la pratique orale) ayant un lien étroit avec les options Design d'espace, Design graphique, Design textile.
Donner une vue internationale contemporaine de ces domaines.
Développer un vocabulaire technique et général lié à leur champ d'étude et acquérir une plus grande confiance et spontanéité dans leur utilisation de la langue anglaise.
Donner une préparation à un séjour d'étude, un stage ou un poste, à l'étranger : les différents CV et lettres de motivation adaptés selon le contexte (stage, travail, année Erasmus), présentation du travail (élaboration et réflexion derrière le travail).
Etre informé sur les technologies, tendances et nouveautés artistiques liées aux différentes filières qui pourraient avoir une incidence sur leur travail.
Explorer des aspects culturels et artistiques anglophones dits 'main stream' et dits 'underground'.
Un projet en groupe conçu, préparé, realisé et exécuté en anglais basé sur le création d’un texte et son exploitation dans un contexte réel (en 2008/2009 les textes ont pris la forme d’une édition avec pour thème “le panoptique”).
Aborder les aspects linguistiques (grammaire et lexique) selon les besoins collectifs et individuels et dans le but de permettre d’atteindre les objectifs cités ci-dessus.

Contenu :
Les principaux thèmes abordés sont :
- La culture contemporaine aux USA et en Europe à travers des articles de presse, sites web, extraits de livres, films, séries télé etc.,
- Les procédés techniques et méthodes utilisés dans plusieurs domaines des arts appliqués (sérigraphie, graphisme, etc.) à travers différents supports, le but de l’activité étant de faire produire un travail de présentation sous forme d’exposé en anglais aux élèves ;
- Préparation d’une présentation d’un travail produit pour une autre matière (graphisme, textile, design d'objets, design d'espaces,etc.) et présentation en classe (travail oral et écrit) ;
- Exploration des réflexions autour de leur travail et du travail des autres, s'exprimer sur les processus de travail ;
- Acquisition et assimilation du vocabulaire nécessaire pour décrire les couleurs, les textures, les matières, les outils, les processus, le mouvement d’un corps, d’une caméra, la succession d’images dans un générique de film, etc. à travers plusieurs exercices oraux et écrits avec des supports audiovisuels, écrits et autres ;
- Analyse et étude des éléments des CV en anglais avec pour objectif la production d'une gamme de CV apdatés selon le contexte, à jour, en anglais pour chaque élève ;
- Travail de documentation et orientation construction d 'un lexique adapté à chaque filière.

Activités diverses qui travailleront les quatre compétences linguistiques (compréhension et expression orales et écrites).

L’étude de la grammaire et de la syntaxe est abordée tout au long des activités avec pour souci principal l’élimination des lacunes dans un contexte d’utilisation réaliste et pratique et l’acquisition de nouvelles connaissances dans un but pratique également.

Mode d'évaluation :
Les élèves sont contrôlés dans toutes les compétences linguistiques (oral et écrit) sur les thèmes et activités abordés pendant les cours.

Bibliographie :
- Bailey S., « Dot Dot Dot #17 », Princeton Architectural Press, U.S.A. 2009, 104 p.
- Beckett S., « Three Novels : Molloy, Malone Dies, the Unnamable », Calder Publications Ltd, U.K., 1973, 418 p.
- Burroughs W.S., « Junky », Penguin Books Ltd, U.K., 1977, 176 p.
- Burroughs W.S., « Naked Lunch », The Restored Text, HarperPerennial, U.K., 2005, 208 p.
- Danielewski M Z., « House of leaves », Doubleday, London, 2001, 710 p.
- Danielewski M Z., « Only Revolutions: A Novel », Pantheon, London, 2001, 384 p.
- Eastwood J. , « Practice Grammar », Oxford University Press, 1999, 446 p.
- Frascina F., Harris J., « Art in modern culture : an anthology of critical texts », Phaidon, U.K., 2006, 352 p.
- Murphy J., « New Headway:Student's Book Intermediate level » Oxford University Press, 2003, 160 p.
- Fletcher A., « The art of looking sideways », Phaidon Press Ltd, U.K., 2001, 534 p.
- Holder W. F.R. David, « A for 'orses' », De Appel arts centre, Holland, 2008
- Holder W. F.R. David, « Keep it to Yourself », De Appel arts centre, Holland, 2009
- Holder W. F.R. David, « Stuff and Nonsense », De Appel arts centre, Holland, 2008
- Illich I., « In the Vineyard of the Text », University of Chicago Press, USA, 1996, 162 p.
- K. Dick P., « Second Variety », Gollancz, 1999, U.K., 392 p.
- Knowlson J., « Damned to Fame: Life of Samuel Beckett », Bloomsbury Publishing PLC, U.K., 1997, 896 p.
- Hustwit G., « Helvetica » [ DVD ], Plexi Film, 2007
- League of Noble Peers, « Steal this film part 2 » [ DVD ], Britdoc, U.K., 2007

 Conférences / Voyages d'études Collège Des Professeurs
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Connaissances de l'art contemporain, qu'il s'agisse des figures majeures ou émergentes de l'art actuel, ou de ses lieux de diffusion. Connaissances des cultures spécifiques propres aux designs (auteurs, structures, évènements et lieux de diffusion).

Contenu :
Un cycle hebdomadaire d'interventions du type conférence ou performance est programmé chaque mercredi après-midi à dix-sept heures dans le Grand amphithéâtre :
Sa programmation prend en compte les questionnements et les enjeux artistiques et intellectuels contemporains, ainsi que ceux des cultures spécifiques propres aux designs contemporains Elle est en relation directe avec les enseignements.
L'espace-temps de l'intervention est conçu comme une structure de « travail de la parole ».
La parole de l'intervenant peut relever du commentaire, de la recherche théorique ou de l'expérience artistique, littéraire, etc. L'image, projetée ou diffusée peut jouer le rôle de support, de complément ou de lanceur.
Pendant le temps de la conférence, tous les enseignements sont interrompus afin de permettre la participation de l'ensemble des étudiants et enseignants de l'École, toutes options et années confondues.




Les voyages d'études
auprès des centres majeurs de création soit sur la région soit sur l’international sont importants dans le cadre des études. Ils doivent permettre aux étudiants de découvrir les lieux de diffusion de l'art contemporain et sites remarquables du patrimoine moderne et contemporain ; la fréquentation régulière et autonome de ces lieux est fondamentale pour la poursuite des études.

Mode d'évaluation :
Tout au long du cursus de l'étudiant, la participation aux conférences fait l'objet d'une évaluation (notes et références au sein du dossier ou du mémoire), et de l'attribution d'un crédit semestriel (UE1).

 EcritureCamille Pageard
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Lors de ce cours, l’étudiant.e sera amené.e à acquérir les méthodes d'une recherche historique et théorique liée à son domaine d’expérimentation pratique. Ces méthodes permettront d’aborder l’écriture comme un moyen d’appréhender des pensées et des pratiques historiques et contemporaines. Son objectif est de délimiter un premier champ de recherche et d’écriture en vue de la rédaction de son écrit de diplôme du DNAT, puis de DNSEP.

Contenu :
Il sera proposé à l’ensemble des étudiants une série de lectures, d’exercices et de comptes rendus oraux et écrits nécessitant une par active de leur part. Chacun de ces exercices fera l’objet d’un retour individuel et collectif dans le but de préparer une recherche individuelle s’inscrivant dans un dialogue collectif.

Mode d'évaluation :
L’évaluation prend en compte la présence des étudiants et la notation des rendus réguliers exigés à partir des activités développées en cours.

Bibliographie :
Bibliographie enrichie selon les thèmes de recherche tout au long de l'année.

 Histoire et théorie du designCamille Pageard
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
L’objectif de ce cours est d’apporter aux étudiant.e.s des connaissances approfondies sur l’histoire de l’art et du design moderne et contemporain, tout en les initiant aux méthodes historiques et critiques. Ce cours a pour objectif de leur permettre d’acquérir une solide base historique et historiographique afin de leur permettre d'aborder leurs propres travaux et ceux plus historiques appartenant à leur discipline.

Contenu :
Le cours se penchera cette année sur une histoire critique et politique du design en cherchant à le mettre en relation avec des problématiques contemporaines. En s'appuyant principalement sur la fin du XIXe siècle, il s'agira d’observer comment l'histoire du design anglais se forme dans une opposition à l'industrie tout autant que dans un rapport à la nature qui peut aujourd'hui être questionné. Qu'il s'agisse de William Morris, de John Ruskin ou d'Edward Carpenter, les propositions théoriques, politiques et artistiques, de même que certains de leurs choix de vie et économiques, seront donc interrogés à l'aune de l'anthropocène et du capitalocène.
Il s'agira d'observer comment ces notions proposées par des auteurs.trice contemporain.e.s peuvent être effectives pour saisir des pratiques qui entretenaient, tout comme la société de l'époque, un rapport ambigüe à la nature.
Centré sur le XIX° siècle, le cours n'oubliera pas d'informer ses réflexions d'un regard sur les pratiques contemporaines.

Mode d'évaluation :
L’évaluation se fera sur la base de la présence et du rendu des travaux écrits demandés.

Bibliographie :
Florence Alibert, Cathédrales de poche : William Morris et l'art du livre, La Fresnaie-Fayel, Otrante, 2018.
Isobel Armstrong, Victorian Glassworlds, Galss Culture and Imagination 1830-1880, Oxford, 2008.
Cédric Biagini et Guillaume Carnino (dir.), Les luddites en France : Résistance à l'industrialisation et à l'informatisation, Montreuil, l'Échappée, 2010.
Auguste Blanqui, L’éternité par les astres, Paris, Les impressions nouvelles, 2012.
Samir Boumediene, La Colonisation du savoir, Une histoire des plantes médicinales du « Nouveau Monde » (1492-1750), Paris, Éditions des mondes à faire, 2016.
Vincent Bourdeau, François Jarrige, Julien Vincent, Les luddites : bris de machines, économie politique et histoire, Maisons-Alfort, Ère, 2006.
Edward Carpenter, La Civilisation, ses causes, et ses remèdes, Paris, Sandre, 2009.
Edward Carpenter, The Selected Works 1884-1909, New York, Prism Key Press, 2012.
Edward Carpenter, Vers une vie simple, Paris, L'échappée, 2020.
Collectif, Anarchy et beauty : William Morris and his Legacy, 1860-1960, New Haven, Yale University Press, 2014.
Collectif, Relire Ruskin, Paris, Musée du Louvre - École nationale supérieure des beaux-arts, 2004.
Collectif, Whistler 1834-1903, Paris, Réunion des Musée nationaux, 1995.
Jonathan Crary, Techniques de l’observateur. Vision et modernité au XIXe, Paris, Dehors, 2016.
Michel Foucault, Les mots et les choses, Paris, Gallimard, 1966.
Rike Frank, Grant Watson (dir.), Textiles : Open Letter, Berlin, Sternberg Press, 2015.
Donna J. Harraway, Vivre avec le trouble, Paris, Editions des mondes à faires, 2020.
Robin Kinross, La typographie moderne. Un essai d’histoire critique, Paris, B42, 2019.
Eduardo Kohn, Comment pensent les forêts, Bruxelles, Zones sensibles, 2017.
Sale Kirkpatrick, La Révolte luddite : briseurs de machines à l'ère de l'industrialisation, trad. Celia Izoard, Paris, l'Échappée, 2006.
Andreas Malm, l’anthopocène contre l’histoire. Le Réchauffement climatique à l’ère du capital, Paris, La Fabrique, 2017.
Guillaume Morel, Les Préraphaélites : de Rossetti à Burne-Jones, Paris, Place des Victoires, 2013.
William Morris, Comment nous vivons, comment nous pourrions vivre, Paris, Payot et Rivage, 2013.
William Morris, L’Âge de l’ersatz et autres textes contre la civilisation moderne, Paris, éd. De l’encyclopédie des nuisances, 1996.
William Morris, La Civilisation et le travail, Neuilly en Champagne, Éditions le passager, 2013.
William Morris, L’Art et l’artisanat, Paris, Payot et Rivage, 2011.
William Morris, Nouvelles de nulle part ou Une ère de repos, trad. V. Dupont, Paris, L'Altiplano, 2009.
Jacques Rancière, Le temps du paysage, Paris, La Fabrique, 2020.
Sheila Rowbotham, Edward Carpenter. A Life of Liberty and Love, Londres, Verso, 2008.
John Ruskin, Les Sept lampes de l’architecture, Paris, Klincksieck, 2008.
Debora L. Silverman, L’art nouveau en France. Politique, Psychologie et style fin de siècle, Paris, Flammarion, 1994.
Alexis Zimmer, Brouillard toxiques, Bruxelles, Zones sensibles, 2016.
Tsuzuki Chuishichi, Edward Carpenter, Prophet of Human Fellowship, Cambridge, Cambridge University Press, 1980.

 Recherches théoriques Collège Des Professeurs
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Il s’agit d’acquérir ou de développer les éléments constitutifs d'une culture théorique (critique, esthétique et philosophique) en relation avec le projet général de l'étudiant et dans la continuité du travail entrepris en année 1 dans le cadre du projet-mémoire.

Contenu :
En année 2 et 3, dans des registres spécifiques, les contenus des recherches théoriques, sont directement induits par le niveau de connaissances et d'engagement de l'étudiant et les enjeux conceptuels et artistiques de son projet.
Ce travail amène progressivement l'étudiant à la maîtrise des outils conceptuels nécessaires à la soutenance de son diplôme et permet en phase projet, d'aborder le mémoire de fin d'études avec les compétences minimum requises dans le cadre d'une introduction à la recherche.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

 Ressources et documentation Collège Des Professeurs
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Découvrir et développer l'activité de recherche d'informations et la constitution d'une base de données nécessaires à l'élaboration d'une méthode de travail et à la mise en place d'une problématique individuelle.

Contenu :
Le travail de documentation fait partie intégrante des enseignements théoriques et plastiques. Ses orientations et contenus sont directement liés à l'enseignement en question et aux décisions quant à la constitution même du travail de l'étudiant.
Ainsi, si la collection d'informations s'avère un moment indispensable à toute démarche de création (l'archive comme matière), en design tout autant qu'en art, il est tout aussi important de se poser la question des modalités de production d'informations et d'archives de cette démarche même (la matière comme archive), quand celle-ci ne va pas jusqu'à se superposer à elle pour construire un travail d'auteur qui se veuille 'documentariste'.
À noter que le travail de documentation est pour partie constitué d'éléments exogènes aux champs de la création et, qu'il peut, de par la nature de leur traitement, permettre d'interroger les limites de ces derniers.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

Code UEE.C.T.SEnseignementProfesseursCaractèreCoef.
S3-Problématique / Méthodologie4Méthodologie spécifique Collège Des Professeurs
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Mise en place progressive d'une méthode de travail de plus en plus individualisée tout au long du cursus et en relation avec les orientations de l'année et de l'option.
Cet objectif est présent à l'intérieur de chaque cours faisant appel à la fois au développement de la capacité perceptive et à l'élaboration d'une mise en œuvre de l'idée.

Une approche plus spécifique sur la méthodologie de recherche peut être développée dans le cadre de modules ou séminaires expressément conçus au croisement des enseignements pratiques et théoriques.

Contenu :
La question est de savoir comment construire un objet de réflexion, de travail et de recherche qui coïncide avec les intentions conceptuelles et plastiques initiales. Mais dans ce contexte, il s'agira probablement moins de répondre à cette question que de la volonté d' en énoncer sans cesse les termes et les conditions. Entre théorie et pratique, entre hypothèse et expérimentation se tissent progressivement les liens qui vont permettre la construction complexe d'une singularité agissante au sein du projet artistique au sens large du terme, qu'il relève du champ de l'art ou de celui du design.
Construire donc, sa propre méthode et ses variations, à partir des éléments constitutifs spécifiques du champ de création dans lequel l'étudiant est engagé mais aussi de l'étude des divers dispositifs scientifiques et transversaux qui organisent les subjectivités contemporaines.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

 Problématique de projet Collège Des Professeurs
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Savoir de quoi l'on parle et avec quoi on agit ; dans quelle mesure le corpus problématisé s'inscrit dans la réflexion et la création contemporaine inhérentes au champ de recherche dans lequel l'étudiant est en train de s'engager.

Contenu :
Tout au long du cursus, depuis le 'sujet' imposé et la thématique, jusqu'à la problématique spécifique du projet individuel et de la recherche, il s’agit de questionner, dans le champ contemporain, à partir du monde réel et des singularités artistiques, dans un continuel aller-retour, à la fois les contenus significatifs mêmes du travail artistique et la façon de penser ce qui précisément le motive, le monde qui nous entoure et nous constitue.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

Code UEE.C.T.SEnseignementProfesseursCaractèreCoef.
S3-Pratique / Expérimentation / Réalisation14DessinGéraldine Kosiak
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Le dessin implique une réflexion personnelle profonde et permet le développement d' un regard sur le monde, la représentation d’idées et de pensées ; il sert aussi à la visualisation de projets. Le dessin se consacre à la ligne et ses qualités sous toutes ses formes. Le geste, corollaire de l'idée d’individu, constitue la base d’une écriture singulière en dessin.

Contenu :
Depuis l'acquisition des fondamentaux jusqu'à l'approfondissement et la mise en place d'une singularité, une curiosité pour les différentes pratiques et moyens d’expression du dessin ainsi que pour l’art contemporain, sont indispensables. Inscrire le dessin dans une pratique contemporaine.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

Bibliographie :
Développement par étapes d'un sujet donné, mise en place d'une méthode où les recherches théoriques liées au dessin et à la sensibilité de l'étudiant amènent à un travail pertinent, singulier et abouti.

 Expérimentation - Représentation - MatériauxLaurent Lucas
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Amener l'étudiant à acquérir les outils nécessaires à la communication de son projet. Il devra être capable de réaliser des plans, coupes schémas mais aussi impression images de synthèse et/ou 3D. A travers le dialogue avec les responsables de pôles, l'objectif est de faciliter l'échange et la compréhension d'un projet en vue de sa réalisation technique.

Contenu :
Un sujet est posé en début de semestre comme prétexte à l'exercice. Il est une base autour laquelle l'étudiant aura à expérimenter la pratique de l'atelier, de ses matériaux, de ses machines et de ses techniques. En lien étroit avec les responsables des pôles techniques, l'étudiant aura à échanger sur les faisabilités de son projet. Il devra communiquer à l'aide de documents graphiques détaillés, commentés et édités un sein des ateliers numériques (impression couleur + impression 3D).La première étape étant le dessin numérique 2D et 3D (plans cotés, images de synthèses) la seconde est un temps d'atelier (céramique + moulage et matériaux synthétiques usinage). Le dernier temps est un temps d'échanges et de mise à jour des documents graphiques initiaux, la mise en œuvre technique ayant parfois fait évoluer, modifier le projet. La bilan de fin semestre sera le moment où la totalité des essais et différentes étapes de réalisation seront présentés.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu dans les ateliers et évaluation de fin de semestre.

 Infographie 2DEmmanuel Chevalier
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Le module de formation a pour objectif la prise en main des interfaces des logiciels Illustrator, Photoshop et Indesign pour la mise en forme des projets et leur médiation.

Contenu :
Cours magistraux pour la présentation des différentes interfaces
Exercices pratiques d’application liés aux problématiques du design d’espace (diorama, intégration de projet 3D dans un environnement photographique, photomontages d'intention, plans, fichiers de pilotage de la découpe laser…)
Un projet de design complet sera mené sur le 2ème semestre, monopolisant à la fois la maîtrise d’illustrator, l’utilisation de la découpe laser, les rapports entre le plat et le volume.

 Infographie 3DLaurent Lucas
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Amener l'étudiant vers une maitrise des outils numériques, depuis la réalisation d'un dessin 2D (plans coupes, schémas) à sa mise en forme en 3D (images réalistes ou thématiques, perspective, animation, impression 3D, découpe numérique....

Contenu :
De simples exercices sont proposés en vue d'acquérir la maitrise des outils.

 Initiations pôles techniquesLaurent Lucas
David Des Moutis
obligatoire3,00
 

Objectifs pédagogiques :
En 2e année, une attention particulièrement forte est accordée à l'articulation des projets avec des mode de mise en oeuvre et des apprentissages techniques exploratoires. C'est le socle fertile à un développement approfondi en année 3, qui vient nourrir autant l'expérimentation, la recherche et la conception que le représentation et la médiation.

Contenu :
Outre le rapport privilégié au pôle Volume, les étudiant-e-s bénéficient de sessions de formations spécifiques dispensées au sein des pôles Image, Photographie et Edition, ainsi qu'au Labo NRV (Nouvelles réalités virtuelles).

 Représentation spatialePatricia Welinski
Sonja Dicquemare
obligatoire3,00
 

Objectifs pédagogiques :
Associer un cheminement de projet et une démarche d'expérimentation. Développer une méthodologie personnelle nourrie par l’intuition sensible autant que par une analyse contextualisée.
Instituer un rapport fertile à la production dans les phases successives du projet, et jusqu'à une finalisation aboutie.
Maitriser les outils de représentation, et dépasser cette maitrise à travers des pratiques exploratoires et combinatoires, une position d'auteur et un questionnement sur le sens autant que sur les formes.
Le cours est organisé comme une progression sur l'année, le second semestre propose un élargissement des problématiques spatiales à celles de l'espace urbain.

Contenu :
La relation entre percevoir, créer, projeter et représenter est notre chantier. Les images incarnent le projet finalisé, mais sont aussi à son origine, et en transformation constante. L’horizon ici est de conforter une pratique très librement combinatoire des outils, afin de pouvoir envisager des contextes complexes, et de se donner les moyens d'y opérer cette transformation radicale qu'est un projet. Chacune des propositions pédagogiques articulées sur l’année s’appuie sur des acquisitions d’outils (pour le projet architectural mise en lien forte avec le cours d’infographie, puis initiations techniques photos et vidéo en lien avec les pôles). Un travail du corps proche de la danse contemporaine et du yoga vient sous la forme d’un workshop de quelques jours enrichir cette approche.
Un partenariat sur l’année est établi avec le groupe KXKM/ Komplex Kapharnaum (http://komplex-kapharnaum.net)

Au premier semestre, un projet de petite architecture conduit à élaborer une narration spatiale et à la représenter à travers une série d'images forcément hétérogènes mais héroïquement convergentes. Importance de l'esquisse, du dessin à main levé en lien avec le dessin technique architectural, mais aussi attention portée à la manière dont s’expriment la vie, les situations, les temporalités dans la représentation de ces espaces et en amont dans leur conception (narrations spéculatives, écriture de scénarii, organigrammes etc...)

Au second semestre, un workshop dans les ateliers de KXKM proposera la mise en situation des structures modulables/déployables dans l’espace public. Propos de scénographie urbaine, qui sera associé à un questionnement sur la représentation photographique de tels projets et à un travail la notion d'images complexes et composites.
En mai, un atelier danse/vidéo permettra d'aborder le corps en mouvement et sa capacité à être centre fluctuant dans une perception contemporaine de l'espace où il n'est plus défini par son contour mais par un jeu de relais, repères et intervalles – et où il est soumis au temps. On entre alors dans une forme d'organicité de l'espace qui relève des flux et de la présence, du corps traversé et traversant, d'inscriptions spatiales furtives ou ancrées, de gestes aléatoires ou inscrits dans des usages. La production d'un film acompagné de documents de notation chorégraphique se poursuivra jusqu’en juin.

Mode d'évaluation :
Importance donnée à la méthodologie de la recherche, à l’engagement dans un processus ouvert, à la qualité et la quantité des recherches et expérimentations ainsi qu'à la manière de les canaliser dans une écriture personnelle de projet.
Sont aussi évalués :
- Pertinence, aboutissement et qualité formelle des propositions ;
- Qualité de la présentation du projet et de sa documentation / qualité de l'énonciation écrite et orale sur les partis pris ;
- Engagement dans le travail : assiduité aux cours, participation à une dynamique collective de groupe de travail et capacité à faire évoluer les propositions d'une séance sur l'autre.

Bibliographie :
- Gaston Bachelard La Poétique de l'espace, 1957
- Edward T. Hall, « La dimension cachée », 1966
- Laurence Louppe, « Danses tracées: dessins et notation des chorégraphes»,1991
- Tim Ingold, « Une brève histoire des lignes », 2011
-Jean-François Pirson, « La structure et l'objet » 1984
- Bernard Tschumi, « The Manhattan transcripts», 1995
- Michel Lussault, « L'avènement du monde. Essai sur l'habitation humaine de la terre », 2013
- Jean-Marie Baldner, « Les pratiques pauvres, du sténopé au téléphone mobile », 2005
-Philippe Vasset « Un livre blanc », 2007
- Marie Glon et Isabelle Launay (dir.), « Histoires de gestes», Actes Sud, 2012
- Collectif / Jean-Luc Brisson (dir.), « Comme une danse », Revue « Les carnets du paysage n° 13 et 14 , 2007
-Rem Koolhaas « New-York delire » 1978
- Pierre Sansot, « Poétique de la ville » 1973
- Françoise Choay, « Pour une anthropologie de l'espace », , 2006
- Michel Maffesoli, « Du nomadisme. Vagabondages initiatiques », 1997
- Thierry Paquot, « L'espace public », 2009
- Marc Perelman, « Construction du corps, fabrique de l'architecture. Figures, histoires, spectacle », 1994
- Marc Davila, « Marcher, Créer : déplacements, flâneries, dérives dans l'art de la fin du Xxe siècle, 2002

Code UEE.C.T.SEnseignementProfesseursCaractèreCoef.
S3-Contextualisation / Médiation4Analyse / énonciation Collège Des Professeurs
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Acquisition progressive des outils techniques et conceptuels d'analyse permettant à l'étudiant de proposer une lecture (orale et écrite) cohérente, rigoureuse et contextualisée de l'ensemble de ses travaux.

Contenu :
Le travail d'analyse critique a lieu tout au long de l'année mais est plus particulièrement mis en évidence lors des séances de présentation spatiale de travaux et lors des bilans semestriels. Ce n'est que progressivement tout au long du cursus que l'étudiant peut acquérir la maîtrise de cet outil.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

 Dossier personnel Collège Des Professeurs
option1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Mise en évidence pratique et conceptuelle du projet général de l'étudiant par le biais d'un support de communication.

Contenu :
Tout au long du cursus, il s'agit de mettre en œuvre, réaliser et régulièrement mettre à jour le dossier de travaux personnels que nécessite la communication d'une démarche et d'un projet d'artiste ou de designer.

Mode d'évaluation :
Bilan semestriel.

 Intelligence collective Collège Des Professeurs
option1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Le propre du design est la relation à l'altérité et à la pratique collaborative, cet ECTS s'attache à la qualité de présence dans les cours, dans la dynamique de groupe, dans la vie de l'atelier et dans les moments forts que constituent les phases de production des projets échelle 1.

Contenu :
Assiduité
Ponctualité
Participation active à l'organisation de l'atelier et la gestion des espaces.
Relation non-passive à la pédagogie.
Engagement fort dans les temps collectifs de production.

 Spatialisation Collège Des Professeurs
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Apprentissage progressif de la mise en espace et de la présentation plastique de l'ensemble des travaux de l'étudiant.

Contenu :
Selon l'année et le niveau des études, le travail de spatialisation est mis en œuvre régulièrement tout au long de l'année dans le cadre de séances de présentation de travaux ainsi que lors des bilans semestriels ou le cas échéant au moment d'expositions en dehors du cadre de l'école.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

Semestre 4

Code UEE.C.T.SEnseignementProfesseursCaractèreCoef.
S4-Histoire / Culture / Théorie8Atelier de langues étrangères - AnglaisDerek Byrne
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Développer toutes les compétences linguistiques dans la langue enseignée (expression et compréhension écrite et orale) à travers des activités et des supports variés (articles et documents, supports audiovisuels, exercices visant à stimuler l’échange et la pratique orale) ayant un lien étroit avec les options Design d'espace, Design graphique, Design textile.
Donner une vue internationale contemporaine de ces domaines.
Développer un vocabulaire technique et général lié à leur champ d'étude et acquérir une plus grande confiance et spontanéité dans leur utilisation de la langue anglaise.
Donner une préparation à un séjour d'étude, un stage ou un poste, à l'étranger : les différents CV et lettres de motivation adaptés selon le contexte (stage, travail, année Erasmus), présentation du travail (élaboration et réflexion derrière le travail).
Etre informé sur les technologies, tendances et nouveautés artistiques liées aux différentes filières qui pourraient avoir une incidence sur leur travail.
Explorer des aspects culturels et artistiques anglophones dits 'main stream' et dits 'underground'.
Un projet en groupe conçu, préparé, realisé et exécuté en anglais basé sur le création d’un texte et son exploitation dans un contexte réel (en 2008/2009 les textes ont pris la forme d’une édition avec pour thème “le panoptique”).
Aborder les aspects linguistiques (grammaire et lexique) selon les besoins collectifs et individuels et dans le but de permettre d’atteindre les objectifs cités ci-dessus.

Contenu :
Les principaux thèmes abordés sont :
- La culture contemporaine aux USA et en Europe à travers des articles de presse, sites web, extraits de livres, films, séries télé etc.,
- Les procédés techniques et méthodes utilisés dans plusieurs domaines des arts appliqués (sérigraphie, graphisme, etc.) à travers différents supports, le but de l’activité étant de faire produire un travail de présentation sous forme d’exposé en anglais aux élèves ;
- Préparation d’une présentation d’un travail produit pour une autre matière (graphisme, textile, design d'objets, design d'espaces,etc.) et présentation en classe (travail oral et écrit) ;
- Exploration des réflexions autour de leur travail et du travail des autres, s'exprimer sur les processus de travail ;
- Acquisition et assimilation du vocabulaire nécessaire pour décrire les couleurs, les textures, les matières, les outils, les processus, le mouvement d’un corps, d’une caméra, la succession d’images dans un générique de film, etc. à travers plusieurs exercices oraux et écrits avec des supports audiovisuels, écrits et autres ;
- Analyse et étude des éléments des CV en anglais avec pour objectif la production d'une gamme de CV apdatés selon le contexte, à jour, en anglais pour chaque élève ;
- Travail de documentation et orientation construction d 'un lexique adapté à chaque filière.

Activités diverses qui travailleront les quatre compétences linguistiques (compréhension et expression orales et écrites).

L’étude de la grammaire et de la syntaxe est abordée tout au long des activités avec pour souci principal l’élimination des lacunes dans un contexte d’utilisation réaliste et pratique et l’acquisition de nouvelles connaissances dans un but pratique également.

Mode d'évaluation :
Les élèves sont contrôlés dans toutes les compétences linguistiques (oral et écrit) sur les thèmes et activités abordés pendant les cours.

Bibliographie :
- Bailey S., « Dot Dot Dot #17 », Princeton Architectural Press, U.S.A. 2009, 104 p.
- Beckett S., « Three Novels : Molloy, Malone Dies, the Unnamable », Calder Publications Ltd, U.K., 1973, 418 p.
- Burroughs W.S., « Junky », Penguin Books Ltd, U.K., 1977, 176 p.
- Burroughs W.S., « Naked Lunch », The Restored Text, HarperPerennial, U.K., 2005, 208 p.
- Danielewski M Z., « House of leaves », Doubleday, London, 2001, 710 p.
- Danielewski M Z., « Only Revolutions: A Novel », Pantheon, London, 2001, 384 p.
- Eastwood J. , « Practice Grammar », Oxford University Press, 1999, 446 p.
- Frascina F., Harris J., « Art in modern culture : an anthology of critical texts », Phaidon, U.K., 2006, 352 p.
- Murphy J., « New Headway:Student's Book Intermediate level » Oxford University Press, 2003, 160 p.
- Fletcher A., « The art of looking sideways », Phaidon Press Ltd, U.K., 2001, 534 p.
- Holder W. F.R. David, « A for 'orses' », De Appel arts centre, Holland, 2008
- Holder W. F.R. David, « Keep it to Yourself », De Appel arts centre, Holland, 2009
- Holder W. F.R. David, « Stuff and Nonsense », De Appel arts centre, Holland, 2008
- Illich I., « In the Vineyard of the Text », University of Chicago Press, USA, 1996, 162 p.
- K. Dick P., « Second Variety », Gollancz, 1999, U.K., 392 p.
- Knowlson J., « Damned to Fame: Life of Samuel Beckett », Bloomsbury Publishing PLC, U.K., 1997, 896 p.
- Hustwit G., « Helvetica » [ DVD ], Plexi Film, 2007
- League of Noble Peers, « Steal this film part 2 » [ DVD ], Britdoc, U.K., 2007

 Conférences / Voyages d'études Collège Des Professeurs
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Connaissances de l'art contemporain, qu'il s'agisse des figures majeures ou émergentes de l'art actuel, ou de ses lieux de diffusion. Connaissances des cultures spécifiques propres aux designs (auteurs, structures, évènements et lieux de diffusion).

Contenu :
Un cycle hebdomadaire d'interventions du type conférence ou performance est programmé chaque mercredi après-midi à dix-sept heures dans le Grand amphithéâtre :
Sa programmation prend en compte les questionnements et les enjeux artistiques et intellectuels contemporains, ainsi que ceux des cultures spécifiques propres aux designs contemporains Elle est en relation directe avec les enseignements.
L'espace-temps de l'intervention est conçu comme une structure de « travail de la parole ».
La parole de l'intervenant peut relever du commentaire, de la recherche théorique ou de l'expérience artistique, littéraire, etc. L'image, projetée ou diffusée peut jouer le rôle de support, de complément ou de lanceur.
Pendant le temps de la conférence, tous les enseignements sont interrompus afin de permettre la participation de l'ensemble des étudiants et enseignants de l'École, toutes options et années confondues.




Les voyages d'études
auprès des centres majeurs de création soit sur la région soit sur l’international sont importants dans le cadre des études. Ils doivent permettre aux étudiants de découvrir les lieux de diffusion de l'art contemporain et sites remarquables du patrimoine moderne et contemporain ; la fréquentation régulière et autonome de ces lieux est fondamentale pour la poursuite des études.

Mode d'évaluation :
Tout au long du cursus de l'étudiant, la participation aux conférences fait l'objet d'une évaluation (notes et références au sein du dossier ou du mémoire), et de l'attribution d'un crédit semestriel (UE1).

 EcritureCamille Pageard
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Lors de ce cours, l’étudiant.e sera amené.e à acquérir les méthodes d'une recherche historique et théorique liée à son domaine d’expérimentation pratique. Ces méthodes permettront d’aborder l’écriture comme un moyen d’appréhender des pensées et des pratiques historiques et contemporaines. Son objectif est de délimiter un premier champ de recherche et d’écriture en vue de la rédaction de son écrit de diplôme du DNAT, puis de DNSEP.

Contenu :
Il sera proposé à l’ensemble des étudiants une série de lectures, d’exercices et de comptes rendus oraux et écrits nécessitant une par active de leur part. Chacun de ces exercices fera l’objet d’un retour individuel et collectif dans le but de préparer une recherche individuelle s’inscrivant dans un dialogue collectif.

Mode d'évaluation :
L’évaluation prend en compte la présence des étudiants et la notation des rendus réguliers exigés à partir des activités développées en cours.

Bibliographie :
Bibliographie enrichie selon les thèmes de recherche tout au long de l'année.

 Histoire et théorie du designCamille Pageard
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
L’objectif de ce cours est d’apporter aux étudiant.e.s des connaissances approfondies sur l’histoire de l’art et du design moderne et contemporain, tout en les initiant aux méthodes historiques et critiques. Ce cours a pour objectif de leur permettre d’acquérir une solide base historique et historiographique afin de leur permettre d'aborder leurs propres travaux et ceux plus historiques appartenant à leur discipline.

Contenu :
Le cours se penchera cette année sur une histoire critique et politique du design en cherchant à le mettre en relation avec des problématiques contemporaines. En s'appuyant principalement sur la fin du XIXe siècle, il s'agira d’observer comment l'histoire du design anglais se forme dans une opposition à l'industrie tout autant que dans un rapport à la nature qui peut aujourd'hui être questionné. Qu'il s'agisse de William Morris, de John Ruskin ou d'Edward Carpenter, les propositions théoriques, politiques et artistiques, de même que certains de leurs choix de vie et économiques, seront donc interrogés à l'aune de l'anthropocène et du capitalocène.
Il s'agira d'observer comment ces notions proposées par des auteurs.trice contemporain.e.s peuvent être effectives pour saisir des pratiques qui entretenaient, tout comme la société de l'époque, un rapport ambigüe à la nature.
Centré sur le XIX° siècle, le cours n'oubliera pas d'informer ses réflexions d'un regard sur les pratiques contemporaines.

Mode d'évaluation :
L’évaluation se fera sur la base de la présence et du rendu des travaux écrits demandés.

Bibliographie :
Florence Alibert, Cathédrales de poche : William Morris et l'art du livre, La Fresnaie-Fayel, Otrante, 2018.
Isobel Armstrong, Victorian Glassworlds, Galss Culture and Imagination 1830-1880, Oxford, 2008.
Cédric Biagini et Guillaume Carnino (dir.), Les luddites en France : Résistance à l'industrialisation et à l'informatisation, Montreuil, l'Échappée, 2010.
Auguste Blanqui, L’éternité par les astres, Paris, Les impressions nouvelles, 2012.
Samir Boumediene, La Colonisation du savoir, Une histoire des plantes médicinales du « Nouveau Monde » (1492-1750), Paris, Éditions des mondes à faire, 2016.
Vincent Bourdeau, François Jarrige, Julien Vincent, Les luddites : bris de machines, économie politique et histoire, Maisons-Alfort, Ère, 2006.
Edward Carpenter, La Civilisation, ses causes, et ses remèdes, Paris, Sandre, 2009.
Edward Carpenter, The Selected Works 1884-1909, New York, Prism Key Press, 2012.
Edward Carpenter, Vers une vie simple, Paris, L'échappée, 2020.
Collectif, Anarchy et beauty : William Morris and his Legacy, 1860-1960, New Haven, Yale University Press, 2014.
Collectif, Relire Ruskin, Paris, Musée du Louvre - École nationale supérieure des beaux-arts, 2004.
Collectif, Whistler 1834-1903, Paris, Réunion des Musée nationaux, 1995.
Jonathan Crary, Techniques de l’observateur. Vision et modernité au XIXe, Paris, Dehors, 2016.
Michel Foucault, Les mots et les choses, Paris, Gallimard, 1966.
Rike Frank, Grant Watson (dir.), Textiles : Open Letter, Berlin, Sternberg Press, 2015.
Donna J. Harraway, Vivre avec le trouble, Paris, Editions des mondes à faires, 2020.
Robin Kinross, La typographie moderne. Un essai d’histoire critique, Paris, B42, 2019.
Eduardo Kohn, Comment pensent les forêts, Bruxelles, Zones sensibles, 2017.
Sale Kirkpatrick, La Révolte luddite : briseurs de machines à l'ère de l'industrialisation, trad. Celia Izoard, Paris, l'Échappée, 2006.
Andreas Malm, l’anthopocène contre l’histoire. Le Réchauffement climatique à l’ère du capital, Paris, La Fabrique, 2017.
Guillaume Morel, Les Préraphaélites : de Rossetti à Burne-Jones, Paris, Place des Victoires, 2013.
William Morris, Comment nous vivons, comment nous pourrions vivre, Paris, Payot et Rivage, 2013.
William Morris, L’Âge de l’ersatz et autres textes contre la civilisation moderne, Paris, éd. De l’encyclopédie des nuisances, 1996.
William Morris, La Civilisation et le travail, Neuilly en Champagne, Éditions le passager, 2013.
William Morris, L’Art et l’artisanat, Paris, Payot et Rivage, 2011.
William Morris, Nouvelles de nulle part ou Une ère de repos, trad. V. Dupont, Paris, L'Altiplano, 2009.
Jacques Rancière, Le temps du paysage, Paris, La Fabrique, 2020.
Sheila Rowbotham, Edward Carpenter. A Life of Liberty and Love, Londres, Verso, 2008.
John Ruskin, Les Sept lampes de l’architecture, Paris, Klincksieck, 2008.
Debora L. Silverman, L’art nouveau en France. Politique, Psychologie et style fin de siècle, Paris, Flammarion, 1994.
Alexis Zimmer, Brouillard toxiques, Bruxelles, Zones sensibles, 2016.
Tsuzuki Chuishichi, Edward Carpenter, Prophet of Human Fellowship, Cambridge, Cambridge University Press, 1980.

 Recherches théoriques Collège Des Professeurs
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Il s’agit d’acquérir ou de développer les éléments constitutifs d'une culture théorique (critique, esthétique et philosophique) en relation avec le projet général de l'étudiant et dans la continuité du travail entrepris en année 1 dans le cadre du projet-mémoire.

Contenu :
En année 2 et 3, dans des registres spécifiques, les contenus des recherches théoriques, sont directement induits par le niveau de connaissances et d'engagement de l'étudiant et les enjeux conceptuels et artistiques de son projet.
Ce travail amène progressivement l'étudiant à la maîtrise des outils conceptuels nécessaires à la soutenance de son diplôme et permet en phase projet, d'aborder le mémoire de fin d'études avec les compétences minimum requises dans le cadre d'une introduction à la recherche.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

 Ressources et documentation Collège Des Professeurs
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Découvrir et développer l'activité de recherche d'informations et la constitution d'une base de données nécessaires à l'élaboration d'une méthode de travail et à la mise en place d'une problématique individuelle.

Contenu :
Le travail de documentation fait partie intégrante des enseignements théoriques et plastiques. Ses orientations et contenus sont directement liés à l'enseignement en question et aux décisions quant à la constitution même du travail de l'étudiant.
Ainsi, si la collection d'informations s'avère un moment indispensable à toute démarche de création (l'archive comme matière), en design tout autant qu'en art, il est tout aussi important de se poser la question des modalités de production d'informations et d'archives de cette démarche même (la matière comme archive), quand celle-ci ne va pas jusqu'à se superposer à elle pour construire un travail d'auteur qui se veuille 'documentariste'.
À noter que le travail de documentation est pour partie constitué d'éléments exogènes aux champs de la création et, qu'il peut, de par la nature de leur traitement, permettre d'interroger les limites de ces derniers.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

Code UEE.C.T.SEnseignementProfesseursCaractèreCoef.
S4-Problématique / Méthodologie4Méthodologie spécifique Collège Des Professeurs
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Mise en place progressive d'une méthode de travail de plus en plus individualisée tout au long du cursus et en relation avec les orientations de l'année et de l'option.
Cet objectif est présent à l'intérieur de chaque cours faisant appel à la fois au développement de la capacité perceptive et à l'élaboration d'une mise en œuvre de l'idée.

Une approche plus spécifique sur la méthodologie de recherche peut être développée dans le cadre de modules ou séminaires expressément conçus au croisement des enseignements pratiques et théoriques.

Contenu :
La question est de savoir comment construire un objet de réflexion, de travail et de recherche qui coïncide avec les intentions conceptuelles et plastiques initiales. Mais dans ce contexte, il s'agira probablement moins de répondre à cette question que de la volonté d' en énoncer sans cesse les termes et les conditions. Entre théorie et pratique, entre hypothèse et expérimentation se tissent progressivement les liens qui vont permettre la construction complexe d'une singularité agissante au sein du projet artistique au sens large du terme, qu'il relève du champ de l'art ou de celui du design.
Construire donc, sa propre méthode et ses variations, à partir des éléments constitutifs spécifiques du champ de création dans lequel l'étudiant est engagé mais aussi de l'étude des divers dispositifs scientifiques et transversaux qui organisent les subjectivités contemporaines.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

 Problématique de projet Collège Des Professeurs
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Savoir de quoi l'on parle et avec quoi on agit ; dans quelle mesure le corpus problématisé s'inscrit dans la réflexion et la création contemporaine inhérentes au champ de recherche dans lequel l'étudiant est en train de s'engager.

Contenu :
Tout au long du cursus, depuis le 'sujet' imposé et la thématique, jusqu'à la problématique spécifique du projet individuel et de la recherche, il s’agit de questionner, dans le champ contemporain, à partir du monde réel et des singularités artistiques, dans un continuel aller-retour, à la fois les contenus significatifs mêmes du travail artistique et la façon de penser ce qui précisément le motive, le monde qui nous entoure et nous constitue.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

Code UEE.C.T.SEnseignementProfesseursCaractèreCoef.
S4-Pratique / Expérimentation / Réalisation14DessinGéraldine Kosiak
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Le dessin implique une réflexion personnelle profonde et permet le développement d' un regard sur le monde, la représentation d’idées et de pensées ; il sert aussi à la visualisation de projets. Le dessin se consacre à la ligne et ses qualités sous toutes ses formes. Le geste, corollaire de l'idée d’individu, constitue la base d’une écriture singulière en dessin.

Contenu :
Depuis l'acquisition des fondamentaux jusqu'à l'approfondissement et la mise en place d'une singularité, une curiosité pour les différentes pratiques et moyens d’expression du dessin ainsi que pour l’art contemporain, sont indispensables. Inscrire le dessin dans une pratique contemporaine.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

Bibliographie :
Développement par étapes d'un sujet donné, mise en place d'une méthode où les recherches théoriques liées au dessin et à la sensibilité de l'étudiant amènent à un travail pertinent, singulier et abouti.

 Expérimentation - Représentation - MatériauxLaurent Lucas
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Amener l'étudiant à acquérir les outils nécessaires à la communication de son projet. Il devra être capable de réaliser des plans, coupes schémas mais aussi impression images de synthèse et/ou 3D. A travers le dialogue avec les responsables de pôles, l'objectif est de faciliter l'échange et la compréhension d'un projet en vue de sa réalisation technique.

Contenu :
Un sujet est posé en début de semestre comme prétexte à l'exercice. Il est une base autour laquelle l'étudiant aura à expérimenter la pratique de l'atelier, de ses matériaux, de ses machines et de ses techniques. En lien étroit avec les responsables des pôles techniques, l'étudiant aura à échanger sur les faisabilités de son projet. Il devra communiquer à l'aide de documents graphiques détaillés, commentés et édités un sein des ateliers numériques (impression couleur + impression 3D).La première étape étant le dessin numérique 2D et 3D (plans cotés, images de synthèses) la seconde est un temps d'atelier (céramique + moulage et matériaux synthétiques usinage). Le dernier temps est un temps d'échanges et de mise à jour des documents graphiques initiaux, la mise en œuvre technique ayant parfois fait évoluer, modifier le projet. La bilan de fin semestre sera le moment où la totalité des essais et différentes étapes de réalisation seront présentés.

 Infographie 2DEmmanuel Chevalier
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Le module de formation a pour objectif la prise en main des interfaces des logiciels Illustrator, Photoshop et Indesign pour la mise en forme des projets et leur médiation.

Contenu :
Cours magistraux pour la présentation des différentes interfaces
Exercices pratiques d’application liés aux problématiques du design d’espace (diorama, intégration de projet 3D dans un environnement photographique, photomontages d'intention, plans, fichiers de pilotage de la découpe laser…)
Un projet de design complet sera mené sur le 2ème semestre, monopolisant à la fois la maîtrise d’illustrator, l’utilisation de la découpe laser, les rapports entre le plat et le volume.

 Infographie 3DLaurent Lucas
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Amener l'étudiant vers une maitrise des outils numériques, depuis la réalisation d'un dessin 2D (plans coupes, schémas) à sa mise en forme en 3D (images réalistes ou thématiques, perspective, animation, impression 3D, découpe numérique....

Contenu :
De simples exercices sont proposés en vue d'acquérir la maitrise des outils.

 Scénographie d'exposition Professeur Invité
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Chaque année, en 2° année comme en 3, un enseignant extérieur, professionnel dans un des champs relatifs au design d’espace, est invité à conduire un projet long avec les étudiants. C’est l’occasion de compléter l’enseignement du projet en l'ouvrant sur d'autres domaines de la scénographie, notament le registre de l'exposition ou de l'événement urbain.
L’objectif visé est que les étudiants aient assez de repères différents, tant au niveau des méthodologies et des processus que des pratiques professionnelles, pour leur permettre de développer un positionnement personnel fort, ancré dans une pratique d’auteur en même temps que dans le réel.
Cette politique d'invitation se fait selon une progression d'une année sur l'autre, avec en 3e année un projet développé sur plus de séances et faisant partie des éléments montrés au diplôme.

Professionnels précédemment invités :
Bertrand Retif (Collectif Itinéraire Bis/Lyon), Annie Tardivon (Agence In situ/Lyon), Jean-Claude Durual (Agence Ilex/Lyon)
Nicolas Tourette (NT et associés/Barbentane), Véronique Massenet (agence DU et MA/Paris), Laurence Lebris (Centre Georges Pompidou/Paris), Philippe Rizzotti (Collectif EXZYZT/ Paris), Franck Fortecoëf (Montreuil), Gaelle Gabillet (Paris), Zette Cazalas (zen+Dco, Paris), Ludovic Vallognes (agence Autobus Impérial, Paris/Lyon)

Contenu :
Chaque professeur invité élabore un cadre de projet en lien avec l'équipe pédagogique de l'option.
L' invités en 2018-2019 est Sara De Gouy en 2e année, sur un projet de scénographie d'exposition
http://www.saradegouy.com/Site/sara-de-gouy-accueil.html

 Scénographies urbainesPatricia Welinski
Sonja Dicquemare
obligatoire3,00
 

Objectifs pédagogiques :
Associer un cheminement de projet et une démarche d'expérimentation. Développer une méthodologie personnelle nourrie par l’intuition sensible autant que par une analyse contextualisée.
Instituer un rapport fertile à la production dans les phases successives du projet, et jusqu'à une finalisation aboutie.
Maitriser les outils de représentation, et dépasser cette maitrise à travers des pratiques exploratoires et combinatoires, une position d'auteur et un questionnement sur le sens autant que sur les formes.
Le cours est organisé comme une progression sur l'année, le second semestre propose un élargissement des problématiques spatiales à celles de l'espace urbain.

Contenu :
La relation entre percevoir, créer, projeter et représenter est notre chantier. Les images incarnent le projet finalisé, mais sont aussi à son origine, et en transformation constante. L’horizon ici est de conforter une pratique très librement combinatoire des outils, afin de pouvoir envisager des contextes complexes, et de se donner les moyens d'y opérer cette transformation radicale qu'est un projet….. Chacune des propositions pédagogiques articulées sur l’année s’appuie sur des acquisitions d’outils (pour le projet architectural mise en lien forte avec le cours d’infographie, puis initiations techniques photos et vidéo en lien avec les pôles). Un travail du corps proche de la danse contemporaine et du yoga vient sous la forme d’un workshop de quelques jours enrichir cette approche.
Un partenariat sur l’année est établi avec le groupe KXKM/ Komplex Kapharnaum (http://komplex-kapharnaum.net)


Au premier semestre, un projet de petite architecture conduit à élaborer une narration spatiale et à la représenter à travers une série d'images forcément hétérogènes mais héroïquement convergentes. Importance de l'esquisse, du dessin à main levé en lien avec le dessin technique architectural, mais aussi attention portée à la manière dont s’expriment la vie, les situations, les temporalités dans la représentation de ces espaces et en amont dans leur conception (narrations spéculatives, écriture de scénarii, organigrammes etc...)

Au second semestre, un workshop dans les ateliers de KXKM proposera la mise en situation des structures modulables/déployables dans l’espace public. Propos de scénographie urbaine, qui sera associé à un questionnement sur la représentation photographique de tels projets et à un travail la notion d'images complexes et composites.
En mai, un atelier danse/vidéo permettra d'aborder le corps en mouvement et sa capacité à être centre fluctuant dans une perception contemporaine de l'espace où il n'est plus défini par son contour mais par un jeu de relais, repères et intervalles – et où il est soumis au temps. On entre alors dans une forme d'organicité de l'espace qui relève des flux et de la présence, du corps traversé et traversant, d'inscriptions spatiales furtives ou ancrées, de gestes aléatoires ou inscrits dans des usages. La production d'un film acompagné de documents de notation chorégraphique se poursuivra jusqu’en juin.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu en atelier et évaluation de fin de semestre.

Importance donnée au processus et à la méthodologie, à la qualité et quantité des recherches et expérimentations ainsi qu'à la manière de les canaliser dans une écriture personnelle de projet.
Sont aussi évalués :
- Pertinence, aboutissement et qualité formelle des propositions ;
- Qualité de la présentation du projet et de sa documentation / qualité de l'énonciation écrite et orale sur les partis pris ;
- Engagement dans le travail : assiduité aux cours, participation à une dynamique collective de groupe de travail et capacité à faire évoluer les propositions d'une séance sur l'autre.

Bibliographie :
- Gaston Bachelard La Poétique de l'espace, 1957
- Edward T. Hall, « La dimension cachée », 1966
- Laurence Louppe, « Danses tracées: dessins et notation des chorégraphes»,1991
- Tim Ingold, « Une brève histoire des lignes », 2011
-Jean-François Pirson, « La structure et l'objet » 1984
- Bernard Tschumi, « The Manhattan transcripts», 1995
- Michel Lussault, « L'avènement du monde. Essai sur l'habitation humaine de la terre », 2013
- Jean-Marie Baldner, « Les pratiques pauvres, du sténopé au téléphone mobile », 2005
-Philippe Vasset « Un livre blanc », 2007
- Marie Glon et Isabelle Launay (dir.), « Histoires de gestes», Actes Sud, 2012
- Collectif / Jean-Luc Brisson (dir.), « Comme une danse », Revue « Les carnets du paysage n° 13 et 14 , 2007
-Rem Koolhaas « New-York delire » 1978
- Pierre Sansot, « Poétique de la ville » 1973
- Françoise Choay, « Pour une anthropologie de l'espace », , 2006
- Michel Maffesoli, « Du nomadisme. Vagabondages initiatiques », 1997
- Thierry Paquot, « L'espace public », 2009
- Marc Perelman, « Construction du corps, fabrique de l'architecture. Figures, histoires, spectacle », 1994
- Marc Davila, « Marcher, Créer : déplacements, flâneries, dérives dans l'art de la fin du Xxe siècle, 2002

 Workshops Collège Des Professeurs
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Acquisition de connaissances dans le cadre d'un atelier intensif d'enseignement dirigé par une personnalité extérieure à l'école, qu'il soit artiste designer ou auteur en collaboration ou non avec un ou des professeurs.

Contenu :
La durée (entre 2 et 5 jours) et le fonctionnement du workshop varient selon les enjeux pédagogiques. Les contenus sont très diversifiés et en corrélation avec le travail des personnalités invitées.
Le workshop peut s’inscrire dans un ensemble thématique d’enseignements du type arc/atelier de recherche et de création.

Mode d'évaluation :
Evaluation lors du bilan semestriel.

Code UEE.C.T.SEnseignementProfesseursCaractèreCoef.
S4-Contextualisation / Médiation4Analyse / énonciation Collège Des Professeurs
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Acquisition progressive des outils techniques et conceptuels d'analyse permettant à l'étudiant de proposer une lecture (orale et écrite) cohérente, rigoureuse et contextualisée de l'ensemble de ses travaux.

Contenu :
Le travail d'analyse critique a lieu tout au long de l'année mais est plus particulièrement mis en évidence lors des séances de présentation spatiale de travaux et lors des bilans semestriels. Ce n'est que progressivement tout au long du cursus que l'étudiant peut acquérir la maîtrise de cet outil.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

 Dossier personnel Collège Des Professeurs
option1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Mise en évidence pratique et conceptuelle du projet général de l'étudiant par le biais d'un support de communication.

Contenu :
Tout au long du cursus, il s'agit de mettre en œuvre, réaliser et régulièrement mettre à jour le dossier de travaux personnels que nécessite la communication d'une démarche et d'un projet d'artiste ou de designer.

Mode d'évaluation :
Bilan semestriel.

 Intelligence collective Collège Des Professeurs
option1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Le propre du design est la relation à l'altérité et à la pratique collaborative, cet ECTS s'attache à la qualité de présence dans les cours, dans la dynamique de groupe, dans la vie de l'atelier et dans les moments forts que constituent les phases de production des projets échelle 1.

Contenu :
Assiduité
Ponctualité
Participation active à l'organisation de l'atelier et la gestion des espaces.
Relation non-passive à la pédagogie.
Engagement fort dans les temps collectifs de production.

 Spatialisation Collège Des Professeurs
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Apprentissage progressif de la mise en espace et de la présentation plastique de l'ensemble des travaux de l'étudiant.

Contenu :
Selon l'année et le niveau des études, le travail de spatialisation est mis en œuvre régulièrement tout au long de l'année dans le cadre de séances de présentation de travaux ainsi que lors des bilans semestriels ou le cas échéant au moment d'expositions en dehors du cadre de l'école.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

Semestre 5

Code UEE.C.T.SEnseignementProfesseursCaractèreCoef.
S5-Histoire / Culture / Théorie8Atelier de langues étrangères - AnglaisDerek Byrne
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Développer toutes les compétences linguistiques dans la langue enseignée (expression et compréhension écrite et orale) à travers des activités et des supports variés (articles et documents, supports audiovisuels, exercices visant à stimuler l’échange et la pratique orale) ayant un lien étroit avec les options Design d'espace, Design graphique, Design textile.
Donner une vue internationale contemporaine de ces domaines.
Développer un vocabulaire technique et général lié à leur champ d'étude et acquérir une plus grande confiance et spontanéité dans leur utilisation de la langue anglaise.
Donner une préparation à un séjour d'étude, un stage ou un poste, à l'étranger : les différents CV et lettres de motivation adaptés selon le contexte (stage, travail, année Erasmus), présentation du travail (élaboration et réflexion derrière le travail).
Etre informé sur les technologies, tendances et nouveautés artistiques liées aux différentes filières qui pourraient avoir une incidence sur leur travail.
Explorer des aspects culturels et artistiques anglophones dits 'main stream' et dits 'underground'.
Un projet en groupe conçu, préparé, realisé et exécuté en anglais basé sur le création d’un texte et son exploitation dans un contexte réel (en 2008/2009 les textes ont pris la forme d’une édition avec pour thème “le panoptique”).
Aborder les aspects linguistiques (grammaire et lexique) selon les besoins collectifs et individuels et dans le but de permettre d’atteindre les objectifs cités ci-dessus.

Contenu :
Les principaux thèmes abordés sont :
- La culture contemporaine aux USA et en Europe à travers des articles de presse, sites web, extraits de livres, films, séries télé etc.,
- Les procédés techniques et méthodes utilisés dans plusieurs domaines des arts appliqués (sérigraphie, graphisme, etc.) à travers différents supports, le but de l’activité étant de faire produire un travail de présentation sous forme d’exposé en anglais aux élèves ;
- Préparation d’une présentation d’un travail produit pour une autre matière (graphisme, textile, design d'objets, design d'espaces,etc.) et présentation en classe (travail oral et écrit) ;
- Exploration des réflexions autour de leur travail et du travail des autres, s'exprimer sur les processus de travail ;
- Acquisition et assimilation du vocabulaire nécessaire pour décrire les couleurs, les textures, les matières, les outils, les processus, le mouvement d’un corps, d’une caméra, la succession d’images dans un générique de film, etc. à travers plusieurs exercices oraux et écrits avec des supports audiovisuels, écrits et autres ;
- Analyse et étude des éléments des CV en anglais avec pour objectif la production d'une gamme de CV apdatés selon le contexte, à jour, en anglais pour chaque élève ;
- Travail de documentation et orientation construction d 'un lexique adapté à chaque filière.

Activités diverses qui travailleront les quatre compétences linguistiques (compréhension et expression orales et écrites).

L’étude de la grammaire et de la syntaxe est abordée tout au long des activités avec pour souci principal l’élimination des lacunes dans un contexte d’utilisation réaliste et pratique et l’acquisition de nouvelles connaissances dans un but pratique également.

Mode d'évaluation :
Les élèves sont contrôlés dans toutes les compétences linguistiques (oral et écrit) sur les thèmes et activités abordés pendant les cours.

Bibliographie :
- Bailey S., « Dot Dot Dot #17 », Princeton Architectural Press, U.S.A. 2009, 104 p.
- Beckett S., « Three Novels : Molloy, Malone Dies, the Unnamable », Calder Publications Ltd, U.K., 1973, 418 p.
- Burroughs W.S., « Junky », Penguin Books Ltd, U.K., 1977, 176 p.
- Burroughs W.S., « Naked Lunch », The Restored Text, HarperPerennial, U.K., 2005, 208 p.
- Danielewski M Z., « House of leaves », Doubleday, London, 2001, 710 p.
- Danielewski M Z., « Only Revolutions: A Novel », Pantheon, London, 2001, 384 p.
- Eastwood J. , « Practice Grammar », Oxford University Press, 1999, 446 p.
- Frascina F., Harris J., « Art in modern culture : an anthology of critical texts », Phaidon, U.K., 2006, 352 p.
- Murphy J., « New Headway:Student's Book Intermediate level » Oxford University Press, 2003, 160 p.
- Fletcher A., « The art of looking sideways », Phaidon Press Ltd, U.K., 2001, 534 p.
- Holder W. F.R. David, « A for 'orses' », De Appel arts centre, Holland, 2008
- Holder W. F.R. David, « Keep it to Yourself », De Appel arts centre, Holland, 2009
- Holder W. F.R. David, « Stuff and Nonsense », De Appel arts centre, Holland, 2008
- Illich I., « In the Vineyard of the Text », University of Chicago Press, USA, 1996, 162 p.
- K. Dick P., « Second Variety », Gollancz, 1999, U.K., 392 p.
- Knowlson J., « Damned to Fame: Life of Samuel Beckett », Bloomsbury Publishing PLC, U.K., 1997, 896 p.
- Hustwit G., « Helvetica » [ DVD ], Plexi Film, 2007
- League of Noble Peers, « Steal this film part 2 » [ DVD ], Britdoc, U.K., 2007

 Conférences / Voyages d'études Collège Des Professeurs
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Connaissances de l'art contemporain, qu'il s'agisse des figures majeures ou émergentes de l'art actuel, ou de ses lieux de diffusion. Connaissances des cultures spécifiques propres aux designs (auteurs, structures, évènements et lieux de diffusion).

Contenu :
Un cycle hebdomadaire d'interventions du type conférence ou performance est programmé chaque mercredi après-midi à dix-sept heures dans le Grand amphithéâtre :
Sa programmation prend en compte les questionnements et les enjeux artistiques et intellectuels contemporains, ainsi que ceux des cultures spécifiques propres aux designs contemporains Elle est en relation directe avec les enseignements.
L'espace-temps de l'intervention est conçu comme une structure de « travail de la parole ».
La parole de l'intervenant peut relever du commentaire, de la recherche théorique ou de l'expérience artistique, littéraire, etc. L'image, projetée ou diffusée peut jouer le rôle de support, de complément ou de lanceur.
Pendant le temps de la conférence, tous les enseignements sont interrompus afin de permettre la participation de l'ensemble des étudiants et enseignants de l'École, toutes options et années confondues.




Les voyages d'études
auprès des centres majeurs de création soit sur la région soit sur l’international sont importants dans le cadre des études. Ils doivent permettre aux étudiants de découvrir les lieux de diffusion de l'art contemporain et sites remarquables du patrimoine moderne et contemporain ; la fréquentation régulière et autonome de ces lieux est fondamentale pour la poursuite des études.

Mode d'évaluation :
Tout au long du cursus de l'étudiant, la participation aux conférences fait l'objet d'une évaluation (notes et références au sein du dossier ou du mémoire), et de l'attribution d'un crédit semestriel (UE1).

 EcritureCamille Pageard
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Le diplôme DNA comprend un écrit rédigé. Il n’a pas pour objet de décrire les productions de l'étudiant.e, mais plutôt de constituer un discours capable de donner du corps, une assise, un cadre théorique à la pratique. S'il fait suite au travail de formalisation qui a été mené en seconde année, il doit, à ce stade des études, passer par la formulation écrite.
Cet écrit doit donc faire état des recherches théoriques et des évolutions du propos de l'étudiant.

Contenu :
L'année se divise en deux sections.
La première, sous la forme d'un séminaire, s'attache à un travail de recherche et de restitution collectif. Il faudra que l'étuidiant.e délimite au sein d'un groupe une perspective d'analyse par rapport à une thématique donnée, puis qu'il ou elle constitue un corpus d’œuvres et de textes à partir duquel se développera une réflexion collective.
Lors de la seconde phase de travail, l'étudiant devra rédiger un texte problématisé autour des enjeux pratiques et théoriques cernés et élaborés préalablement. Par l’intermédiaire de ce travail et des échanges auquel il donnera lieu, l'étudiant précisera les liens qui unissent ces choix et son travail de recherche pratique.
Ce texte comptera 15 000 signes environ.

Mode d'évaluation :
L'étudiant.e doit faire preuve sur toute l'année d'un investissement dans l'organisation et l'élaboration de ce travail d'écriture.
Seront évalués les rendus écrits réguliers et l'assiduité des étudiant.e.s.

 Histoire du designValentin Sanitas
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Les cours de Théories du design visent à apporter un bagage théorique et historique aux étudiants. Ils s’intéressent aux manières dont les idées s’organisent en design. Quelles ont été les questionnements, débats et controverses qui ont forgé cette discipline tout au long du XXème siècle ? Il s’agit d’amener ces discussions pour familiariser les étudiants à une pensée critique dans l’optique de leur projet d’atelier et de leurs travaux de mémoire.
En revenant sur des textes, évènements, expositions et autres marqueurs, ces cours visent à susciter des curiosités et des intérêts pour des démarches en design d’espace. Ils tentent de montrer la multitude de supports et d’outils employée par les designers pour développer une idée. L’approche théorique et historique du design doit permettre aux étudiants de pouvoir situer leurs pratiques au sein du cadre de cette discipline et de développer une posture singulière et personnelle de designer.

Contenu :
Les cours de théories du design s’emparent d’évènements contemporains du milieu du design pour en extraire des problématiques. Chaque séance aborde un enjeu contemporain en design, énoncé en avance aux étudiants. L’enjeux est de montrer l’actualité de ces questions en design tout en remontant progressivement leurs fils historiques. L’organisation des cours de théorie du design tente de retrouver les racines théoriques et historiques de nos définitions actuelles du design. L’important est de transmettre le contexte de ces questions aux étudiants. Les cours abordent des thématiques variées mais toujours en lien étroit avec le domaine du design d’espace. Les séances s’articulant autours de fait d’actualités, elles ont pour le moment permis de
poser les questions de design et collectivité, design cartographique ou encore d’architecture vernaculaire.
Les cours reposent principalement sur un corpus de textes de designers, d’images et d’archives permettant d’expliciter le propos. Ils laissent néanmoins des moments importants de discussions où les étudiants s’approprient ces questions et les relient à leurs propres enjeux du moment.

Mode d'évaluation :
Évaluation à partir de travaux et de la présence active de l’étudiant.

 Histoire et théorie du designCamille Pageard
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
L’objectif de ce cours est d’apporter aux étudiant.e.s des connaissances approfondies sur l’histoire de l’art et du design moderne et contemporain, tout en les initiant aux méthodes historiques et critiques. Ce cours a pour objectif de leur permettre d’acquérir une solide base historique et historiographique afin de leur permettre d'aborder leurs propres travaux et ceux plus historiques appartenant à leur discipline.

Contenu :
Le cours se penchera cette année sur une histoire critique et politique du design et de l’architecture de la seconde moitié du XIXe siècle en Italie.
Le cours trouvera son point de départ dans la figure de l’activiste, sociologue et écrivain sicilien Danilo Dolci. En se focalisant sur ces activités politiques, sociales, architecturales et pédagogiques en Sicile occidentale entre 1950 et 1970, il s’agira de situer un contexte théorique et historique sur l’histoire de l’architecture et les enjeux critiques et politiques de l’époque. Le cours traversera les œuvres de Danilo Montaldi et Enersto de Martino, tout autant que les réalisations de l’architecte Giancarlo de Carlo. Une attention particulière sera portée à la reconstruction de Gibellina nuova en Sicile et à l’architecture postmoderne.
Dans un second temps, il s’agira de revenir sur l’histoire du design italien autour des groupes Global Tools et Superstudio. Ces pratiques seront mises en parallèle avec des réalisations alors contemporaines aux États-Unis de manière à tenter de mettre en perspective les questionnements critiques de l’époque.

Mode d'évaluation :
L’évaluation se fera sur la base de la présence et du rendu des travaux écrits demandés.

Bibliographie :
Franco Alasia et Danilo Montaldi, Milano, Corea. Inchiesta sugli immigati negli anni del « miracolo », Donzelli, 2010.
Nanni Baltestrini et Primo Moroni, La Horde d’or. La Grande vague révolutionnaire et créative, politique et existentielle. Italie 1968-1977, L’éclat, 2017.
Patrick Boucheron, De l’éloquence architecturale, B2, 2018.
valerio Borgonuovo et Silvia Franceschini, Global Tools, 1973-1975, Salt, 2015.
Giordana Charuty, Ernesto de Martino, Les vies antérieures d’un anthropologue, Parenthèses / MMSH, 2009.
Giancarlo de Carlo, Architecture et liberté, Édition du linteau, 2015.
Ernesto de Martino, Italie du Sud et magie, Les Empêcheurs de Penser en Rond, 1999.
Ernesto de Martino, La Terre du remords, Les Empêcheurs de Penser en Rond, 1999.
Ernesto de Martino, Le Monde magique, Les Empêcheurs de Penser en Rond, 2003.
Vittorio de Seta, Diario di un maestro, L’arachnéen, 2019.
Danilo Dolci, Enquête à Palerme, Julliard, 1957.
Danilo Dolci, Gaspillage, Maspero, 1963.
Danilo Dolci, Il Limone lunare. Poema per la radio dei poveri cristi, Laterza, 1970.
Danilo Dolci, Inventer le future, Desclée de Brouwer, 1973.
Danilo Dolci, The World is One Creature, Amity House, 1984.
Danilo Dolci, Creature of Creatures. Selected Poems, Anma Libri, 1980.
Philippe Duboÿ, Carlo Scarpa, L’art d’exposer, JRP/RIngier-La maison rouge, 2017.
Célestin Freinet, Pour une école du peuple - Guide pratique pour l’organisation matérielle, technique et pédagogique de l’école populaire, FM / Maspero, 1969.
Roberto Gargani et Beatrice Lamparello, Le monument continu de Superstudio, B2, 2019.
Antonio Gramsci, La cité future, Éditions critiques, 2017.
Antonio Gramsci, Guerre de mouvement et guerre de position, La Fabrique, 2011.
Andrew G. Kirk, Countercultrue Green. The Whole Earth Catalog and the American Environmentalism, University Press of Kansas, 2007.
Caroline Maniqaue-Benton, French Encounters with the American Counterculture. 1960-1980, Ashgaten, 2011.
John McKean, Giancarlo de Carlo. Des lieux, des hommes, Centre Pompidou-Axel Menges, 2004.
Alessandro Mendini, Ecrits d’Alessandro Mendini (architecture, design et projet), les presses du réel, 2014.
Felicity D. Scott, Architecture or Techno-utopia. Politics after modernism, MIT Press, 2010.
Fred Turner, From Counterculture to Cyberculture : Stewart Brand, the Whole Earth Network, and the Rise of Digital Utopianism, University Of Chicago Press, 2006.

 La forme de la formationPatrick Beurard-Valdoye
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Les arts et les pensées des années 1950-1980 se fondent en partie sur de nouvelles conceptions de l'histoire (fin espérée des histoires nationales ; récits à nouveau 'crédibles' ; post-histoire ; micro-histoire ; histoire des femmes ; histoire des minorités) comme de nouvelles approches de l'éducation (pédagogie réformée ; contestation des modes d'apprentissage patriarcaux et autoritaires ; remise en cause de l'uniformité des systèmes scolaire et universitaire ; pédagogie par l'expérience artistique).
Souvent l'on rencontre à cet endroit les artistes novateur*es, vecteur*es d'utopies.

Contenu :
C'est le cas au Black Mountain College, où le poète (et recteur) Charles Olson, lors d'une série de conférences performées en 1956, pose les paradigmes d'une nouvelle histoire, nommée post-histoire (à partir de la notion de l'historien Arnold Toynbee).
C'est également le cas de Joseph Beuys qui, après avoir quitté le navire de la Kunstakademie de Düsseldorf, crée la Freie Internationale Universität (Allemagne ; Dublin) dont un principe pédagogique s'inspire de celui de son art : la conférence permanente itinérante.
Comment ces utopies, qui inventent une forme à la formation, furent-elles poussées à l'exil dans les années 1980 par le vent, puis la tempête néo-libérale et mondialiste ?
Simultanément les relais de pensée et d'action abandonnent la déconstruction des réalités politiques, économiques et culturelles sous l'angle d'une théologie politique. Or, Michel Foucault, comme l'historien et philosophe Ivan Illich — qui prédit, voici quarante ans, des systèmes de santé contre-productifs, dont nous sommes témoins ou victimes à présent — et plus récemment Giorgio Agamben, montrent comment les institutions occidentales, les systèmes (scolaires ; politiques, financiers ; sanitaires ; pénitenciers, etc.) se fondent et fonctionnent selon les principes implicites de souveraineté, de croyance et de reconnaissance, calqués sur l'archétype clérical. Amnésiques, nous serions gouvernés par du religieux sans en avoir conscience. Comme le montrent Beuys, Illich puis Agamben, l'argent, par exemple, ne relève-t-il pas de l'être divinisé, avec ses mystères et sa sacralité, avec la confusion entre créance et croyance, mais aussi avec sa maladie, dont les spécialistes ignoreraient la cause ?
Les premiers à avoir mis en évidence, à la fin de la première guerre mondiale, le paradigme du fantôme religieux dans l'espace démocratique - outre l'historien Toynbee - sont trois amis qui vivaient à Bern : le philosophe Ernst Bloch, l'écrivain et ex-dadaïste Hugo Ball, et Walter Benjamin, philosophe et poète (auteur de soixante-dix sonnets, non publiés en français).
La première séance est consacrée principalement aux Thèses sur le concept d'histoire écrites juste avant la mort tragique de Benjamin. C'est l'occasion de réfléchir au monument commémoratif de Dani Karavan à Portbou (ainsi qu'à son monument à la mémoire des Rroms et Sintis, à Berlin). S'appuyant sur une conception du langage et une pensée poétique nomade d'une part, sur le marxisme et sur le messianisme juif d'autre part, Benjamin ouvre quasi prophétiquement le sas de l'après Shoa et de l'après Hiroshima. Pour qui veut bien l'entendre. Ce que peut-être fit Charles Olson dans The Special View of History (non traduit en français). Enfin, on revient sur Helen Frankenthaler, dont le bref passage par le Black Mountain College fit bifurquer la peinture vers le flux.
Pourra-t-on, à la fin de ce cycle de conférences, répondre un peu mieux à la question : qu'est-ce que l'art ?

Mode d'évaluation :
Présence active aux séances.

Bibliographie :
fournie en cours

Support de cours :
6 conférences-performées, le vendredi 14h-17h en semaines paires à partir du 16 octobre. projections iconographiques, filmiques et sonores. Lectures

Code UEE.C.T.SEnseignementProfesseursCaractèreCoef.
S5-Problématique / Méthodologie4Méthodologie spécifique Collège Des Professeurs
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Mise en place progressive d'une méthode de travail de plus en plus individualisée tout au long du cursus et en relation avec les orientations de l'année et de l'option.
Cet objectif est présent à l'intérieur de chaque cours faisant appel à la fois au développement de la capacité perceptive et à l'élaboration d'une mise en œuvre de l'idée.

Une approche plus spécifique sur la méthodologie de recherche peut être développée dans le cadre de modules ou séminaires expressément conçus au croisement des enseignements pratiques et théoriques.

Contenu :
La question est de savoir comment construire un objet de réflexion, de travail et de recherche qui coïncide avec les intentions conceptuelles et plastiques initiales. Mais dans ce contexte, il s'agira probablement moins de répondre à cette question que de la volonté d' en énoncer sans cesse les termes et les conditions. Entre théorie et pratique, entre hypothèse et expérimentation se tissent progressivement les liens qui vont permettre la construction complexe d'une singularité agissante au sein du projet artistique au sens large du terme, qu'il relève du champ de l'art ou de celui du design.
Construire donc, sa propre méthode et ses variations, à partir des éléments constitutifs spécifiques du champ de création dans lequel l'étudiant est engagé mais aussi de l'étude des divers dispositifs scientifiques et transversaux qui organisent les subjectivités contemporaines.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

 Problématique de projet Collège Des Professeurs
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Savoir de quoi l'on parle et avec quoi on agit ; dans quelle mesure le corpus problématisé s'inscrit dans la réflexion et la création contemporaine inhérentes au champ de recherche dans lequel l'étudiant est en train de s'engager.

Contenu :
Tout au long du cursus, depuis le 'sujet' imposé et la thématique, jusqu'à la problématique spécifique du projet individuel et de la recherche, il s’agit de questionner, dans le champ contemporain, à partir du monde réel et des singularités artistiques, dans un continuel aller-retour, à la fois les contenus significatifs mêmes du travail artistique et la façon de penser ce qui précisément le motive, le monde qui nous entoure et nous constitue.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

Code UEE.C.T.SEnseignementProfesseursCaractèreCoef.
S5-Pratique / Expérimentation / Réalisation14DessinGéraldine Kosiak
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Le dessin implique une réflexion personnelle profonde et permet le développement d' un regard sur le monde, la représentation d’idées et de pensées ; il sert aussi à la visualisation de projets. Le dessin se consacre à la ligne et ses qualités sous toutes ses formes. Le geste, corollaire de l'idée d’individu, constitue la base d’une écriture singulière en dessin.

Contenu :
Depuis l'acquisition des fondamentaux jusqu'à l'approfondissement et la mise en place d'une singularité, une curiosité pour les différentes pratiques et moyens d’expression du dessin ainsi que pour l’art contemporain, sont indispensables. Inscrire le dessin dans une pratique contemporaine.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

Bibliographie :
Développement par étapes d'un sujet donné, mise en place d'une méthode où les recherches théoriques liées au dessin et à la sensibilité de l'étudiant amènent à un travail pertinent, singulier et abouti.

 Projet professionnel invité scénographieLaurence Falzon
obligatoire3,00
 

Objectifs pédagogiques :
Chaque année, en 2° année comme en 3, un enseignant extérieur, professionnel dans un des champs relatifs au design d’espace, est invité à conduire un projet long avec les étudiants. C’est l’occasion de compléter l’enseignement du projet en l'ouvrant sur d'autres domaines de la scénographie, notament le registre de l'exposition ou de l'événement urbain.
L’objectif visé est que les étudiants aient assez de repères différents, tant au niveau des méthodologies et des processus que des pratiques professionnelles, pour leur permettre de développer un positionnement personnel fort, ancré dans une pratique d’auteur en même temps que dans le réel.
Cette politique d'invitation se fait selon une progression d'une année sur l'autre, avec en 3e année un projet développé sur plus de séances et faisant partie des éléments montrés au diplôme.
Professionnels précédemment invités :
Bertrand Retif (Collectif Itinéraire Bis/Lyon), Annie Tardivon (Agence In situ/Lyon), Jean-Claude Durual (Agence Ilex/Lyon)
Nicolas Tourette (NT et associés/Barbentane), Véronique Massenet (agence DU et MA/Paris), Laurence Lebris (Centre Georges Pompidou/Paris), Philippe Rizzotti (Collectif EXZYZT/ Paris), Franck Fortecoëf (Montreuil), Gaelle Gabillet (Paris), Zette Cazalas (zen+Dco, Paris), Sara De Gouy, Ludovic Vallognes (agence Autobus Impérial, Paris/Lyon)

Contenu :
Chaque professeur invité élabore un cadre de projet en lien avec l'équipe pédagogique de l'option.
L'invitée en 2020/2021 est Laurence Falzon.
Le projet de scénographie urbaine mettra jeu la capacité de définir une échelle, des registres d’intervention, une temporalité et une scénarisation.
Il cherchera à affiner une compréhension des pratiques et cultures urbaines ainsi des enjeux contemporains associés à l'espace public.
http://www.isabelclaus.com/presentation/

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et évaluation en fin de semestre (avec deux accrochages : un en rendu d'atelier, l'autre en bilan semestriel)

 Recherches personnelles Collège Des Professeurs
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
En parallèle aux travaux divers et expérimentations exigés dans les différents cours, l'étudiant est encouragé à engager des travaux de recherche personnelle afin de développer son autonomie.

Contenu :
La recherche personnelle s’exprime de manières diverses.
L’étudiant peut avoir une pratique autonome en dehors de l’école, cours de chants ou de théâtre par exemple et en rendre compte.
Ce peut être une extension des axes de recherches proposés par les enseignants, ou bien la pratique plus investie d’un médium en particulier.
Quels que soient les champs d’investissements autonomes de l’étudiant, il lui est demandé lors du bilan semestre 1 de pouvoir en donner une visibilité, des traces claires.
Afin que ces recherches personnelles trouvent progressivement des relations, des articulations fortes avec les orientations de la pédagogie, la constitution de la recherche personnelle donne lieu à des entretiens avec les enseignants lors de la rédaction du “projet-mémoire“ et de la préparation des accrochages de l’examen de fin d’année.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu, bilan semestriel.

 Scénographie évènement : projet échelle 1 - BiennaleLaurent Lucas
obligatoire3,00
 

Objectifs pédagogiques :
Développer une méthodologie permettant la mise en place et l'évolution d'un projet à échelle 1 dans l'espace publique.

Contenu :
Les étudiants développeront leur projet en atelier de façon individuelle. Une présentation est organisée afin de retenir parmi l'ensemble des propositions, un projet réalisable à échelle 1 de part sa faisabilité et sa pertinence.

Mode d'évaluation :
Bilan semestriel et contrôle continu.

Bibliographie :
Les références bibliographiques sont personnalisées en fonction des projets de l'étudiant.

 Scénographie urbaineSonja Dicquemare
David Des Moutis
obligatoire3,00
 

Objectifs pédagogiques :
• Comprendre et intégrer les contraintes et la méthodologie d’un projet de micro-architecture situé dans l’espace urbain et intégrant des données temporelles et événementielles en même temps que des usages.
Importance est donnée au notions de contextualisation, de scénarisation et de points de vues ainsi qu’à la place du corps dans l’espace.

•Formuler et développer un concept fort et en défendre les enjeux dans la conception autant que dans la représentation. 
Situer des partis pris formels et développer la capacité de définir une échelle, et des registres d’intervention.

• Au deuxième semestre s’ajoute à ces objectifs celui d’un travail spécifique sur les éléments de représentation et images de projet. Dans l’optique d’aller vers une singularité non standardisée et non simplifiée par l’usage des outils.Il s’agit d’affirmer à travers un engagement plastique un esprit et un vocabulaire propres, une narration sensible et spéculative. Pour clore ce projet une mini-exposition sera mise en place à l’école donnant aux étuduant·es l’opportunité d’un travail de scénographie d’exposition et d’une rencontre avec des professionnels autour de leurs propositions.

Contenu :
>Nous avons décidé cette année de nous appuyer sur la 8e édition du concours Minimaousse organisé par la Cité de l’architecture, tout en laissant optionnelle la possibilité de le présenter réellement.https://www.citedelarchitecture.fr/fr/minimaousse
 Minimaousse est un concours qui invite une jeune génération d’étudiants en Architecture, Art, Design, Paysage et Ingénieur à s’engager dans un processus de recherche-action. Cette confrontation pluri-disciplinaire nous semble intéressante comme contexte de travail.

Le projet de L’Aquabane, définie comme « une microarchitecture poétique portant des valeurs écologiques» permettra de poser la question du design dans un monde en nécessaire transition.Et de voir comment les espaces pratiqués et les interrelations sociales participent des cultures urbaines, et de la fabrique du commun. L’aquabane s’inscrit aussi dans notre géographie locale faite du lien entre la ville, et le Rhône et la Saône qui la traversent et y confluent. Elle questionne la présence de l'eau dans les perceptions, les représentations et les imaginaires citadins passés et contemporains.

Mode d'évaluation :
contrôle continu + présentation aux bilans semestriels
> Projet mené individuellement dans un premier temps puis en groupe d’affinité de projet
> Évaluation sous forme de présentation collective orale et plastique.
sont évalués
•la qualité plastique des propositions et la capacité de production
•la restitution du processus de travail ,la qualité d'énonciation des partis-pris formel (oralement et sous forme textuelle)
•l'engagement dans une dynamique de travail (nouveaux éléments amenés d'une séance sur l'autre)

Bibliographie :
-Eléments bibliographiques
Bernard CLAVEL« Pirates du Rhône » (1957), Poche , 2003
Alain CORBIN, « Le Territoire du vide. L’Occident et le désir du rivage, 1750-1840 » (1988), Flammarion, coll. «Champs histoire», 2010
Gaston Bachelard « L’eau et les rêves – essais sur l’imagination de la matière » 1942 _ rééd José Corti 1993
Thierry Paquot, « Géopoétique de l'eau. Hommage à Gaston Bachelard », Les Lilas, Eterotopia, 2016.
Thierry PAQUOT «L'espace public », La découverte, Paris, 2009
Pierre SANSOT « Poétique de la ville » (1973), Réédition Petite Bibliothèque Payot, 2004
Michel MAFFESOLI « Du nomadisme. Vagabondages initiatiques », Paris, Le Livre de Poche,1997
Françoise CHOAY « Pour une anthropologie de l'espace », éditions du Seuil, 2006, collection Points Essais
Paul ARDENNE « Un art contextuel.Création artistique en milieu urbain, en situation, d'intervention, de participation », Flammarion, 2002

 Workshops Collège Des Professeurs
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Acquisition de connaissances dans le cadre d'un atelier intensif d'enseignement dirigé par une personnalité extérieure à l'école, qu'il soit artiste designer ou auteur en collaboration ou non avec un ou des professeurs.

Contenu :
La durée (entre 2 et 5 jours) et le fonctionnement du workshop varient selon les enjeux pédagogiques. Les contenus sont très diversifiés et en corrélation avec le travail des personnalités invitées.
Le workshop peut s’inscrire dans un ensemble thématique d’enseignements du type arc/atelier de recherche et de création.

Mode d'évaluation :
Evaluation lors du bilan semestriel.

Code UEE.C.T.SEnseignementProfesseursCaractèreCoef.
S5-Contextualisation / Médiation4Analyse / énonciation Collège Des Professeurs
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Acquisition progressive des outils techniques et conceptuels d'analyse permettant à l'étudiant de proposer une lecture (orale et écrite) cohérente, rigoureuse et contextualisée de l'ensemble de ses travaux.

Contenu :
Le travail d'analyse critique a lieu tout au long de l'année mais est plus particulièrement mis en évidence lors des séances de présentation spatiale de travaux et lors des bilans semestriels. Ce n'est que progressivement tout au long du cursus que l'étudiant peut acquérir la maîtrise de cet outil.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

 Dossier personnel Collège Des Professeurs
option1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Mise en évidence pratique et conceptuelle du projet général de l'étudiant par le biais d'un support de communication.

Contenu :
Tout au long du cursus, il s'agit de mettre en œuvre, réaliser et régulièrement mettre à jour le dossier de travaux personnels que nécessite la communication d'une démarche et d'un projet d'artiste ou de designer.

Mode d'évaluation :
Bilan semestriel.

 Intelligence collective Collège Des Professeurs
option1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Le propre du design est la relation à l'altérité et à la pratique collaborative, cet ECTS s'attache à la qualité de présence dans les cours, dans la dynamique de groupe, dans la vie de l'atelier et dans les moments forts que constituent les phases de production des projets échelle 1.

Contenu :
Assiduité
Ponctualité
Participation active à l'organisation de l'atelier et la gestion des espaces.
Relation non-passive à la pédagogie.
Engagement fort dans les temps collectifs de production.

 Spatialisation Collège Des Professeurs
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Apprentissage progressif de la mise en espace et de la présentation plastique de l'ensemble des travaux de l'étudiant.

Contenu :
Selon l'année et le niveau des études, le travail de spatialisation est mis en œuvre régulièrement tout au long de l'année dans le cadre de séances de présentation de travaux ainsi que lors des bilans semestriels ou le cas échéant au moment d'expositions en dehors du cadre de l'école.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

Semestre 6

Code UEE.C.T.SEnseignementProfesseursCaractèreCoef.
S6-Histoire / Culture / Théorie5Atelier de langues étrangères - AnglaisDerek Byrne
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Développer toutes les compétences linguistiques dans la langue enseignée (expression et compréhension écrite et orale) à travers des activités et des supports variés (articles et documents, supports audiovisuels, exercices visant à stimuler l’échange et la pratique orale) ayant un lien étroit avec les options Design d'espace, Design graphique, Design textile.
Donner une vue internationale contemporaine de ces domaines.
Développer un vocabulaire technique et général lié à leur champ d'étude et acquérir une plus grande confiance et spontanéité dans leur utilisation de la langue anglaise.
Donner une préparation à un séjour d'étude, un stage ou un poste, à l'étranger : les différents CV et lettres de motivation adaptés selon le contexte (stage, travail, année Erasmus), présentation du travail (élaboration et réflexion derrière le travail).
Etre informé sur les technologies, tendances et nouveautés artistiques liées aux différentes filières qui pourraient avoir une incidence sur leur travail.
Explorer des aspects culturels et artistiques anglophones dits 'main stream' et dits 'underground'.
Un projet en groupe conçu, préparé, realisé et exécuté en anglais basé sur le création d’un texte et son exploitation dans un contexte réel (en 2008/2009 les textes ont pris la forme d’une édition avec pour thème “le panoptique”).
Aborder les aspects linguistiques (grammaire et lexique) selon les besoins collectifs et individuels et dans le but de permettre d’atteindre les objectifs cités ci-dessus.

Contenu :
Les principaux thèmes abordés sont :
- La culture contemporaine aux USA et en Europe à travers des articles de presse, sites web, extraits de livres, films, séries télé etc.,
- Les procédés techniques et méthodes utilisés dans plusieurs domaines des arts appliqués (sérigraphie, graphisme, etc.) à travers différents supports, le but de l’activité étant de faire produire un travail de présentation sous forme d’exposé en anglais aux élèves ;
- Préparation d’une présentation d’un travail produit pour une autre matière (graphisme, textile, design d'objets, design d'espaces,etc.) et présentation en classe (travail oral et écrit) ;
- Exploration des réflexions autour de leur travail et du travail des autres, s'exprimer sur les processus de travail ;
- Acquisition et assimilation du vocabulaire nécessaire pour décrire les couleurs, les textures, les matières, les outils, les processus, le mouvement d’un corps, d’une caméra, la succession d’images dans un générique de film, etc. à travers plusieurs exercices oraux et écrits avec des supports audiovisuels, écrits et autres ;
- Analyse et étude des éléments des CV en anglais avec pour objectif la production d'une gamme de CV apdatés selon le contexte, à jour, en anglais pour chaque élève ;
- Travail de documentation et orientation construction d 'un lexique adapté à chaque filière.

Activités diverses qui travailleront les quatre compétences linguistiques (compréhension et expression orales et écrites).

L’étude de la grammaire et de la syntaxe est abordée tout au long des activités avec pour souci principal l’élimination des lacunes dans un contexte d’utilisation réaliste et pratique et l’acquisition de nouvelles connaissances dans un but pratique également.

Mode d'évaluation :
Les élèves sont contrôlés dans toutes les compétences linguistiques (oral et écrit) sur les thèmes et activités abordés pendant les cours.

Bibliographie :
- Bailey S., « Dot Dot Dot #17 », Princeton Architectural Press, U.S.A. 2009, 104 p.
- Beckett S., « Three Novels : Molloy, Malone Dies, the Unnamable », Calder Publications Ltd, U.K., 1973, 418 p.
- Burroughs W.S., « Junky », Penguin Books Ltd, U.K., 1977, 176 p.
- Burroughs W.S., « Naked Lunch », The Restored Text, HarperPerennial, U.K., 2005, 208 p.
- Danielewski M Z., « House of leaves », Doubleday, London, 2001, 710 p.
- Danielewski M Z., « Only Revolutions: A Novel », Pantheon, London, 2001, 384 p.
- Eastwood J. , « Practice Grammar », Oxford University Press, 1999, 446 p.
- Frascina F., Harris J., « Art in modern culture : an anthology of critical texts », Phaidon, U.K., 2006, 352 p.
- Murphy J., « New Headway:Student's Book Intermediate level » Oxford University Press, 2003, 160 p.
- Fletcher A., « The art of looking sideways », Phaidon Press Ltd, U.K., 2001, 534 p.
- Holder W. F.R. David, « A for 'orses' », De Appel arts centre, Holland, 2008
- Holder W. F.R. David, « Keep it to Yourself », De Appel arts centre, Holland, 2009
- Holder W. F.R. David, « Stuff and Nonsense », De Appel arts centre, Holland, 2008
- Illich I., « In the Vineyard of the Text », University of Chicago Press, USA, 1996, 162 p.
- K. Dick P., « Second Variety », Gollancz, 1999, U.K., 392 p.
- Knowlson J., « Damned to Fame: Life of Samuel Beckett », Bloomsbury Publishing PLC, U.K., 1997, 896 p.
- Hustwit G., « Helvetica » [ DVD ], Plexi Film, 2007
- League of Noble Peers, « Steal this film part 2 » [ DVD ], Britdoc, U.K., 2007

 Conférences / Voyages d'études Collège Des Professeurs
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Connaissances de l'art contemporain, qu'il s'agisse des figures majeures ou émergentes de l'art actuel, ou de ses lieux de diffusion. Connaissances des cultures spécifiques propres aux designs (auteurs, structures, évènements et lieux de diffusion).

Contenu :
Un cycle hebdomadaire d'interventions du type conférence ou performance est programmé chaque mercredi après-midi à dix-sept heures dans le Grand amphithéâtre :
Sa programmation prend en compte les questionnements et les enjeux artistiques et intellectuels contemporains, ainsi que ceux des cultures spécifiques propres aux designs contemporains Elle est en relation directe avec les enseignements.
L'espace-temps de l'intervention est conçu comme une structure de « travail de la parole ».
La parole de l'intervenant peut relever du commentaire, de la recherche théorique ou de l'expérience artistique, littéraire, etc. L'image, projetée ou diffusée peut jouer le rôle de support, de complément ou de lanceur.
Pendant le temps de la conférence, tous les enseignements sont interrompus afin de permettre la participation de l'ensemble des étudiants et enseignants de l'École, toutes options et années confondues.




Les voyages d'études
auprès des centres majeurs de création soit sur la région soit sur l’international sont importants dans le cadre des études. Ils doivent permettre aux étudiants de découvrir les lieux de diffusion de l'art contemporain et sites remarquables du patrimoine moderne et contemporain ; la fréquentation régulière et autonome de ces lieux est fondamentale pour la poursuite des études.

Mode d'évaluation :
Tout au long du cursus de l'étudiant, la participation aux conférences fait l'objet d'une évaluation (notes et références au sein du dossier ou du mémoire), et de l'attribution d'un crédit semestriel (UE1).

 EcritureCamille Pageard
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Le diplôme DNA comprend un écrit rédigé. Il n’a pas pour objet de décrire les productions de l'étudiant.e, mais plutôt de constituer un discours capable de donner du corps, une assise, un cadre théorique à la pratique. S'il fait suite au travail de formalisation qui a été mené en seconde année, il doit, à ce stade des études, passer par la formulation écrite.
Cet écrit doit donc faire état des recherches théoriques et des évolutions du propos de l'étudiant.

Contenu :
Le diplôme DNA comprend un écrit rédigé. Il n’a pas pour objet de décrire les productions de l'étudiant.e, mais plutôt de constituer un discours capable de donner du corps, une assise, un cadre théorique à la pratique. S'il fait suite au travail de formalisation qui a été mené en seconde année, il doit, à ce stade des études, passer par la formulation écrite.
Cet écrit doit donc faire état des recherches théoriques et des évolutions du propos de l'étudiant.
Ce texte comptera 15 000 signes environ.

Mode d'évaluation :
L'étudiant.e doit faire preuve sur toute l'année d'un investissement dans l'organisation et l'élaboration de ce travail d'écriture.
Seront évalués les rendus écrits réguliers et l'assiduité des étudiant.e.s.

 Histoire du designValentin Sanitas
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Les cours de Théories du design visent à apporter un bagage théorique et historique aux étudiants. Ils s’intéressent aux manières dont les idées s’organisent en design. Quelles ont été les questionnements, débats et controverses qui ont forgé cette discipline tout au long du XXème siècle ? Il s’agit d’amener ces discussions pour familiariser les étudiants à une pensée critique dans l’optique de leur projet d’atelier et de leurs travaux de mémoire.
En revenant sur des textes, évènements, expositions et autres marqueurs, ces cours visent à susciter des curiosités et des intérêts pour des démarches en design d’espace. Ils tentent de montrer la multitude de supports et d’outils employée par les designers pour développer une idée. L’approche théorique et historique du design doit permettre aux étudiants de pouvoir situer leurs pratiques au sein du cadre de cette discipline et de développer une posture singulière et personnelle de designer.

Contenu :
Les cours de théories du design s’emparent d’évènements contemporains du milieu du design pour en extraire des problématiques. Chaque séance aborde un enjeu contemporain en design, énoncé en avance aux étudiants. L’enjeux est de montrer l’actualité de ces questions en design tout en remontant progressivement leurs fils historiques. L’organisation des cours de théorie du design tente de retrouver les racines théoriques et historiques de nos définitions actuelles du design. L’important est de transmettre le contexte de ces questions aux étudiants. Les cours abordent des thématiques variées mais toujours en lien étroit avec le domaine du design d’espace. Les séances s’articulant autours de fait d’actualités, elles ont pour le moment permis de poser les questions de design et collectivité, design cartographique ou encore d’architecture vernaculaire. Les cours reposent principalement sur un corpus de textes de designers, d’images et d’archives permettant d’expliciter le propos. Ils laissent néanmoins des moments importants de discussions où les étudiants s’approprient ces questions et les relient à leurs propres enjeux du moment.

Mode d'évaluation :
Évaluation à partir de travaux et de la présence active de l’étudiant

 Histoire et théorie du designCamille Pageard
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
L’objectif de ce cours est d’apporter aux étudiant.e.s des connaissances approfondies sur l’histoire de l’art et du design moderne et contemporain, tout en les initiant aux méthodes historiques et critiques. Ce cours a pour objectif de leur permettre d’acquérir une solide base historique et historiographique afin de leur permettre d'aborder leurs propres travaux et ceux plus historiques appartenant à leur discipline.

Contenu :
Le cours se penchera cette année sur une histoire critique et politique du design et de l’architecture de la seconde moitié du XIXe siècle en Italie.
Le cours trouvera son point de départ dans la figure de l’activiste, sociologue et écrivain sicilien Danilo Dolci. En se focalisant sur ces activités politiques, sociales, architecturales et pédagogiques en Sicile occidentale entre 1950 et 1970, il s’agira de situer un contexte théorique et historique sur l’histoire de l’architecture et les enjeux critiques et politiques de l’époque. Le cours traversera les œuvres de Danilo Montaldi et Enersto de Martino, tout autant que les réalisations de l’architecte Giancarlo de Carlo. Une attention particulière sera portée à la reconstruction de Gibellina nuova en Sicile et à l’architecture postmoderne.
Dans un second temps, il s’agira de revenir sur l’histoire du design italien autour des groupes Global Tools et Superstudio. Ces pratiques seront mises en parallèle avec des réalisations alors contemporaines aux États-Unis de manière à tenter de mettre en perspective les questionnements critiques de l’époque.

Mode d'évaluation :
L’évaluation se fera sur la base de la présence et du rendu des travaux écrits demandés.

Bibliographie :
Franco Alasia et Danilo Montaldi, Milano, Corea. Inchiesta sugli immigati negli anni del « miracolo », Donzelli, 2010.
Nanni Baltestrini et Primo Moroni, La Horde d’or. La Grande vague révolutionnaire et créative, politique et existentielle. Italie 1968-1977, L’éclat, 2017.
Patrick Boucheron, De l’éloquence architecturale, B2, 2018.
valerio Borgonuovo et Silvia Franceschini, Global Tools, 1973-1975, Salt, 2015.
Giordana Charuty, Ernesto de Martino, Les vies antérieures d’un anthropologue, Parenthèses / MMSH, 2009.
Giancarlo de Carlo, Architecture et liberté, Édition du linteau, 2015.
Ernesto de Martino, Italie du Sud et magie, Les Empêcheurs de Penser en Rond, 1999.
Ernesto de Martino, La Terre du remords, Les Empêcheurs de Penser en Rond, 1999.
Ernesto de Martino, Le Monde magique, Les Empêcheurs de Penser en Rond, 2003.
Vittorio de Seta, Diario di un maestro, L’arachnéen, 2019.
Danilo Dolci, Enquête à Palerme, Julliard, 1957.
Danilo Dolci, Gaspillage, Maspero, 1963.
Danilo Dolci, Il Limone lunare. Poema per la radio dei poveri cristi, Laterza, 1970.
Danilo Dolci, Inventer le future, Desclée de Brouwer, 1973.
Danilo Dolci, The World is One Creature, Amity House, 1984.
Danilo Dolci, Creature of Creatures. Selected Poems, Anma Libri, 1980.
Philippe Duboÿ, Carlo Scarpa, L’art d’exposer, JRP/RIngier-La maison rouge, 2017.
Célestin Freinet, Pour une école du peuple - Guide pratique pour l’organisation matérielle, technique et pédagogique de l’école populaire, FM / Maspero, 1969.
Roberto Gargani et Beatrice Lamparello, Le monument continu de Superstudio, B2, 2019.
Antonio Gramsci, La cité future, Éditions critiques, 2017.
Antonio Gramsci, Guerre de mouvement et guerre de position, La Fabrique, 2011.
Andrew G. Kirk, Countercultrue Green. The Whole Earth Catalog and the American Environmentalism, University Press of Kansas, 2007.
Caroline Maniqaue-Benton, French Encounters with the American Counterculture. 1960-1980, Ashgaten, 2011.
John McKean, Giancarlo de Carlo. Des lieux, des hommes, Centre Pompidou-Axel Menges, 2004.
Alessandro Mendini, Ecrits d’Alessandro Mendini (architecture, design et projet), les presses du réel, 2014.
Felicity D. Scott, Architecture or Techno-utopia. Politics after modernism, MIT Press, 2010.
Fred Turner, From Counterculture to Cyberculture : Stewart Brand, the Whole Earth Network, and the Rise of Digital Utopianism, University Of Chicago Press, 2006.

Code UEE.C.T.SEnseignementProfesseursCaractèreCoef.
S6-Problématique / Méthodologie4Méthodologie spécifique Collège Des Professeurs
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Mise en place progressive d'une méthode de travail de plus en plus individualisée tout au long du cursus et en relation avec les orientations de l'année et de l'option.
Cet objectif est présent à l'intérieur de chaque cours faisant appel à la fois au développement de la capacité perceptive et à l'élaboration d'une mise en œuvre de l'idée.

Une approche plus spécifique sur la méthodologie de recherche peut être développée dans le cadre de modules ou séminaires expressément conçus au croisement des enseignements pratiques et théoriques.

Contenu :
La question est de savoir comment construire un objet de réflexion, de travail et de recherche qui coïncide avec les intentions conceptuelles et plastiques initiales. Mais dans ce contexte, il s'agira probablement moins de répondre à cette question que de la volonté d' en énoncer sans cesse les termes et les conditions. Entre théorie et pratique, entre hypothèse et expérimentation se tissent progressivement les liens qui vont permettre la construction complexe d'une singularité agissante au sein du projet artistique au sens large du terme, qu'il relève du champ de l'art ou de celui du design.
Construire donc, sa propre méthode et ses variations, à partir des éléments constitutifs spécifiques du champ de création dans lequel l'étudiant est engagé mais aussi de l'étude des divers dispositifs scientifiques et transversaux qui organisent les subjectivités contemporaines.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

 Problématique de projet Collège Des Professeurs
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Savoir de quoi l'on parle et avec quoi on agit ; dans quelle mesure le corpus problématisé s'inscrit dans la réflexion et la création contemporaine inhérentes au champ de recherche dans lequel l'étudiant est en train de s'engager.

Contenu :
Tout au long du cursus, depuis le 'sujet' imposé et la thématique, jusqu'à la problématique spécifique du projet individuel et de la recherche, il s’agit de questionner, dans le champ contemporain, à partir du monde réel et des singularités artistiques, dans un continuel aller-retour, à la fois les contenus significatifs mêmes du travail artistique et la façon de penser ce qui précisément le motive, le monde qui nous entoure et nous constitue.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

Code UEE.C.T.SEnseignementProfesseursCaractèreCoef.
S6-Pratique / Expérimentation / Réalisation4DessinGéraldine Kosiak
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Le dessin implique une réflexion personnelle profonde et permet le développement d' un regard sur le monde, la représentation d’idées et de pensées ; il sert aussi à la visualisation de projets. Le dessin se consacre à la ligne et ses qualités sous toutes ses formes. Le geste, corollaire de l'idée d’individu, constitue la base d’une écriture singulière en dessin.

Contenu :
Depuis l'acquisition des fondamentaux jusqu'à l'approfondissement et la mise en place d'une singularité, une curiosité pour les différentes pratiques et moyens d’expression du dessin ainsi que pour l’art contemporain, sont indispensables. Inscrire le dessin dans une pratique contemporaine.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

Bibliographie :
Développement par étapes d'un sujet donné, mise en place d'une méthode où les recherches théoriques liées au dessin et à la sensibilité de l'étudiant amènent à un travail pertinent, singulier et abouti.

 Recherches personnelles Collège Des Professeurs
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
En parallèle aux travaux divers et expérimentations exigés dans les différents cours, l'étudiant est encouragé à engager des travaux de recherche personnelle afin de développer son autonomie.

Contenu :
La recherche personnelle s’exprime de manières diverses.
L’étudiant peut avoir une pratique autonome en dehors de l’école, cours de chants ou de théâtre par exemple et en rendre compte.
Ce peut être une extension des axes de recherches proposés par les enseignants, ou bien la pratique plus investie d’un médium en particulier.
Quels que soient les champs d’investissements autonomes de l’étudiant, il lui est demandé lors du bilan semestre 1 de pouvoir en donner une visibilité, des traces claires.
Afin que ces recherches personnelles trouvent progressivement des relations, des articulations fortes avec les orientations de la pédagogie, la constitution de la recherche personnelle donne lieu à des entretiens avec les enseignants lors de la rédaction du “projet-mémoire“ et de la préparation des accrochages de l’examen de fin d’année.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu, bilan semestriel.

 Scénographie évènement projet Echelle 1 - BiennaleLaurent Lucas
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Développer une méthodologie permettant la mise en place et l'évolution d'un projet à échelle 1 dans l'espace publique.

Contenu :
Les étudiants développeront leur projet en atelier de façon individuelle. Une présentation est organisée afin de retenir parmi l'ensemble des propositions, un projet réalisable à échelle 1 de part sa faisabilité et sa pertinence.

Mode d'évaluation :
Bilan semestriel et contrôle continu.

Bibliographie :
Les références bibliographiques sont personnalisées en fonction des projets de l'étudiant.

 Scénographie urbaineSonja Dicquemare
David Des Moutis
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
• Comprendre et intégrer les contraintes et la méthodologie d’un projet de micro-architecture situé dans l’espace urbain et intégrant des données temporelles et événementielles en même temps que des usages.
Importance est donnée au notions de contextualisation, de scénarisation et de points de vues ainsi qu’à la place du corps dans l’espace.

•Formuler et développer un concept fort et en défendre les enjeux dans la conception autant que dans la représentation. 
Situer des partis pris formels et développer la capacité de définir une échelle, et des registres d’intervention.

• Au deuxième semestre s’ajoute à ces objectifs celui d’un travail spécifique sur les éléments de représentation et images de projet. Dans l’optique d’aller vers une singularité non standardisée et non simplifiée par l’usage des outils.Il s’agit d’affirmer à travers un engagement plastique un esprit et un vocabulaire propres, une narration sensible et spéculative. Pour clore ce projet une mini-exposition sera mise en place à l’école donnant aux étuduant·es l’opportunité d’un travail de scénographie d’exposition et d’une rencontre avec des professionnels autour de leurs propositions.

Contenu :
>Nous avons décidé cette année de nous appuyer sur la 8e édition du concours Minimaousse organisé par la Cité de l’architecture, tout en laissant optionnelle la possibilité de le présenter réellement.https://www.citedelarchitecture.fr/fr/minimaousse
 Minimaousse est un concours qui invite une jeune génération d’étudiants en Architecture, Art, Design, Paysage et Ingénieur à s’engager dans un processus de recherche-action. Cette confrontation pluri-disciplinaire nous semble intéressante comme contexte de travail.

Le projet de L’Aquabane, définie comme « une microarchitecture poétique portant des valeurs écologiques» permettra de poser la question du design dans un monde en nécessaire transition.Et de voir comment les espaces pratiqués et les interrelations sociales participent des cultures urbaines, et de la fabrique du commun. L’aquabane s’inscrit aussi dans notre géographie locale faite du lien entre la ville, et le Rhône et la Saône qui la traversent et y confluent. Elle questionne la présence de l'eau dans les perceptions, les représentations et les imaginaires citadins passés et contemporains.

Mode d'évaluation :
contrôle continu + présentation aux bilans semestriels
> Projet mené individuellement dans un premier temps puis en groupe d’affinité de projet
> Évaluation sous forme de présentation collective orale et plastique.
sont évalués
•la qualité plastique des propositions et la capacité de production
•la restitution du processus de travail ,la qualité d'énonciation des partis-pris formel (oralement et sous forme textuelle)
•l'engagement dans une dynamique de travail (nouveaux éléments amenés d'une séance sur l'autre)

Bibliographie :
Bernard CLAVEL« Pirates du Rhône » (1957), Poche , 2003
Alain CORBIN, « Le Territoire du vide. L’Occident et le désir du rivage, 1750-1840 » (1988), Flammarion, coll. «Champs histoire», 2010
Gaston Bachelard « L’eau et les rêves – essais sur l’imagination de la matière » 1942 _ rééd José Corti 1993
Thierry Paquot, « Géopoétique de l'eau. Hommage à Gaston Bachelard », Les Lilas, Eterotopia, 2016.
Thierry PAQUOT «L'espace public », La découverte, Paris, 2009
Pierre SANSOT « Poétique de la ville » (1973), Réédition Petite Bibliothèque Payot, 2004
Michel MAFFESOLI « Du nomadisme. Vagabondages initiatiques », Paris, Le Livre de Poche,1997
Françoise CHOAY « Pour une anthropologie de l'espace », éditions du Seuil, 2006, collection Points Essais
Paul ARDENNE « Un art contextuel.Création artistique en milieu urbain, en situation, d'intervention, de participation », Flammarion, 2002

Code UEE.C.T.SEnseignementProfesseursCaractèreCoef.
S6-Contextualisation / Médiation2Stageobligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Le stage permet d'acquérir une expérience des milieux de création et de production, d'approfondir la connaissance des milieux professionnels (entreprises, milieux culturels et institutionnels) et de développer les compétences pratiques en termes d'outils et de travail en équipe.

Contenu :
Ce temps de formation donne lieu à la rédaction par l' étudiant d'un 'rapport de stage' mettant en évidence sa propre approche du milieu professionnel en relation avec l'enseignement proprement dit.
Les périodes de stages obligatoires sont fixées par l'école.
Les périodes de stages hors obligation sont fixées de façon concertée entre l'étudiant, l'équipe pédagogique et l'entreprise.

Mode d'évaluation :
Bilan semestriel.

Code UEE.C.T.SEnseignementProfesseursCaractèreCoef.
S6-Diplôme15DNA Jury de Diplôme
obligatoire15,00
 

Code UEE.C.T.SEnseignementProfesseursCaractèreCoef.
CésureStageobligatoire0,00
 

Objectifs pédagogiques :
Pendant son année de césure, l'étudiant peut désirer faire un stage.
Le stage permet d'acquérir une expérience des milieux de création et de production, d'approfondir la connaissance des milieux professionnels (entreprises, milieux culturels et institutionnels) et de développer les compétences pratiques en termes d'outils et de travail en équipe.

Semestre 7

Code UEE.C.T.SEnseignementProfesseursCaractèreCoef.
S7-Histoire / Culture / Théorie6Atelier de langues étrangères - AnglaisDerek Byrne
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Développer toutes les compétences linguistiques dans la langue enseignée (expression et compréhension écrite et orale) à travers des activités et des supports variés (articles et documents, supports audiovisuels, exercices visant à stimuler l’échange et la pratique orale) ayant un lien étroit avec les options Design d'espace, Design graphique, Design textile.
Donner une vue internationale contemporaine de ces domaines.
Développer un vocabulaire technique et général lié à leur champ d'étude et acquérir une plus grande confiance et spontanéité dans leur utilisation de la langue anglaise.
Donner une préparation à un séjour d'étude, un stage ou un poste, à l'étranger : les différents CV et lettres de motivation adaptés selon le contexte (stage, travail, année Erasmus), présentation du travail (élaboration et réflexion derrière le travail).
Etre informé sur les technologies, tendances et nouveautés artistiques liées aux différentes filières qui pourraient avoir une incidence sur leur travail.
Explorer des aspects culturels et artistiques anglophones dits 'main stream' et dits 'underground'.
Un projet en groupe conçu, préparé, realisé et exécuté en anglais basé sur le création d’un texte et son exploitation dans un contexte réel (en 2008/2009 les textes ont pris la forme d’une édition avec pour thème “le panoptique”).
Aborder les aspects linguistiques (grammaire et lexique) selon les besoins collectifs et individuels et dans le but de permettre d’atteindre les objectifs cités ci-dessus.

Contenu :
Les principaux thèmes abordés sont :
- La culture contemporaine aux USA et en Europe à travers des articles de presse, sites web, extraits de livres, films, séries télé etc.,
- Les procédés techniques et méthodes utilisés dans plusieurs domaines des arts appliqués (sérigraphie, graphisme, etc.) à travers différents supports, le but de l’activité étant de faire produire un travail de présentation sous forme d’exposé en anglais aux élèves ;
- Préparation d’une présentation d’un travail produit pour une autre matière (graphisme, textile, design d'objets, design d'espaces,etc.) et présentation en classe (travail oral et écrit) ;
- Exploration des réflexions autour de leur travail et du travail des autres, s'exprimer sur les processus de travail ;
- Acquisition et assimilation du vocabulaire nécessaire pour décrire les couleurs, les textures, les matières, les outils, les processus, le mouvement d’un corps, d’une caméra, la succession d’images dans un générique de film, etc. à travers plusieurs exercices oraux et écrits avec des supports audiovisuels, écrits et autres ;
- Analyse et étude des éléments des CV en anglais avec pour objectif la production d'une gamme de CV apdatés selon le contexte, à jour, en anglais pour chaque élève ;
- Travail de documentation et orientation construction d 'un lexique adapté à chaque filière.

Activités diverses qui travailleront les quatre compétences linguistiques (compréhension et expression orales et écrites).

L’étude de la grammaire et de la syntaxe est abordée tout au long des activités avec pour souci principal l’élimination des lacunes dans un contexte d’utilisation réaliste et pratique et l’acquisition de nouvelles connaissances dans un but pratique également.

Mode d'évaluation :
Les élèves sont contrôlés dans toutes les compétences linguistiques (oral et écrit) sur les thèmes et activités abordés pendant les cours.

Bibliographie :
- Bailey S., « Dot Dot Dot #17 », Princeton Architectural Press, U.S.A. 2009, 104 p.
- Beckett S., « Three Novels : Molloy, Malone Dies, the Unnamable », Calder Publications Ltd, U.K., 1973, 418 p.
- Burroughs W.S., « Junky », Penguin Books Ltd, U.K., 1977, 176 p.
- Burroughs W.S., « Naked Lunch », The Restored Text, HarperPerennial, U.K., 2005, 208 p.
- Danielewski M Z., « House of leaves », Doubleday, London, 2001, 710 p.
- Danielewski M Z., « Only Revolutions: A Novel », Pantheon, London, 2001, 384 p.
- Eastwood J. , « Practice Grammar », Oxford University Press, 1999, 446 p.
- Frascina F., Harris J., « Art in modern culture : an anthology of critical texts », Phaidon, U.K., 2006, 352 p.
- Murphy J., « New Headway:Student's Book Intermediate level » Oxford University Press, 2003, 160 p.
- Fletcher A., « The art of looking sideways », Phaidon Press Ltd, U.K., 2001, 534 p.
- Holder W. F.R. David, « A for 'orses' », De Appel arts centre, Holland, 2008
- Holder W. F.R. David, « Keep it to Yourself », De Appel arts centre, Holland, 2009
- Holder W. F.R. David, « Stuff and Nonsense », De Appel arts centre, Holland, 2008
- Illich I., « In the Vineyard of the Text », University of Chicago Press, USA, 1996, 162 p.
- K. Dick P., « Second Variety », Gollancz, 1999, U.K., 392 p.
- Knowlson J., « Damned to Fame: Life of Samuel Beckett », Bloomsbury Publishing PLC, U.K., 1997, 896 p.
- Hustwit G., « Helvetica » [ DVD ], Plexi Film, 2007
- League of Noble Peers, « Steal this film part 2 » [ DVD ], Britdoc, U.K., 2007

 Conférences / Voyages d'études Collège Des Professeurs
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Connaissances de l'art contemporain, qu'il s'agisse des figures majeures ou émergentes de l'art actuel, ou de ses lieux de diffusion. Connaissances des cultures spécifiques propres aux designs (auteurs, structures, évènements et lieux de diffusion).

Contenu :
Un cycle hebdomadaire d'interventions du type conférence ou performance est programmé chaque mercredi après-midi à dix-sept heures dans le Grand amphithéâtre :
Sa programmation prend en compte les questionnements et les enjeux artistiques et intellectuels contemporains, ainsi que ceux des cultures spécifiques propres aux designs contemporains Elle est en relation directe avec les enseignements.
L'espace-temps de l'intervention est conçu comme une structure de « travail de la parole ».
La parole de l'intervenant peut relever du commentaire, de la recherche théorique ou de l'expérience artistique, littéraire, etc. L'image, projetée ou diffusée peut jouer le rôle de support, de complément ou de lanceur.
Pendant le temps de la conférence, tous les enseignements sont interrompus afin de permettre la participation de l'ensemble des étudiants et enseignants de l'École, toutes options et années confondues.




Les voyages d'études
auprès des centres majeurs de création soit sur la région soit sur l’international sont importants dans le cadre des études. Ils doivent permettre aux étudiants de découvrir les lieux de diffusion de l'art contemporain et sites remarquables du patrimoine moderne et contemporain ; la fréquentation régulière et autonome de ces lieux est fondamentale pour la poursuite des études.

Mode d'évaluation :
Tout au long du cursus de l'étudiant, la participation aux conférences fait l'objet d'une évaluation (notes et références au sein du dossier ou du mémoire), et de l'attribution d'un crédit semestriel (UE1).

 Histoire et théorie du designValentin Sanitas
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Les cours de Théories du design visent à apporter un bagage théorique et historique aux étudiants. Ils s’intéressent aux manières dont les idées s’organisent en design. Quelles ont été les questionnements, débats et controverses qui ont forgé cette discipline tout au long du XXème
siècle ? Il s’agit d’amener ces discussions pour familiariser les étudiants à une pensée critique dans l’optique de leur projet d’atelier et de leurs travaux de mémoire. En revenant sur des textes, évènements, expositions et autres marqueurs, ces cours visent à susciter des curiosités et des intérêts pour des démarches en design d’espace. Ils tentent de montrer la multitude de supports et d’outils employée par les designers pour développer une idée. L’approche
théorique et historique du design doit permettre aux étudiants de pouvoir situer leurs pratiques au sein du cadre de cette discipline et de développer une posture singulière et personnelle de designer.

Contenu :
Les cours de théories du design s’emparent d’évènements contemporains du milieu du design pour en extraire des problématiques. Chaque séance aborde un enjeu contemporain en design, énoncé en avance aux étudiants. L’enjeux est de montrer l’actualité de ces questions en design tout en remontant progressivement leurs fils historiques. L’organisation des cours de théorie du design tente de retrouver les racines théoriques et historiques de nos définitions actuelles du design. L’important est de transmettre le contexte de ces questions aux étudiants. Les cours abordent des thématiques variées mais toujours en lien étroit avec le domaine du design d’espace. Les séances s’articulant autours de fait d’actualités, elles ont pour le moment permis de poser les questions de design et collectivité, design cartographique ou encore d’architecture vernaculaire. Les cours reposent principalement sur un corpus de textes de designers, d’images et d’archives permettant d’expliciter le propos. Ils laissent néanmoins des moments importants de discussions où les étudiants s’approprient ces questions et les relient à leurs propres enjeux du moment.

Mode d'évaluation :
Évaluation à partir de travaux et de la présence active de l’étudiant.

 La forme de la formationPatrick Beurard-Valdoye
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
La forme de la formation

Les arts et les pensées des années 1950-1980 se fondent en partie sur de nouvelles conceptions de l'histoire (fin espérée des histoires nationales ; récits à nouveau 'crédibles' ; post-histoire ; micro-histoire ; histoire des femmes ; histoire des minorités) comme de nouvelles approches de l'éducation (pédagogie réformée ; contestation des modes d'apprentissage patriarcaux et autoritaires ; remise en cause de l'uniformité des systèmes scolaire et universitaire ; pédagogie par l'expérience artistique).
Souvent l'on rencontre à cet endroit les artistes novateur*es, vecteur*es d'utopies.

Contenu :
C'est le cas au Black Mountain College, où le poète (et recteur) Charles Olson, lors d'une série de conférences performées en 1956, pose les paradigmes d'une nouvelle histoire, nommée post-histoire (à partir de la notion de l'historien Arnold Toynbee).
C'est également le cas de Joseph Beuys qui, après avoir quitté le navire de la Kunstakademie de Düsseldorf, crée la Freie Internationale Universität (Allemagne ; Dublin) dont un principe pédagogique s'inspire de celui de son art : la conférence permanente itinérante.
Comment ces utopies, qui inventent une forme à la formation, furent-elles poussées à l'exil dans les années 1980 par le vent, puis la tempête néo-libérale et mondialiste ?
Simultanément les relais de pensée et d'action abandonnent la déconstruction des réalités politiques, économiques et culturelles sous l'angle d'une théologie politique. Or, Michel Foucault, comme l'historien et philosophe Ivan Illich — qui prédit, voici quarante ans, des systèmes de santé contre-productifs, dont nous sommes témoins ou victimes à présent — et plus récemment Giorgio Agamben, montrent comment les institutions occidentales, les systèmes (scolaires ; politiques, financiers ; sanitaires ; pénitenciers, etc.) se fondent et fonctionnent selon les principes implicites de souveraineté, de croyance et de reconnaissance, calqués sur l'archétype clérical. Amnésiques, nous serions gouvernés par du religieux sans en avoir conscience. Comme le montrent Beuys, Illich puis Agamben, l'argent, par exemple, ne relève-t-il pas de l'être divinisé, avec ses mystères et sa sacralité, avec la confusion entre créance et croyance, mais aussi avec sa maladie, dont les spécialistes ignoreraient la cause ?
Les premiers à avoir mis en évidence, à la fin de la première guerre mondiale, le paradigme du fantôme religieux dans l'espace démocratique - outre l'historien Toynbee - sont trois amis qui vivaient à Bern : le philosophe Ernst Bloch, l'écrivain et ex-dadaïste Hugo Ball, et Walter Benjamin, philosophe et poète (auteur de soixante-dix sonnets, non publiés en français).
La première séance est consacrée principalement aux Thèses sur le concept d'histoire écrites juste avant la mort tragique de Benjamin. C'est l'occasion de réfléchir au monument commémoratif de Dani Karavan à Portbou (ainsi qu'à son monument à la mémoire des Rroms et Sintis, à Berlin). S'appuyant sur une conception du langage et une pensée poétique nomade d'une part, sur le marxisme et sur le messianisme juif d'autre part, Benjamin ouvre quasi prophétiquement le sas de l'après Shoa et de l'après Hiroshima. Pour qui veut bien l'entendre. Ce que peut-être fit Charles Olson dans The Special View of History (non traduit en français). Enfin, on revient sur Helen Frankenthaler, dont le bref passage par le Black Mountain College fit bifurquer la peinture vers le flux.
Pourra-t-on, à la fin de ce cycle de conférences, répondre un peu mieux à la question : qu'est-ce que l'art ?

6 conférences-performées, le vendredi 14h-17h en semaines paires à partir du 16 octobre.

Mode d'évaluation :
présence active en séance

Bibliographie :
fournie en cours

Support de cours :
conférences performées avec projections iconographiques, filmiques et sonores. Lectures

Code UEE.C.T.SEnseignementProfesseursCaractèreCoef.
S7-Recherche / Méthodologie10arc@laboNRVDavid Olivier Lartigaud
Patricia Welinski
Nicolas Frespech
option2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Créer un lieu et un temps, d'effervescence du savoir et des technologies spécifiques, de veille, de questionnement et d'accompagnement du travail de création à l'ère de la réalité numérique. En particulier étudier et s'emparer des incidences cognitives, esthétiques voir politiques, des accidents, des prolongements, des élargissements qui s'opèrent et aussi des rapports qui s'établissent entre digital et analogique dans l'art et le design.
Autrement dit, il sera question d'analyser et questionner les transformations que ces outils imposent à notre manière de vivre, de penser, de comprendre, de voir, de créer et de produire, et examiner comment ce nouveau paradigme est la source de formes qui en découlent et qui ouvrent de nouveaux champs d'expériences et de production.
Il sera aussi question de trouver des interlocuteurs/collaborateurs/prestataires/diffuseurs pour élaborer et accompagner les projets.

Contenu :
L’ARC sera l’occasion d’aborder ces questions transversales liés à l’utilisation des TICs.- Le travail, intellectuel et opérationnel, engagé, portera en particulier sur les nouvelles narrations, les transformations des modes d’accès au savoir, la “technomagie”, l'interactivité et ses enjeux, la désynchronisation, la convergence, l'Internet des objets, la réalité augmentée voire d'autres champs d'expérimentation déjà apparus et actifs ailleurs en art et en design. Certains projets développés dans ce cadre seront évalués dans les options avec les enseignants responsables.
- L’ARC a pour mode pédagogique la mise en commun et le partage des connaissances, des ressources et des réseaux ainsi que l'autonomie. Quel que soit leur statut (étudiants, enseignants, techniciens, collaborateurs extérieurs… ), chaque participant à l'ARC peut être acteur de cette mutualisation.
- Une fois par mois, les participants du Commons’Lab se réuniront pour une conférence avec des personnalités extérieures le matin et un atelier pratique l'après-midi. Cette série d’invitations permettra de questionner les pratiques actuelles, d’approfondir la veille des outils ou des champs opératoires et de rencontrer des partenaires potentiels. La partie pratique permettra l'expérimentation des outils et la mise en œuvre des projets.
La participation à l'ARC implique une contribution active aux enjeux du Commons’Lab, à la réflexion menée et à l'élaboration de ce qui en découle (activités, communication, actes, etc.).
Le Commons'Lab est un lieu associé où se mettent en œuvre les recherches, les expérimentations et les projets.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu.

Bibliographie :
Bibliographie indicative, d’autres ressources disponibles en ligne :

- Dieter Daniels, Barbara U. Schmidt (dir.), « Artists as Inventors », Ostfildern, Hatje Cantz, 2008
- Zygmunt Bauman, « Le présent liquide », Paris, Seuil, 2007 *
- Peter Lunefeld, « Snap to Grid, « A User's Guide to Digital Arts, Media, and Cultures », Cambridge, MIT Press, 2001*
- Olia Lialina et Dragan Espenschied ( dir.), « Digital Folklore », Stuttgart, Merz Akademie, 2009 *
- Mathieu Triclot; « Philosophie des jeux vidéos », Zones, 2011
- Karen O'Rourke, « Walking and Mapping Artists as Cartographers », The MIT Press, 2013
- Jacob von Uexkûll, « Mondes animaux et monde humain », Pocket 2004
- Anthony Dunne, Hertzian Tales, « Electronic products, aesthetic experience, and critical design », Cambridge, MIT Press, 2005
- Bruce Sterling, « Objets bavards », FYP, 2009
- Frédéric Kaplan, « La métamorphose des objets », FYP, 2009
- Clarisse Herrenschmidt, « Les trois écritures », Gallimard, 2007

- Exposition « Design and the elastic mind », MoMA, NY, 2008
http://www.moma.org/interactives/exhibitions/2008/elasticmind/index.html
- Exposition « Talk to me », 2011, MoMA, NY
http://www.moma.org/visit/calendar/exhibitions/1080

- Revue OPEN, n° 11, « Hybrid Space, how wireless media mobilize public space », Rotterdam, NAi Publishers, 2006 *
- Revue POLI, n° 3, « Le spectacle de l'écologie », Paris, 2010

http://www.internetactu.net/tag/internet-des-objets/
http://www.pachube.com/
http://www.arduino.cc/

 DisegnoPatricia Welinski
obligatoire3,00
 

Objectifs pédagogiques :
La phase projet en quatrième année design est une phase qui permet, à travers le développement de son univers singulier dans des contextes clairement identifiés de définir ses formes, ses outils propres, ses univers de références et ses territoires de création afin d’affirmer par les projets un positionnement clair dans un ensemble de pratiques et d’usages. Il s’agira ici de conduire des recherches personnelles (culture du projet, ancrage dans un contexte culturel et social contemporain, prospective, expérimentations plastiques…) de les mettre en discussion avec le groupe, de se constituer un faisceau et un réseau de références et de développer une production plastique expérimentale.

Contenu :
Disegno signifie à la fois le dessin et le projet. Il nomme le lieu de l’enchevêtrement entre l’acte de projeter (imaginaire) et de dessiner (matériel). Il évoque les relations étroites qu’entretiennent l’acte de penser et son résultat tangible.
Cet atelier nous permettra de dessiner le contexte intellectuelle et plastique singulier de l’étudiant à travers une production expérimentale et le développement d’une culture de projet personnelle. Il s’agira aussi d’envisager le collectif de l’option comme source de création et d’interpellation pour développer son univers propre en travaillant lors de séances communes avec les cinquièmes années et en collaborant sur les diplômes en cours.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

Bibliographie :
- Catherine Geel « Ecrits d'Alessandro Mendini : Architecture, design et projet », presse du réel 2014
- Alexandra Midal « Design l'Anthologie », Cite du Design 2013
- Le design, Essais sur des théories et des pratiques, ed IFM, 2006
- Brian O’Doherty, « White Cube, l’espace de la galerie et son idéologie », JRP Ringier, 2008
- George Nelson, « Display (Interiors Library) », Whitney Publications Inc., 1953
- Jean-Louis Déotte et Pierre-Damien Huygue (dir.), « Le jeu de l’exposition », L’harmattan
- Carlo Scarpa, « L’art d’exposer », JRP Ringier, 2013
- Scénographie d’exposition », Eyrolles, 2010
- Bernd Klüser et Katharina Hegewisch, « L’art de l’exposition », Editions du regard, 1998
- Serge Chaumier, Agnès Levillain, « Qu’est-ce qu’un muséographe ? »
- L’œuvre en scène, ou ce que l’art doit à la scénographie », textes réunis par Claire Lahuerta in « Figure de l’art n° 18 », Presses Universitaires de Pau et des pays de l’Adour
- Michel Côté, « Pratiques de l’exposition », Lyon, Musée des Confluences, 2008
- Mary Anne Stanizewski, « The Power of Display », MIT Press, 1998
- Azimuts », n° 32
- Colloque « Qu’est-ce que la scénographie ? », ENSAD, 21-22 octobre 2011 (http://www.franceculture.fr/qu’est-ce-que-la-scenographie)

 Méthodologie spécifique Collège Des Professeurs
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Mise en place progressive d'une méthode de travail de plus en plus individualisée tout au long du cursus et en relation avec les orientations de l'année et de l'option.
Cet objectif est présent à l'intérieur de chaque cours faisant appel à la fois au développement de la capacité perceptive et à l'élaboration d'une mise en œuvre de l'idée.

Une approche plus spécifique sur la méthodologie de recherche peut être développée dans le cadre de modules ou séminaires expressément conçus au croisement des enseignements pratiques et théoriques.

Contenu :
La question est de savoir comment construire un objet de réflexion, de travail et de recherche qui coïncide avec les intentions conceptuelles et plastiques initiales. Mais dans ce contexte, il s'agira probablement moins de répondre à cette question que de la volonté d' en énoncer sans cesse les termes et les conditions. Entre théorie et pratique, entre hypothèse et expérimentation se tissent progressivement les liens qui vont permettre la construction complexe d'une singularité agissante au sein du projet artistique au sens large du terme, qu'il relève du champ de l'art ou de celui du design.
Construire donc, sa propre méthode et ses variations, à partir des éléments constitutifs spécifiques du champ de création dans lequel l'étudiant est engagé mais aussi de l'étude des divers dispositifs scientifiques et transversaux qui organisent les subjectivités contemporaines.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

 Problématique de projet Collège Des Professeurs
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Savoir de quoi l'on parle et avec quoi on agit ; dans quelle mesure le corpus problématisé s'inscrit dans la réflexion et la création contemporaine inhérentes au champ de recherche dans lequel l'étudiant est en train de s'engager.

Contenu :
Tout au long du cursus, depuis le 'sujet' imposé et la thématique, jusqu'à la problématique spécifique du projet individuel et de la recherche, il s’agit de questionner, dans le champ contemporain, à partir du monde réel et des singularités artistiques, dans un continuel aller-retour, à la fois les contenus significatifs mêmes du travail artistique et la façon de penser ce qui précisément le motive, le monde qui nous entoure et nous constitue.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

 Projet / MémoireFulvia di Pietrantonio
obligatoire3,00
 

Objectifs pédagogiques :
Les objectifs de ce cours sont la conception, l’élaboration et la rédaction d’un mémoire de fin d’études dont la soutenance constitue une des épreuves du Diplôme national supérieur d’expression plastique (DNSEP). La rédaction du mémoire définit la perspective de recherche de l’étudiant, au sens large, et finalise un travail théorique en relation étroite ou distanciée, selon le cas, avec la pratique plastique.

Contenu :
« La formalisation du mémoire relève du choix de l’étudiant, en lien avec l’équipe pédagogique, de son projet de diplôme, ou de tout sujet articulé avec celui-ci, et de ses projets ultérieurs. Le travail écrit est au centre de l’exercice, il peut être accompagné d’un travail sur d’autres supports ». Ce mémoire combine une exigence méthodologique de niveau Master avec des partis pris justifiés par le projet plastique d’une part, par un souci d’expression et de forme écrites d’autre part. Il s’agirait de rendre compte de la pensée comme de l’expérience de la pensée. L’étudiant s’engage dans une recherche qui permet de nourrir sa pratique, voire de l’expliquer mais aussi d’en formuler les enjeux. Il essaie de répondre à une série de questions : Comment puis-je problématiser ma réflexion ? Sur quelles références s’appuie-t-elle ? Comment les analyser en sorte qu’elles éclairent mes intentions ? Quelles sont mes hypothèses de travail, celles auxquelles répondront, le cas échéant, les réalisations du diplôme ? Dans cette approche d’écriture, l’étudiant se positionne en auteur, par l’autonomie de la phase d’écriture, par son appréhension sensible autant qu’analytique.
Des compétences rédactionnelles sont exigées.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel ; communication du mémoire au collège des professeurs.

 Station d'Arts poétiquesAgnès Gayraud
Patrick Beurard-Valdoye
option2,00
 

Objectifs pédagogiques :
La Station d’arts poétiques est un programme de recherche théorique et de création dirigé vers l’écriture poétique dans la diversité des formes qu’elle emprunte à l’heure actuelle.
Après une collaboration de plusieurs années avec l'ENS qui débuta en 2006, puis avec le Département Écriture de l'ENSATT, ce programme a élargi celui antérieur de l'atelier d'arts poétiques dispensé au sein de l'Ensba Lyon, par des journées d'études abordant en profondeur la pratique et l'approche théorique d'un auteur invité.
Sont appréhendés et développés par les étudiants des travaux d’écriture, par-delà les genres littéraires institués ou qui l’ont été.
La confrontation de leurs pratiques avec des auteur*es confirmé*es en journées d'études est déterminante.
Les arts poétiques fédèrent ainsi une attitude de recherche pouvant avoir trait tout aussi bien au travail du vers, de la prose, de la poésie visuelle, du «docu-poème», du montage, de la performance poétique et sonore, des rapports texte/image/son : photo, vidéo, film, chant, hypertexte, web (en incluant même la verbalisation restreinte), qu’à celui des formes dialoguées assimilant tout forte de récits, d’essais, et cela dans la diversité des langues et de leurs usages sociaux, du multilinguisme à la textualisation des idiomes et parlures.
Une attention particulière est donnée à l’oralisation des pratiques textuelles.
En cela, il s’agit de faire interagir les pratiques poétiques et les réflexions qui en découlent, avec celles des arts plastiques contemporains.
Cette démarche s’inscrit de plus dans une histoire déjà longue passant par les expériences du Black Mountain College, marqués par les croisements de genres littéraires et la nécessaire induction entre l’acte poétique et sa composante technique et théorique.
L’objectif à moyen terme — inspiré des écoles scandinaves, allemandes et suisses — serait d’accompagner des créateurs et chercheurs dans une réflexion et une connaissance des réseaux d’activité littéraire où la langue et les modes narratifs constituent des lieux d’investigation.
L’accent est mis sur les processus d’émergence individuels et collectifs qui ont trait au travail d’écriture : récurrence, conception, production, diffusion, ainsi que connaissance du champ littéraire et éditorial en France comme à l’étranger.
Un projet piloté par Patrick Beurard-Valdoye et Agnès Gayraud

Contenu :
Programme 2020 - 2021
Journées d'études :
mercredi 25 novembre : Séverine Daucourt (en sa présence)
mercredi 13 janvier : Pierre Vinclair (en sa présence)
mercredi 24 février : Laure Gauthier (en sa présence)
Workshop :
conduit par Marie de Quatrebarbes : 23-25 mars 2021

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

Bibliographie :
Ouvrages des auteures invitées

Code UEE.C.T.SEnseignementProfesseursCaractèreCoef.
S7-Projet / Production10Atelier 3D / CAO / DAOPatricia Welinski
Professeur Invité
option1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Permettre de valider des acquis 3D et CAO / DAO.

Contenu :
Approfondissement dans l'apprentissage des outils 3D (fabrication, impression 3D, découpe numérique...fablab).
Acquisition des outils de dessin technique d'édition de plans, coupes...

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

 Atelier d' arts poétiquesPatrick Beurard-Valdoye
option2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Le studio s’adresse à un groupe d’étudiants concernés par l’écriture : ayant soit déjà une pratique qu’ils désirent approfondir et partager, soit un intérêt qui pourrait déboucher sur une pratique. Il peut aussi s’agir simplement de personnes curieuses de la « chose littéraire », qui ne peut être que stimulante en regard de leur pratique plastique.
L’enjeu pour les étudiants, outre le partage de savoirs, sera la mise en place d’un travail personnel d’écriture. Il sera lui aussi conçu comme une image qu’il s’agira de cristalliser — du dessein mental au « manuscrit », c’est-à-dire au texte dans sa succession et sa construction, et dans la diversité des formes possibles.

Une réflexion est menée sur la relation – parfois la tension – entre narration, forme et medium.
L’oralité - l'oralisation - a son importance, autant lorsque nous écoutons les enregistrements de lectures par leurs auteurs (archives ou actualité), que lorsqu’il s’agit de transmettre son propre travail au groupe, et d’en discuter collectivement.
Dire son texte à haute voix, ou le performer, pose de nombreuses questions. Mais aussi lire le texte d'un tiers. Notre capacité à 'lire autrement', à inventer nos modes de lecture, nos rythmes singuliers et notre propre vitesse, tels que l'écriture artistique l'impose souvent, est au centre des préoccupations.
Dans un second temps, la spatialisation et la gestuelle contribuent aussi à l'existence du texte. Il peut être proposé aussi des expériences et « exercices » visant à produire une expression singulière à partir de la réalité environnante.

Contenu :
Il n’y a pas d’exclusivité de genres ou de médiums : prose, vers, récit, journal intime, poésie visuelle, etc. L’appellation d’ « arts poétiques » prend son sens. Elle inclut l'écriture du roman ou en théâtre, dès lors qu'il n'y a pas « forme morte » comme disait Claude Simon.
La recherche de la singularité – dans un souci d’authenticité – est un critère principal.

Mode d'évaluation :
Evaluation à partir de la « production » et de la présence active de l'étudiant

 Eloge de la matièreDavid Des Moutis
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Prendre connaissance des ressources de l’école

Apprendre à utiliser le parc machine de l’école

Connaître et reconnaître les différents matériaux à disposition dans le pôle BOIS

Développer des capacités de mise en oeuvre et de finitions

S’ouvrir à des problématique d’économie de matière, d’upcycling et de recyclage

Comprendre le cycle complet d’un objet, de sa production à son recyclage.

Contenu :
À la suite d’une présentation du pôle volume - bois, des matériaux qu’il rassemble et des différents outils à disposition, les étudiants sont invités à répondre à de petits exercices — sur 3 à 5 séances — autour de paramètres importants à maîtriser dans leurs productions futures : « un minimum de chutes pour un maximum de surface », sans clous ni vis », « un assemblage décoratif » …
Dans le contexte de cette année 2020, le projet a pris une autre direction. Le matériau n’était plus à disposition mais les étudiants étaient invités à expérimenter les combinaisons et autres assemblages sur des matériaux disponibles chez eux ou dans le périmètre de 1 km autour de chez eux.

Mode d'évaluation :
Sera évaluer la progression sur les différents exercices et l’investissement dans chacun d’eux
Projets menés individuellement avec la possibilité une fois de travailler en groupe

 Mise en oeuvre et développement Collège Des Professeurs
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Développer les capacités de travail à travers l'expérimentation et l'étude dans le cadre du projet personnel et du travail d'atelier.

Contenu :
Progressivement, tout au long du cursus, l'étudiant est amené à développer sa capacité de travail ainsi que la puissance et l'efficacité plastique de son projet personnel dans le cadre de l'organisation générale de ses divers travaux et expérimentations à travers un rythme et un processus de réalisation de plus en plus singularisés. L'ensemble des activités plastiques de l'étudiant est en résonance continue avec les enseignements de l'UE2 (problématique, méthodologie, projet).

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

 Productions Collège Des Professeurs
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Permettre à l'étudiant de concrétiser et finaliser les éléments issus de la recherche et du développement du projet ou du travail.

Contenu :
Le terme de production vient ici qualifier le travail d'atelier en phase projet et, dans un registre un peu différent, en phase préparatoire du diplôme DNAT.
On peut raisonnablement considérer que dans le cadre d'un projet personnel pleinement orienté du côté d'une activité de recherche, la finesse de la réflexion sur l'économie générale du travail et sa faisabilité d'une part, et, d'autre part,
l'ajustement du niveau de 'l'agir' dans la complémentarité au 'faire', pour la concrétisation des travaux, pièces et objets, conduisent l'étudiant à 'produire' les signes tangibles et manifestes de son projet.
Production donc, tant dans son acception de 'production de l'esprit', au double sens littéral et ici très adapté de 'génération' et de 'formation', que dans son acception de 'production d'objet' tel que tableau, film, etc.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

Bibliographie :
Entretiens individuels et semi-collectifs en atelier.

 Projet professionnel invité scénographieLaurence Falzon
obligatoire2,00
 

 Scénographie urbaineSonja Dicquemare
David Des Moutis
obligatoire3,00
 

Objectifs pédagogiques :
• Comprendre et intégrer les contraintes et la méthodologie d’un projet de micro-architecture situé dans l’espace urbain et intégrant des données temporelles et événementielles en même temps que des usages. Une importance est donnée aux notions de contextualisation, de scénarisation et de points de vues ainsi qu’à la place du corps dans l’espace.
• Formuler et développer un concept fort et en défendre les enjeux dans la conception autant que dans la représentation. 
• Situer des partis pris formels.
• Développer la capacité de définir une échelle et ses propres registres d’intervention.

• Au deuxième semestre s’ajoute à ces objectifs celui d’un travail spécifique sur les éléments de représentation et images de projet. Dans l’optique d’aller vers une singularité non standardisée et non simplifiée par l’usage des outils. Il s’agit d’affirmer à travers un engagement plastique un esprit et un vocabulaire propres, une narration sensible et spéculative.
• En clôture du projet, une mini-exposition sera mise en place à l’école donnant aux étudiant·es l’opportunité d’un travail de scénographie d’exposition et d’une rencontre avec des professionnels invités autour de leurs propositions.


Contenu :
Nous avons décidé cette année de nous appuyer sur la 8eédition du concours Minimaousse organisé par la cité de l’architecture, tout en laissant optionnelle la possibilité de le présenter réellement
https://www.citedelarchitecture.fr/fr/minimaousse
 Minimaousse est un concours qui invite une jeune génération d’étudiants en Architecture, Art, Design, Paysage et Ingénieur à s’engager dans un processus de recherche-action. Cette confrontation pluri-disciplinaire nous semble intéressante comme contexte de travail.
Le projet de L’Aquabane, définie comme « une microarchitecture poétique portant des valeurs écologiques » permettra de poser la question du design dans un monde en nécessaire transition. Et de voir comment les espaces pratiqués et les interrelations sociales participent des cultures urbaines, et de la fabrique du commun. L’Aquabane s’inscrit aussi dans notre géographie locale faite du lien entre la ville, le Rhône et la Saône qui la traversent et y confluent. Elle questionne la présence de l'eau dans les perceptions, les représentations et les imaginaires citadins passés et contemporains.


Mode d'évaluation :
> Projet mené individuellement dans un premier temps puis en groupe d’affinité de projet
> Évaluation sous forme de présentation collective orale et plastique.
> Sont évalués :
• la qualité plastique des propositions et la capacité de production (succession de plusieurs projets courts)
• la restitution du processus de travail, la qualité d'énonciation des parti-pris formels (oralement et sous forme textuelle)
• l'engagement dans une dynamique de travail (nouveaux éléments amenés d'une séance à l'autre)

Bibliographie :
Bernard CLAVEL, « Pirates du Rhône » (1957), Poche , 2003
Alain CORBIN, « Le Territoire du vide. L’Occident et le désir du rivage, 1750-1840 » (1988), Flammarion, coll. «Champs histoire», 2010
Gaston BACHELARD, « L’eau et les rêves – essais sur l’imagination de la matière » (1942), rééd José Corti, 1993
Thierry PAQUOT, « Géopoétique de l'eau. Hommage à Gaston Bachelard », Les Lilas, Eterotopia, 2016
Thierry PAQUOT, « L'espace public », La découverte, Paris, 2009
Pierre SANSOT, « Poétique de la ville » (1973), Réédition Petite Bibliothèque Payot, 2004
Michel MAFFESOLI « Du nomadisme. Vagabondages initiatiques », Paris, Le Livre de Poche,1997
Françoise CHOAY « Pour une anthropologie de l'espace », éditions du Seuil, 2006, collection Points Essais
Paul ARDENNE « Un art contextuel.Création artistique en milieu urbain, en situation, d'intervention, de participation », Flammarion, 2002

 Workshops Collège Des Professeurs
option1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Acquisition de connaissances dans le cadre d'un atelier intensif d'enseignement dirigé par une personnalité extérieure à l'école, qu'il soit artiste designer ou auteur en collaboration ou non avec un ou des professeurs.

Contenu :
La durée (entre 2 et 5 jours) et le fonctionnement du workshop varient selon les enjeux pédagogiques. Les contenus sont très diversifiés et en corrélation avec le travail des personnalités invitées.
Le workshop peut s’inscrire dans un ensemble thématique d’enseignements du type arc/atelier de recherche et de création.

Mode d'évaluation :
Evaluation lors du bilan semestriel.

Code UEE.C.T.SEnseignementProfesseursCaractèreCoef.
S7-Contextualisation / Médiation4Analyse / énonciation Collège Des Professeurs
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Acquisition progressive des outils techniques et conceptuels d'analyse permettant à l'étudiant de proposer une lecture (orale et écrite) cohérente, rigoureuse et contextualisée de l'ensemble de ses travaux.

Contenu :
Le travail d'analyse critique a lieu tout au long de l'année mais est plus particulièrement mis en évidence lors des séances de présentation spatiale de travaux et lors des bilans semestriels. Ce n'est que progressivement tout au long du cursus que l'étudiant peut acquérir la maîtrise de cet outil.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

 Contexte culturel du projet Collège Des Professeurs
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Précision et pertinence des références cités lors de la présentation du travail plastique.
Capacité à situer son travail aussi bien dans une perspective historique que contemporaine.

Contenu :
Le travail de mise en constellation des références plastiques s’opérera tout au long de l’élaboration du projet qui se développera en résonance à la scène du design contemporain.

Mode d'évaluation :
L’évaluation de la pertinence des références et de l’intégration des enjeux du design contemporain seront évalués lors de la présentation des travaux et lors des bilans semestriels.

 Dossier personnel Collège Des Professeurs
option1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Mise en évidence pratique et conceptuelle du projet général de l'étudiant par le biais d'un support de communication.

Contenu :
Tout au long du cursus, il s'agit de mettre en œuvre, réaliser et régulièrement mettre à jour le dossier de travaux personnels que nécessite la communication d'une démarche et d'un projet d'artiste ou de designer.

Mode d'évaluation :
Bilan semestriel.

 Spatialisation Collège Des Professeurs
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Apprentissage progressif de la mise en espace et de la présentation plastique de l'ensemble des travaux de l'étudiant.

Contenu :
Selon l'année et le niveau des études, le travail de spatialisation est mis en œuvre régulièrement tout au long de l'année dans le cadre de séances de présentation de travaux ainsi que lors des bilans semestriels ou le cas échéant au moment d'expositions en dehors du cadre de l'école.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

 Stage Collège Des Professeurs
option1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Le stage permet d'acquérir une expérience des milieux de création et de production, d'approfondir la connaissance des milieux professionnels (entreprises, milieux culturels et institutionnels) et de développer les compétences pratiques en termes d'outils et de travail en équipe.

Contenu :
Ce temps de formation donne lieu à la rédaction par l' étudiant d'un 'rapport de stage' mettant en évidence sa propre approche du milieu professionnel en relation avec l'enseignement proprement dit.
Les périodes de stages obligatoires sont fixées par l'école.
Les périodes de stages hors obligation sont fixées de façon concertée entre l'étudiant, l'équipe pédagogique et l'entreprise.

Mode d'évaluation :
Bilan semestriel.

Semestre 8

Code UEE.C.T.SEnseignementProfesseursCaractèreCoef.
S8-Histoire / Culture / Théorie4Atelier de langues étrangères - AnglaisDerek Byrne
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Développer toutes les compétences linguistiques dans la langue enseignée (expression et compréhension écrite et orale) à travers des activités et des supports variés (articles et documents, supports audiovisuels, exercices visant à stimuler l’échange et la pratique orale) ayant un lien étroit avec les options Design d'espace, Design graphique, Design textile.
Donner une vue internationale contemporaine de ces domaines.
Développer un vocabulaire technique et général lié à leur champ d'étude et acquérir une plus grande confiance et spontanéité dans leur utilisation de la langue anglaise.
Donner une préparation à un séjour d'étude, un stage ou un poste, à l'étranger : les différents CV et lettres de motivation adaptés selon le contexte (stage, travail, année Erasmus), présentation du travail (élaboration et réflexion derrière le travail).
Etre informé sur les technologies, tendances et nouveautés artistiques liées aux différentes filières qui pourraient avoir une incidence sur leur travail.
Explorer des aspects culturels et artistiques anglophones dits 'main stream' et dits 'underground'.
Un projet en groupe conçu, préparé, realisé et exécuté en anglais basé sur le création d’un texte et son exploitation dans un contexte réel (en 2008/2009 les textes ont pris la forme d’une édition avec pour thème “le panoptique”).
Aborder les aspects linguistiques (grammaire et lexique) selon les besoins collectifs et individuels et dans le but de permettre d’atteindre les objectifs cités ci-dessus.

Contenu :
Les principaux thèmes abordés sont :
- La culture contemporaine aux USA et en Europe à travers des articles de presse, sites web, extraits de livres, films, séries télé etc.,
- Les procédés techniques et méthodes utilisés dans plusieurs domaines des arts appliqués (sérigraphie, graphisme, etc.) à travers différents supports, le but de l’activité étant de faire produire un travail de présentation sous forme d’exposé en anglais aux élèves ;
- Préparation d’une présentation d’un travail produit pour une autre matière (graphisme, textile, design d'objets, design d'espaces,etc.) et présentation en classe (travail oral et écrit) ;
- Exploration des réflexions autour de leur travail et du travail des autres, s'exprimer sur les processus de travail ;
- Acquisition et assimilation du vocabulaire nécessaire pour décrire les couleurs, les textures, les matières, les outils, les processus, le mouvement d’un corps, d’une caméra, la succession d’images dans un générique de film, etc. à travers plusieurs exercices oraux et écrits avec des supports audiovisuels, écrits et autres ;
- Analyse et étude des éléments des CV en anglais avec pour objectif la production d'une gamme de CV apdatés selon le contexte, à jour, en anglais pour chaque élève ;
- Travail de documentation et orientation construction d 'un lexique adapté à chaque filière.

Activités diverses qui travailleront les quatre compétences linguistiques (compréhension et expression orales et écrites).

L’étude de la grammaire et de la syntaxe est abordée tout au long des activités avec pour souci principal l’élimination des lacunes dans un contexte d’utilisation réaliste et pratique et l’acquisition de nouvelles connaissances dans un but pratique également.

Mode d'évaluation :
Les élèves sont contrôlés dans toutes les compétences linguistiques (oral et écrit) sur les thèmes et activités abordés pendant les cours.

Bibliographie :
- Bailey S., « Dot Dot Dot #17 », Princeton Architectural Press, U.S.A. 2009, 104 p.
- Beckett S., « Three Novels : Molloy, Malone Dies, the Unnamable », Calder Publications Ltd, U.K., 1973, 418 p.
- Burroughs W.S., « Junky », Penguin Books Ltd, U.K., 1977, 176 p.
- Burroughs W.S., « Naked Lunch », The Restored Text, HarperPerennial, U.K., 2005, 208 p.
- Danielewski M Z., « House of leaves », Doubleday, London, 2001, 710 p.
- Danielewski M Z., « Only Revolutions: A Novel », Pantheon, London, 2001, 384 p.
- Eastwood J. , « Practice Grammar », Oxford University Press, 1999, 446 p.
- Frascina F., Harris J., « Art in modern culture : an anthology of critical texts », Phaidon, U.K., 2006, 352 p.
- Murphy J., « New Headway:Student's Book Intermediate level » Oxford University Press, 2003, 160 p.
- Fletcher A., « The art of looking sideways », Phaidon Press Ltd, U.K., 2001, 534 p.
- Holder W. F.R. David, « A for 'orses' », De Appel arts centre, Holland, 2008
- Holder W. F.R. David, « Keep it to Yourself », De Appel arts centre, Holland, 2009
- Holder W. F.R. David, « Stuff and Nonsense », De Appel arts centre, Holland, 2008
- Illich I., « In the Vineyard of the Text », University of Chicago Press, USA, 1996, 162 p.
- K. Dick P., « Second Variety », Gollancz, 1999, U.K., 392 p.
- Knowlson J., « Damned to Fame: Life of Samuel Beckett », Bloomsbury Publishing PLC, U.K., 1997, 896 p.
- Hustwit G., « Helvetica » [ DVD ], Plexi Film, 2007
- League of Noble Peers, « Steal this film part 2 » [ DVD ], Britdoc, U.K., 2007

 Conférences / Voyages d'études Collège Des Professeurs
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Connaissances de l'art contemporain, qu'il s'agisse des figures majeures ou émergentes de l'art actuel, ou de ses lieux de diffusion. Connaissances des cultures spécifiques propres aux designs (auteurs, structures, évènements et lieux de diffusion).

Contenu :
Un cycle hebdomadaire d'interventions du type conférence ou performance est programmé chaque mercredi après-midi à dix-sept heures dans le Grand amphithéâtre :
Sa programmation prend en compte les questionnements et les enjeux artistiques et intellectuels contemporains, ainsi que ceux des cultures spécifiques propres aux designs contemporains Elle est en relation directe avec les enseignements.
L'espace-temps de l'intervention est conçu comme une structure de « travail de la parole ».
La parole de l'intervenant peut relever du commentaire, de la recherche théorique ou de l'expérience artistique, littéraire, etc. L'image, projetée ou diffusée peut jouer le rôle de support, de complément ou de lanceur.
Pendant le temps de la conférence, tous les enseignements sont interrompus afin de permettre la participation de l'ensemble des étudiants et enseignants de l'École, toutes options et années confondues.




Les voyages d'études
auprès des centres majeurs de création soit sur la région soit sur l’international sont importants dans le cadre des études. Ils doivent permettre aux étudiants de découvrir les lieux de diffusion de l'art contemporain et sites remarquables du patrimoine moderne et contemporain ; la fréquentation régulière et autonome de ces lieux est fondamentale pour la poursuite des études.

Mode d'évaluation :
Tout au long du cursus de l'étudiant, la participation aux conférences fait l'objet d'une évaluation (notes et références au sein du dossier ou du mémoire), et de l'attribution d'un crédit semestriel (UE1).

 Histoire et théorie du designValentin Sanitas
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Les cours de Théories du design visent à apporter un bagage théorique et historique aux étudiants. Ils s’intéressent aux manières dont les idées s’organisent en design. Quelles ont été les questionnements, débats et controverses qui ont forgé cette discipline tout au long du XXème siècle ? Il s’agit d’amener ces discussions pour familiariser les étudiants à une pensée critique dans l’optique de leur projet d’atelier et de leurs travaux de mémoire. En revenant sur des textes, évènements, expositions et autres marqueurs, ces cours visent à susciter des curiosités et des intérêts pour des démarches en design d’espace. Ils tentent de montrer la multitude de supports et d’outils employée par les designers pour développer une idée. L’approche théorique et historique du design doit permettre aux étudiants de pouvoir situer leurs pratiques au sein du cadre de cette discipline et de développer une posture singulière et personnelle de designer.

Contenu :
Les cours de théories du design s’emparent d’évènements contemporains du milieu du design pour en extraire des problématiques. Chaque séance aborde un enjeu contemporain en design, énoncé en avance aux étudiants. L’enjeux est de montrer l’actualité de ces questions en design tout en remontant progressivement leurs fils historiques. L’organisation des cours de théorie du design tente de retrouver les racines théoriques et historiques de nos définitions actuelles du design. L’important est de transmettre le contexte de ces questions aux étudiants. Les cours abordent des thématiques variées mais toujours en lien étroit avec le domaine du design d’espace. Les séances s’articulant autours de fait d’actualités, elles ont pour le moment permis de poser les questions de design et collectivité, design cartographique ou encore d’architecture vernaculaire. Les cours reposent principalement sur un corpus de textes de designers, d’images et d’archives permettant d’expliciter le propos. Ils laissent néanmoins des moments importants de discussions où les étudiants s’approprient ces questions et les relient à leurs propres enjeux du moment.

Mode d'évaluation :
Évaluation à partir de travaux et de la présence active de l’étudiant.

Code UEE.C.T.SEnseignementProfesseursCaractèreCoef.
S8-Recherche / Méthodologie10arc@laboNRVDavid Olivier Lartigaud
Patricia Welinski
Nicolas Frespech
option2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Créer un lieu et un temps, d'effervescence du savoir et des technologies spécifiques, de veille, de questionnement et d'accompagnement du travail de création à l'ère de la réalité numérique. En particulier étudier et s'emparer des incidences cognitives, esthétiques voir politiques, des accidents, des prolongements, des élargissements qui s'opèrent et aussi des rapports qui s'établissent entre digital et analogique dans l'art et le design.
Autrement dit, il sera question d'analyser et questionner les transformations que ces outils imposent à notre manière de vivre, de penser, de comprendre, de voir, de créer et de produire, et examiner comment ce nouveau paradigme est la source de formes qui en découlent et qui ouvrent de nouveaux champs d'expériences et de production.
Il sera aussi question de trouver des interlocuteurs/collaborateurs/prestataires/diffuseurs pour élaborer et accompagner les projets.

Contenu :
L’ARC sera l’occasion d’aborder ces questions transversales liés à l’utilisation des TICs.- Le travail, intellectuel et opérationnel, engagé, portera en particulier sur les nouvelles narrations, les transformations des modes d’accès au savoir, la “technomagie”, l'interactivité et ses enjeux, la désynchronisation, la convergence, l'Internet des objets, la réalité augmentée voire d'autres champs d'expérimentation déjà apparus et actifs ailleurs en art et en design. Certains projets développés dans ce cadre seront évalués dans les options avec les enseignants responsables.
- L’ARC a pour mode pédagogique la mise en commun et le partage des connaissances, des ressources et des réseaux ainsi que l'autonomie. Quel que soit leur statut (étudiants, enseignants, techniciens, collaborateurs extérieurs… ), chaque participant à l'ARC peut être acteur de cette mutualisation.
- Une fois par mois, les participants du Commons’Lab se réuniront pour une conférence avec des personnalités extérieures le matin et un atelier pratique l'après-midi. Cette série d’invitations permettra de questionner les pratiques actuelles, d’approfondir la veille des outils ou des champs opératoires et de rencontrer des partenaires potentiels. La partie pratique permettra l'expérimentation des outils et la mise en œuvre des projets.
La participation à l'ARC implique une contribution active aux enjeux du Commons’Lab, à la réflexion menée et à l'élaboration de ce qui en découle (activités, communication, actes, etc.).
Le Commons'Lab est un lieu associé où se mettent en œuvre les recherches, les expérimentations et les projets.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu.

Bibliographie :
Bibliographie indicative, d’autres ressources disponibles en ligne :

- Dieter Daniels, Barbara U. Schmidt (dir.), « Artists as Inventors », Ostfildern, Hatje Cantz, 2008
- Zygmunt Bauman, « Le présent liquide », Paris, Seuil, 2007 *
- Peter Lunefeld, « Snap to Grid, « A User's Guide to Digital Arts, Media, and Cultures », Cambridge, MIT Press, 2001*
- Olia Lialina et Dragan Espenschied ( dir.), « Digital Folklore », Stuttgart, Merz Akademie, 2009 *
- Mathieu Triclot; « Philosophie des jeux vidéos », Zones, 2011
- Karen O'Rourke, « Walking and Mapping Artists as Cartographers », The MIT Press, 2013
- Jacob von Uexkûll, « Mondes animaux et monde humain », Pocket 2004
- Anthony Dunne, Hertzian Tales, « Electronic products, aesthetic experience, and critical design », Cambridge, MIT Press, 2005
- Bruce Sterling, « Objets bavards », FYP, 2009
- Frédéric Kaplan, « La métamorphose des objets », FYP, 2009
- Clarisse Herrenschmidt, « Les trois écritures », Gallimard, 2007

- Exposition « Design and the elastic mind », MoMA, NY, 2008
http://www.moma.org/interactives/exhibitions/2008/elasticmind/index.html
- Exposition « Talk to me », 2011, MoMA, NY
http://www.moma.org/visit/calendar/exhibitions/1080

- Revue OPEN, n° 11, « Hybrid Space, how wireless media mobilize public space », Rotterdam, NAi Publishers, 2006 *
- Revue POLI, n° 3, « Le spectacle de l'écologie », Paris, 2010

http://www.internetactu.net/tag/internet-des-objets/
http://www.pachube.com/
http://www.arduino.cc/

 DisegnoPatricia Welinski
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
La phase projet en quatrième année design est une phase qui permet, à travers le développement de son univers singulier dans des contextes clairement identifiés de définir ses formes, ses outils propres, ses univers de références et ses territoires de création afin d’affirmer par les projets un positionnement clair dans un ensemble de pratiques et d’usages. Il s’agira ici de conduire des recherches personnelles (culture du projet, ancrage dans un contexte culturel et social contemporain, prospective, expérimentations plastiques…) de les mettre en discussion avec le groupe, de se constituer un faisceau et un réseau de références et de développer une production plastique expérimentale.

Contenu :
Disegno signifie à la fois le dessin et le projet. Il nomme le lieu de l’enchevêtrement entre l’acte de projeter (imaginaire) et de dessiner (matériel). Il évoque les relations étroites qu’entretiennent l’acte de penser et son résultat tangible.
Cet atelier nous permettra de dessiner le contexte intellectuelle et plastique singulier de l’étudiant à travers une production expérimentale et le développement d’une culture de projet personnelle. Il s’agira aussi d’envisager le collectif de l’option comme source de création et d’interpellation pour développer son univers propre en travaillant lors de séances communes avec les cinquièmes années et en collaborant sur les diplômes en cours.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

Bibliographie :
- Catherine Geel « Ecrits d'Alessandro Mendini : Architecture, design et projet », presse du réel 2014
- Alexandra Midal « Design l'Anthologie », Cite du Design 2013
- Le design, Essais sur des théories et des pratiques, ed IFM, 2006
- Brian O’Doherty, « White Cube, l’espace de la galerie et son idéologie », JRP Ringier, 2008
- George Nelson, « Display (Interiors Library) », Whitney Publications Inc., 1953
- Jean-Louis Déotte et Pierre-Damien Huygue (dir.), « Le jeu de l’exposition », L’harmattan
- Carlo Scarpa, « L’art d’exposer », JRP Ringier, 2013
- Scénographie d’exposition », Eyrolles, 2010
- Bernd Klüser et Katharina Hegewisch, « L’art de l’exposition », Editions du regard, 1998
- Serge Chaumier, Agnès Levillain, « Qu’est-ce qu’un muséographe ? »
- L’œuvre en scène, ou ce que l’art doit à la scénographie », textes réunis par Claire Lahuerta in « Figure de l’art n° 18 », Presses Universitaires de Pau et des pays de l’Adour
- Michel Côté, « Pratiques de l’exposition », Lyon, Musée des Confluences, 2008
- Mary Anne Stanizewski, « The Power of Display », MIT Press, 1998
- Azimuts », n° 32
- Colloque « Qu’est-ce que la scénographie ? », ENSAD, 21-22 octobre 2011 (http://www.franceculture.fr/qu’est-ce-que-la-scenographie)

 Méthodologie spécifique Collège Des Professeurs
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Mise en place progressive d'une méthode de travail de plus en plus individualisée tout au long du cursus et en relation avec les orientations de l'année et de l'option.
Cet objectif est présent à l'intérieur de chaque cours faisant appel à la fois au développement de la capacité perceptive et à l'élaboration d'une mise en œuvre de l'idée.

Une approche plus spécifique sur la méthodologie de recherche peut être développée dans le cadre de modules ou séminaires expressément conçus au croisement des enseignements pratiques et théoriques.

Contenu :
La question est de savoir comment construire un objet de réflexion, de travail et de recherche qui coïncide avec les intentions conceptuelles et plastiques initiales. Mais dans ce contexte, il s'agira probablement moins de répondre à cette question que de la volonté d' en énoncer sans cesse les termes et les conditions. Entre théorie et pratique, entre hypothèse et expérimentation se tissent progressivement les liens qui vont permettre la construction complexe d'une singularité agissante au sein du projet artistique au sens large du terme, qu'il relève du champ de l'art ou de celui du design.
Construire donc, sa propre méthode et ses variations, à partir des éléments constitutifs spécifiques du champ de création dans lequel l'étudiant est engagé mais aussi de l'étude des divers dispositifs scientifiques et transversaux qui organisent les subjectivités contemporaines.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

 Problématique de projet Collège Des Professeurs
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Savoir de quoi l'on parle et avec quoi on agit ; dans quelle mesure le corpus problématisé s'inscrit dans la réflexion et la création contemporaine inhérentes au champ de recherche dans lequel l'étudiant est en train de s'engager.

Contenu :
Tout au long du cursus, depuis le 'sujet' imposé et la thématique, jusqu'à la problématique spécifique du projet individuel et de la recherche, il s’agit de questionner, dans le champ contemporain, à partir du monde réel et des singularités artistiques, dans un continuel aller-retour, à la fois les contenus significatifs mêmes du travail artistique et la façon de penser ce qui précisément le motive, le monde qui nous entoure et nous constitue.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

 Projet / MémoireFulvia di Pietrantonio
obligatoire4,00
 

Objectifs pédagogiques :
Les objectifs de ce cours sont la conception, l’élaboration et la rédaction d’un mémoire de fin d’études dont la soutenance constitue une des épreuves du Diplôme national supérieur d’expression plastique (DNSEP). La rédaction du mémoire définit la perspective de recherche de l’étudiant, au sens large, et finalise un travail théorique en relation étroite ou distanciée, selon le cas, avec la pratique plastique.

Contenu :
« La formalisation du mémoire relève du choix de l’étudiant, en lien avec l’équipe pédagogique, de son projet de diplôme, ou de tout sujet articulé avec celui-ci, et de ses projets ultérieurs. Le travail écrit est au centre de l’exercice, il peut être accompagné d’un travail sur d’autres supports ». Ce mémoire combine une exigence méthodologique de niveau Master avec des partis pris justifiés par le projet plastique d’une part, par un souci d’expression et de forme écrites d’autre part. Il s’agirait de rendre compte de la pensée comme de l’expérience de la pensée. L’étudiant s’engage dans une recherche qui permet de nourrir sa pratique, voire de l’expliquer mais aussi d’en formuler les enjeux.
Des compétences rédactionnelles sont exigées.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel ; communication du mémoire au collège des professeurs.

 Station d'Arts poétiquesPatrick Beurard-Valdoye
option2,00
 

Objectifs pédagogiques :
La Station d’arts poétiques est un programme de recherche théorique et de création dirigé vers l’écriture poétique dans la diversité des formes qu’elle emprunte à l’heure actuelle.
Après une collaboration de plusieurs années avec l'ENS qui débuta en 2006, puis avec le Département Écriture de l'ENSATT, ce programme a élargi celui antérieur de l'atelier d'arts poétiques dispensé au sein de l'Ensba Lyon, par des journées d'études abordant en profondeur la pratique et l'approche théorique d'un auteur invité.
Sont appréhendés et développés par les étudiants des travaux d’écriture, par-delà les genres littéraires institués ou qui l’ont été.
La confrontation de leurs pratiques avec des auteur*es confirmé*es en journées d'études est déterminante.
Les arts poétiques fédèrent ainsi une attitude de recherche pouvant avoir trait tout aussi bien au travail du vers, de la prose, de la poésie visuelle, du «docu-poème», du montage, de la performance poétique et sonore, des rapports texte/image/son : photo, vidéo, film, chant, hypertexte, web (en incluant même la verbalisation restreinte), qu’à celui des formes dialoguées assimilant tout forte de récits, d’essais, et cela dans la diversité des langues et de leurs usages sociaux, du multilinguisme à la textualisation des idiomes et parlures.
Une attention particulière est donnée à l’oralisation des pratiques textuelles.
En cela, il s’agit de faire interagir les pratiques poétiques et les réflexions qui en découlent, avec celles des arts plastiques contemporains.
Cette démarche s’inscrit de plus dans une histoire déjà longue passant par les expériences du Black Mountain College, marqués par les croisements de genres littéraires et la nécessaire induction entre l’acte poétique et sa composante technique et théorique.
L’objectif à moyen terme — inspiré des écoles scandinaves, allemandes et suisses — serait d’accompagner des créateurs et chercheurs dans une réflexion et une connaissance des réseaux d’activité littéraire où la langue et les modes narratifs constituent des lieux d’investigation.
L’accent est mis sur les processus d’émergence individuels et collectifs qui ont trait au travail d’écriture : récurrence, conception, production, diffusion, ainsi que connaissance du champ littéraire et éditorial en France comme à l’étranger.
Un projet piloté par Patrick Beurard-Valdoye et Agnès Gayraud

Contenu :
Programme 2020 - 2021
Journées d'études :
mercredi 25 novembre : Séverine Daucourt (en sa présence)
mercredi 13 janvier : Pierre Vinclair (en sa présence)
mercredi 24 février : Laure Gauthier (en sa présence)
Workshop :
conduit par Marie de Quatrebarbes : 23-25 mars 2021

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

Bibliographie :
ouvrages des auteures invitées

Code UEE.C.T.SEnseignementProfesseursCaractèreCoef.
S8-Projet / Production12'Binome'David Des Moutis
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
À partir du mois de Mai, les étudiants de 4e année seront invités à assister les étudiants de 5e année dans la dernière ligne droite de leur projet de diplôme. Ils devront leur fournir l’aide dont ils auront besoin et assisteront aux échanges avec l’équipe pédagogique.

Contenu :
Encourager une pratique en binôme

Entrevoir les enjeux et la méthodologie à mettre en place dans le projet de diplôme

Assister et comprendre les difficultés inhérentes à un projet de diplôme

Stimuler et motiver leur choix pour leur propre projet de diplôme l’année suivante

Mode d'évaluation :
1/ En janvier lors du premier accrochage des étudiants de 5e année dans la salle d’exposition, les étudiants de 4e prendront connaissance des thématiques travaillées et se rapprocheront des étudiants qu’ils souhaiteraient assister.

2/ La communication et l’entraide seront favorisées sans que des créneaux soient dévolues à ces échanges.

3/ En mai, les étudiants en 4e année se consacreront pleinement à leur travail d’assistant et accompagneront l’étudiant de 5e année jusqu’à son passage devant le jury.

 Atelier d' arts poétiquesPatrick Beurard-Valdoye
option2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Le studio s’adresse à un groupe d’étudiants concernés par l’écriture : ayant soit déjà une pratique qu’ils désirent approfondir et partager, soit un intérêt qui pourrait déboucher sur une pratique. Il peut aussi s’agir simplement de personnes curieuses de la « chose littéraire », qui ne peut être que stimulante en regard de leur pratique plastique.
L’enjeu pour les étudiants, outre le partage de savoirs, sera la mise en place d’un travail personnel d’écriture. Il sera lui aussi conçu comme une image qu’il s’agira de cristalliser — du dessein mental au « manuscrit », c’est-à-dire au texte dans sa succession et sa construction, et dans la diversité des formes possibles.

Une réflexion est menée sur la relation – parfois la tension – entre narration, forme et medium.
La discontinuité du narratif et l'hétérogénéité du récit, qui caractérisent souvent les arts poétiques, est objet d'attention, ainsi que le système de ponctuation adopté.
L’oralité - l'oralisation - a son importance, autant lorsque nous écoutons les enregistrements de lectures par leurs auteurs (archives historiques ou actualité), que lorsqu’il s’agit de transmettre son propre travail au groupe, et d’en discuter collectivement.
Dire son texte à haute voix, ou le performer, pose de nombreuses questions. Mais aussi lire le texte d'un tiers. Notre capacité à 'lire autrement', à inventer nos modes de lecture, nos rythmes singuliers et notre propre vitesse, tels que l'écriture artistique l'impose souvent, est au centre des préoccupations.
Dans un second temps, la spatialisation et la gestuelle contribuent aussi à l'existence du texte. Il peut être proposé aussi des expériences et « exercices » visant à produire une expression singulière à partir de la réalité environnante.

Il n’y a pas d’exclusivité de genres ou de médiums : prose, vers, récit, journal intime, poésie visuelle, etc. L’appellation d’ « arts poétiques » prend son sens. Elle inclut l'écriture du roman ou en théâtre, dès lors qu'il n'y a pas « forme morte » comme disait Claude Simon.
La recherche de la singularité – dans un souci d’authenticité – est un critère principal.

Contenu :
Il n’y a pas d’exclusivité de genres ou de médiums : prose, vers, récit, journal intime, poésie visuelle, etc. L’appellation d’ « arts poétiques » prend son sens. Elle inclut l'écriture du roman ou en théâtre, dès lors qu'il n'y a pas « forme morte » comme disait Claude Simon.
La recherche de la singularité – dans un souci d’authenticité – est un critère principal.

Mode d'évaluation :
Evaluation à partir de la « production » et de la présence active de l'étudiant.

 Effets spatiauxPatricia Welinski
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Le projet FluXsite dans le cadre de l'atelier effets spatiaux permettra d'expérimenter en vraie grandeur des situations d'interactivité sonores mises en œuvre grâce à des outils accessibles (carte Arduino de programmation, puces RFID).
En collaboration avec le CNSMD nous élaborerons des propositions en vue d’une présentation publique pendant le festival des Fabricants au Bac à Trailles le 30 avril 2021.
À travers les expérimentations il s’agira de voir comment des dispositifs sonores et interactifs peuvent agir sur notre perception de l’espace, du son et des autres. Après une conférence de Christophe Lebreton et une initiation aux différents outils, nous questionnerons, à partir du site et pour le site, des situations possibles et proposerons une scénographie sonore à expérimenter.

Contenu :
L’intrusion et la dispersion des nouvelles technologies impliquent une transformation de notre rapport à l’espace immédiat, aux objets et au savoir. Les designers et les artistes s’emparent de ces nouvelles possibilités pour proposer des situations d’interactivité, de diffusion et d’hybridation entre le « réel » et le virtuel. La crise sanitaire que nous traversons nous oblige à une utilisation systématique des outils numériques dont nous expérimentons autant les possibilités que les limites. Dans ce projet nous traiterons d'une hybridation qui permet non plus d'interagir à distance mais d'amplifier, grâce aux technologies d'interactivité, notre présence au lieu et aux autres dans un moment partagé.

Mode d'évaluation :
Bilan semestriel et contrôle continu

Bibliographie :
Jacob von Uexkûll, Mondes animaux et monde humain, Jacob von Uexkûll, édition Pocket 2004
Bruce Sterling, Objets bavards, éditions FYP, 2009
Frédéric Kaplan, La métamorphose des objets, éditions FYP, 2009.
Exposition : »Design and the elastic mind » Moma NY 2008
http://www.moma.org/interactives/exhibitions/2008/elasticmind/index.html
Exposition « Talk to me » 2011 Moma NY
http://www.moma.org/visit/calendar/exhibitions/1080
http://www.internetactu.net/tag/internet-des-objets/
http://www.pachube.com/
http://www.arduino.cc/

 Mise en oeuvre et développement Collège Des Professeurs
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Développer les capacités de travail à travers l'expérimentation et l'étude dans le cadre du projet personnel et du travail d'atelier.

Contenu :
Progressivement, tout au long du cursus, l'étudiant est amené à développer sa capacité de travail ainsi que la puissance et l'efficacité plastique de son projet personnel dans le cadre de l'organisation générale de ses divers travaux et expérimentations à travers un rythme et un processus de réalisation de plus en plus singularisés. L'ensemble des activités plastiques de l'étudiant est en résonance continue avec les enseignements de l'UE2 (problématique, méthodologie, projet).

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

 Productions Collège Des Professeurs
obligatoire4,00
 

Objectifs pédagogiques :
Permettre à l'étudiant de concrétiser et finaliser les éléments issus de la recherche et du développement du projet ou du travail.

Contenu :
Le terme de production vient ici qualifier le travail d'atelier en phase projet et, dans un registre un peu différent, en phase préparatoire du diplôme DNAT.
On peut raisonnablement considérer que dans le cadre d'un projet personnel pleinement orienté du côté d'une activité de recherche, la finesse de la réflexion sur l'économie générale du travail et sa faisabilité d'une part, et, d'autre part,
l'ajustement du niveau de 'l'agir' dans la complémentarité au 'faire', pour la concrétisation des travaux, pièces et objets, conduisent l'étudiant à 'produire' les signes tangibles et manifestes de son projet.
Production donc, tant dans son acception de 'production de l'esprit', au double sens littéral et ici très adapté de 'génération' et de 'formation', que dans son acception de 'production d'objet' tel que tableau, film, etc.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

Bibliographie :
Entretiens individuels et semi-collectifs en atelier.

 Projet partenaireDavid Des Moutis
obligatoire3,00
 

Objectifs pédagogiques :
Encourager une pratique en binôme avec un partenaire extérieur

Travailler les outils de la représentation et de la communication d’un projet

Définir et affirmer un positionnement fort face à un problème choisi

Contenu :
Le projet Partenaire a pour but d’inviter les étudiants à observer l’environnement dans lequel ils vivent
et à trouver leur place de designer dans la société. Amorcé en début d’année, l’étudiant devra identifier un problème dans notre environnement produit pour le solutionner en binôme avec un partenaire extérieur choisi.

1/ À partir d’un cahier des charges précis, les étudiants réfléchiront individuellement à la réponse qu’il souhaite apporter. Un travail de groupe pourra s’enclencher dans le cas d’une réponse d’envergure.

2/ Assister par les techniciens et l’équipe pédagogique, le projet sera réalisé dans les ateliers.

3/ Une restitution/ présentation des/ du prototype viendra clôturer ce projet relativement court (3mois)

Mode d'évaluation :
1/ D’octobre à janvier, les étudiants devront identifier et analyser un problème dans leur environnement produit

2/ À partir de janvier, un partenaire extérieur pertinent sera contacté afin d’enclencher un travail en binôme
pour réaliser le projet

3/ Une réalisation échelle 1 : 1 sera réalisée et testée.

 Projet personnel Collège Des Professeurs
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Dégager une singularité dans l'approche du Projet

Affirmer et soutenir un parti-pris et une problématique de son choix

Programmer un projet de la conception à la résolution

Positionner son travail par rapport à un contexte et à une cible choisie

Contenu :
DE4 sont invités à réfléchir/ travailler sur un projet personnel qui initiera le projet de 5e année.

 Workshops Collège Des Professeurs
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Acquisition de connaissances dans le cadre d'un atelier intensif d'enseignement dirigé par une personnalité extérieure à l'école, qu'il soit artiste designer ou auteur en collaboration ou non avec un ou des professeurs.

Contenu :
La durée (entre 2 et 5 jours) et le fonctionnement du workshop varient selon les enjeux pédagogiques. Les contenus sont très diversifiés et en corrélation avec le travail des personnalités invitées.
Le workshop peut s’inscrire dans un ensemble thématique d’enseignements du type arc/atelier de recherche et de création.

Mode d'évaluation :
Evaluation lors du bilan semestriel.

Code UEE.C.T.SEnseignementProfesseursCaractèreCoef.
S8-Contextualisation / Médiation4Analyse / énonciation Collège Des Professeurs
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Acquisition progressive des outils techniques et conceptuels d'analyse permettant à l'étudiant de proposer une lecture (orale et écrite) cohérente, rigoureuse et contextualisée de l'ensemble de ses travaux.

Contenu :
Le travail d'analyse critique a lieu tout au long de l'année mais est plus particulièrement mis en évidence lors des séances de présentation spatiale de travaux et lors des bilans semestriels. Ce n'est que progressivement tout au long du cursus que l'étudiant peut acquérir la maîtrise de cet outil.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

 Contexte culturel du projet Collège Des Professeurs
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Précision et pertinence des références cités lors de la présentation du travail plastique.
Capacité à situer son travail aussi bien dans une perspective historique que contemporaine.

Contenu :
Le travail de mise en constellation des références plastiques s’opérera tout au long de l’élaboration du projet qui se développera en résonance à la scène du design contemporain.

Mode d'évaluation :
L’évaluation de la pertinence des références et de l’intégration des enjeux du design contemporain seront évalués lors de la présentation des travaux et lors des bilans semestriels.

 Dossier personnel Collège Des Professeurs
option1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Mise en évidence pratique et conceptuelle du projet général de l'étudiant par le biais d'un support de communication.

Contenu :
Tout au long du cursus, il s'agit de mettre en œuvre, réaliser et régulièrement mettre à jour le dossier de travaux personnels que nécessite la communication d'une démarche et d'un projet d'artiste ou de designer.

Mode d'évaluation :
Bilan semestriel.

 ProfessionnalisationDavid Des Moutis
option1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Acquisition de connaissances et compétences inhérentes et annexes à la fonction de designer et d'auteur en matière d'organisation et de production. La question de la professionnalisation pose, dans son énoncé même, l'enjeu du statut de l'artiste auteur et créateur. Il s'agit d'aider les futurs designers, étudiants et ex-étudiants nouvellement diplômés intéressés, à se repérer dans le paysage culturel, technique et économique. Il ne s'agit ni de donner des recettes ni d'être dans une systématisation stratégique mais d'apporter de façon concrète et pragmatique des réponses à leur questionnement sur et pendant l'après école et de les aider à définir et déterminer leur positionnement d'auteurs.

Contenu :
Entité transversale qui sʼinscrit dans les rencontres avec les 4e et 5e années et jeunes diplômés désireux de participer.
Rencontres avec des opérateurs du design dans la société : designers, éditeurs, avocats, agents, imprimeur, comptable, assitant à la maîtrise d’œuvre (marchés publics), prototypiste, etc. Au-delà de la stratégie et sans a priori de « recettes », il sʼagira dʼenvisager le passage et lʼinscription dans le monde professionnel à la suite de lʼécole, et d'acquérir des outils et pistes pour se repérer dans le circuit professionnel. Les personnalités invitées ou visitées nous renseigneront sur leur parcours et leur expérience pratique, sous forme de conférence-débat en amphithéâtre et/ou de visite dʼatelier.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu.

Bibliographie :
- Petit guide de la DAP à l'usage des jeunes artistes et créateurs
http://www.scenographes.fr/scenographes.fr/accueil.html
http://uniondesscenographes.fr.over-blog.com/article-23763654.html

 Spatialisation Collège Des Professeurs
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Apprentissage progressif de la mise en espace et de la présentation plastique de l'ensemble des travaux de l'étudiant.

Contenu :
Selon l'année et le niveau des études, le travail de spatialisation est mis en œuvre régulièrement tout au long de l'année dans le cadre de séances de présentation de travaux ainsi que lors des bilans semestriels ou le cas échéant au moment d'expositions en dehors du cadre de l'école.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

 Stage Collège Des Professeurs
option1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Le stage permet d'acquérir une expérience des milieux de création et de production, d'approfondir la connaissance des milieux professionnels (entreprises, milieux culturels et institutionnels) et de développer les compétences pratiques en termes d'outils et de travail en équipe.

Contenu :
Ce temps de formation donne lieu à la rédaction par l' étudiant d'un 'rapport de stage' mettant en évidence sa propre approche du milieu professionnel en relation avec l'enseignement proprement dit.
Les périodes de stages obligatoires sont fixées par l'école.
Les périodes de stages hors obligation sont fixées de façon concertée entre l'étudiant, l'équipe pédagogique et l'entreprise.

Mode d'évaluation :
Bilan semestriel.

Semestre 9

Code UEE.C.T.SEnseignementProfesseursCaractèreCoef.
S9-Histoire / Culture / Théorie6Atelier de langues étrangèresDerek Byrne
Paul Berry
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Maîtriser la présentation personnelle ainsi que la présentation de ses travaux (écrit et oral).

Contenu :
Présentation de travaux (écrit et oral).
Rédaction et prise de parole.
Contribution au développement du portfolio artistique.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu, oral et écrit. Traductions des textes français en anglais.

Bibliographie :
- « 20th Century Words », Oxford University Press
- L. Clandsfield, « Global English (Upper Intermediate, Advanced) », Macmillan Press
- « The Oxford Guide to English Usage », Oxford University Press
- J. Berger, « About Looking », Vintage International

 Conférences / Voyages d'études Collège Des Professeurs
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Connaissances de l'art contemporain, qu'il s'agisse des figures majeures ou émergentes de l'art actuel, ou de ses lieux de diffusion. Connaissances des cultures spécifiques propres aux designs (auteurs, structures, évènements et lieux de diffusion).

Contenu :
Un cycle hebdomadaire d'interventions du type conférence ou performance est programmé chaque mercredi après-midi à dix-sept heures dans le Grand amphithéâtre :
Sa programmation prend en compte les questionnements et les enjeux artistiques et intellectuels contemporains, ainsi que ceux des cultures spécifiques propres aux designs contemporains Elle est en relation directe avec les enseignements.
L'espace-temps de l'intervention est conçu comme une structure de « travail de la parole ».
La parole de l'intervenant peut relever du commentaire, de la recherche théorique ou de l'expérience artistique, littéraire, etc. L'image, projetée ou diffusée peut jouer le rôle de support, de complément ou de lanceur.
Pendant le temps de la conférence, tous les enseignements sont interrompus afin de permettre la participation de l'ensemble des étudiants et enseignants de l'École, toutes options et années confondues.




Les voyages d'études
auprès des centres majeurs de création soit sur la région soit sur l’international sont importants dans le cadre des études. Ils doivent permettre aux étudiants de découvrir les lieux de diffusion de l'art contemporain et sites remarquables du patrimoine moderne et contemporain ; la fréquentation régulière et autonome de ces lieux est fondamentale pour la poursuite des études.

Mode d'évaluation :
Tout au long du cursus de l'étudiant, la participation aux conférences fait l'objet d'une évaluation (notes et références au sein du dossier ou du mémoire), et de l'attribution d'un crédit semestriel (UE1).

 Histoire et théorie du designValentin Sanitas
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Les cours de Théories du design visent à apporter un bagage théorique et historique aux étudiants.
Ils s’intéressent aux manières dont les idées s’organisent en design. Quelles ont été les
questionnements, débats et controverses qui ont forgé cette discipline tout au long du XXème
siècle ? Il s’agit d’amener ces discussions pour familiariser les étudiants à une pensée critique dans
l’optique de leur projet d’atelier et de leurs travaux de mémoire.
En revenant sur des textes, évènements, expositions et autres marqueurs, ces cours visent à susciter
des curiosités et des intérêts pour des démarches en design d’espace. Ils tentent de montrer la
multitude de supports et d’outils employée par les designers pour développer une idée. L’approche
théorique et historique du design doit permettre aux étudiants de pouvoir situer leurs pratiques au
sein du cadre de cette discipline et de développer une posture singulière et personnelle de designer.

Contenu :
Les cours de théories du design s’emparent d’évènements contemporains du milieu du design pour
en extraire des problématiques. Chaque séance aborde un enjeu contemporain en design, énoncé
en avance aux étudiants. L’enjeux est de montrer l’actualité de ces questions en design tout en
remontant progressivement leurs fils historiques. L’organisation des cours de théorie du design
tente de retrouver les racines théoriques et historiques de nos définitions actuelles du design.
L’important est de transmettre le contexte de ces questions aux étudiants.
Les cours abordent des thématiques variées mais toujours en lien étroit avec le domaine du design
d’espace. Les séances s’articulant autours de fait d’actualités, elles ont pour le moment permis de
poser les questions de design et collectivité, design cartographique ou encore d’architecture
vernaculaire.
Les cours reposent principalement sur un corpus de textes de designers, d’images et d’archives
permettant d’expliciter le propos. Ils laissent néanmoins des moments importants de discussions
où les étudiants s’approprient ces questions et les relient à leurs propres enjeux du moment.

Mode d'évaluation :
Évaluation à partir de travaux et de la présence active de l’étudiant.

 La forme de la formationPatrick Beurard-Valdoye
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
La forme de la formation

Les arts et les pensées des années 1950-1980 se fondent en partie sur de nouvelles conceptions de l'histoire (fin espérée des histoires nationales ; récits à nouveau 'crédibles' ; post-histoire ; micro-histoire ; histoire des femmes ; histoire des minorités) comme de nouvelles approches de l'éducation (pédagogie réformée ; contestation des modes d'apprentissage patriarcaux et autoritaires ; remise en cause de l'uniformité des systèmes scolaire et universitaire ; pédagogie par l'expérience artistique).
Souvent l'on rencontre à cet endroit les artistes novateur*es, vecteur*es d'utopies.

Contenu :
C'est le cas au Black Mountain College, où le poète (et recteur) Charles Olson, lors d'une série de conférences performées en 1956, pose les paradigmes d'une nouvelle histoire, nommée post-histoire (à partir de la notion de l'historien Arnold Toynbee).
C'est également le cas de Joseph Beuys qui, après avoir quitté le navire de la Kunstakademie de Düsseldorf, crée la Freie Internationale Universität (Allemagne ; Dublin) dont un principe pédagogique s'inspire de celui de son art : la conférence permanente itinérante.
Comment ces utopies, qui inventent une forme à la formation, furent-elles poussées à l'exil dans les années 1980 par le vent, puis la tempête néo-libérale et mondialiste ?
Simultanément les relais de pensée et d'action abandonnent la déconstruction des réalités politiques, économiques et culturelles sous l'angle d'une théologie politique. Or, Michel Foucault, comme l'historien et philosophe Ivan Illich — qui prédit, voici quarante ans, des systèmes de santé contre-productifs, dont nous sommes témoins ou victimes à présent — et plus récemment Giorgio Agamben, montrent comment les institutions occidentales, les systèmes (scolaires ; politiques, financiers ; sanitaires ; pénitenciers, etc.) se fondent et fonctionnent selon les principes implicites de souveraineté, de croyance et de reconnaissance, calqués sur l'archétype clérical. Amnésiques, nous serions gouvernés par du religieux sans en avoir conscience. Comme le montrent Beuys, Illich puis Agamben, l'argent, par exemple, ne relève-t-il pas de l'être divinisé, avec ses mystères et sa sacralité, avec la confusion entre créance et croyance, mais aussi avec sa maladie, dont les spécialistes ignoreraient la cause ?
Les premiers à avoir mis en évidence, à la fin de la première guerre mondiale, le paradigme du fantôme religieux dans l'espace démocratique - outre l'historien Toynbee - sont trois amis qui vivaient à Bern : le philosophe Ernst Bloch, l'écrivain et ex-dadaïste Hugo Ball, et Walter Benjamin, philosophe et poète (auteur de soixante-dix sonnets, non publiés en français).
La première séance est consacrée principalement aux Thèses sur le concept d'histoire écrites juste avant la mort tragique de Benjamin. C'est l'occasion de réfléchir au monument commémoratif de Dani Karavan à Portbou (ainsi qu'à son monument à la mémoire des Rroms et Sintis, à Berlin). S'appuyant sur une conception du langage et une pensée poétique nomade d'une part, sur le marxisme et sur le messianisme juif d'autre part, Benjamin ouvre quasi prophétiquement le sas de l'après Shoa et de l'après Hiroshima. Pour qui veut bien l'entendre. Ce que peut-être fit Charles Olson dans The Special View of History (non traduit en français). Enfin, on revient sur Helen Frankenthaler, dont le bref passage par le Black Mountain College fit bifurquer la peinture vers le flux.
Pourra-t-on, à la fin de ce cycle de conférences, répondre un peu mieux à la question : qu'est-ce que l'art ?

6 conférences-performées, le vendredi 14h-17h en semaines paires à partir du 16 octobre.

Mode d'évaluation :
présence active en séance

Bibliographie :
fournie en cours

Support de cours :
conférences performées avec projections iconographiques, filmiques et sonores. Lectures

Code UEE.C.T.SEnseignementProfesseursCaractèreCoef.
S9-Recherche / Méthodologie10arc@laboNRVDavid Olivier Lartigaud
Patricia Welinski
Nicolas Frespech
option2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Créer un lieu et un temps, d'effervescence du savoir et des technologies spécifiques, de veille, de questionnement et d'accompagnement du travail de création à l'ère de la réalité numérique. En particulier étudier et s'emparer des incidences cognitives, esthétiques voir politiques, des accidents, des prolongements, des élargissements qui s'opèrent et aussi des rapports qui s'établissent entre digital et analogique dans l'art et le design.
Autrement dit, il sera question d'analyser et questionner les transformations que ces outils imposent à notre manière de vivre, de penser, de comprendre, de voir, de créer et de produire, et examiner comment ce nouveau paradigme est la source de formes qui en découlent et qui ouvrent de nouveaux champs d'expériences et de production.
Il sera aussi question de trouver des interlocuteurs/collaborateurs/prestataires/diffuseurs pour élaborer et accompagner les projets.

Contenu :
L’ARC sera l’occasion d’aborder ces questions transversales liés à l’utilisation des TICs.- Le travail, intellectuel et opérationnel, engagé, portera en particulier sur les nouvelles narrations, les transformations des modes d’accès au savoir, la “technomagie”, l'interactivité et ses enjeux, la désynchronisation, la convergence, l'Internet des objets, la réalité augmentée voire d'autres champs d'expérimentation déjà apparus et actifs ailleurs en art et en design. Certains projets développés dans ce cadre seront évalués dans les options avec les enseignants responsables.
- L’ARC a pour mode pédagogique la mise en commun et le partage des connaissances, des ressources et des réseaux ainsi que l'autonomie. Quel que soit leur statut (étudiants, enseignants, techniciens, collaborateurs extérieurs… ), chaque participant à l'ARC peut être acteur de cette mutualisation.
- Une fois par mois, les participants du Commons’Lab se réuniront pour une conférence avec des personnalités extérieures le matin et un atelier pratique l'après-midi. Cette série d’invitations permettra de questionner les pratiques actuelles, d’approfondir la veille des outils ou des champs opératoires et de rencontrer des partenaires potentiels. La partie pratique permettra l'expérimentation des outils et la mise en œuvre des projets.
La participation à l'ARC implique une contribution active aux enjeux du Commons’Lab, à la réflexion menée et à l'élaboration de ce qui en découle (activités, communication, actes, etc.).
Le Commons'Lab est un lieu associé où se mettent en œuvre les recherches, les expérimentations et les projets.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu.

Bibliographie :
Bibliographie indicative, d’autres ressources disponibles en ligne :

- Dieter Daniels, Barbara U. Schmidt (dir.), « Artists as Inventors », Ostfildern, Hatje Cantz, 2008
- Zygmunt Bauman, « Le présent liquide », Paris, Seuil, 2007 *
- Peter Lunefeld, « Snap to Grid, « A User's Guide to Digital Arts, Media, and Cultures », Cambridge, MIT Press, 2001*
- Olia Lialina et Dragan Espenschied ( dir.), « Digital Folklore », Stuttgart, Merz Akademie, 2009 *
- Mathieu Triclot; « Philosophie des jeux vidéos », Zones, 2011
- Karen O'Rourke, « Walking and Mapping Artists as Cartographers », The MIT Press, 2013
- Jacob von Uexkûll, « Mondes animaux et monde humain », Pocket 2004
- Anthony Dunne, Hertzian Tales, « Electronic products, aesthetic experience, and critical design », Cambridge, MIT Press, 2005
- Bruce Sterling, « Objets bavards », FYP, 2009
- Frédéric Kaplan, « La métamorphose des objets », FYP, 2009
- Clarisse Herrenschmidt, « Les trois écritures », Gallimard, 2007

- Exposition « Design and the elastic mind », MoMA, NY, 2008
http://www.moma.org/interactives/exhibitions/2008/elasticmind/index.html
- Exposition « Talk to me », 2011, MoMA, NY
http://www.moma.org/visit/calendar/exhibitions/1080

- Revue OPEN, n° 11, « Hybrid Space, how wireless media mobilize public space », Rotterdam, NAi Publishers, 2006 *
- Revue POLI, n° 3, « Le spectacle de l'écologie », Paris, 2010

http://www.internetactu.net/tag/internet-des-objets/
http://www.pachube.com/
http://www.arduino.cc/

 Méthodologie spécifique Collège Des Professeurs
obligatoire3,00
 

Objectifs pédagogiques :
Mise en place progressive d'une méthode de travail de plus en plus individualisée tout au long du cursus et en relation avec les orientations de l'année et de l'option.
Cet objectif est présent à l'intérieur de chaque cours faisant appel à la fois au développement de la capacité perceptive et à l'élaboration d'une mise en œuvre de l'idée.

Une approche plus spécifique sur la méthodologie de recherche peut être développée dans le cadre de modules ou séminaires expressément conçus au croisement des enseignements pratiques et théoriques.

Contenu :
La question est de savoir comment construire un objet de réflexion, de travail et de recherche qui coïncide avec les intentions conceptuelles et plastiques initiales. Mais dans ce contexte, il s'agira probablement moins de répondre à cette question que de la volonté d' en énoncer sans cesse les termes et les conditions. Entre théorie et pratique, entre hypothèse et expérimentation se tissent progressivement les liens qui vont permettre la construction complexe d'une singularité agissante au sein du projet artistique au sens large du terme, qu'il relève du champ de l'art ou de celui du design.
Construire donc, sa propre méthode et ses variations, à partir des éléments constitutifs spécifiques du champ de création dans lequel l'étudiant est engagé mais aussi de l'étude des divers dispositifs scientifiques et transversaux qui organisent les subjectivités contemporaines.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

 Problématique de projet Collège Des Professeurs
obligatoire3,00
 

Objectifs pédagogiques :
Savoir de quoi l'on parle et avec quoi on agit ; dans quelle mesure le corpus problématisé s'inscrit dans la réflexion et la création contemporaine inhérentes au champ de recherche dans lequel l'étudiant est en train de s'engager.

Contenu :
Tout au long du cursus, depuis le 'sujet' imposé et la thématique, jusqu'à la problématique spécifique du projet individuel et de la recherche, il s’agit de questionner, dans le champ contemporain, à partir du monde réel et des singularités artistiques, dans un continuel aller-retour, à la fois les contenus significatifs mêmes du travail artistique et la façon de penser ce qui précisément le motive, le monde qui nous entoure et nous constitue.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

 Projet / MémoireFulvia di Pietrantonio
obligatoire4,00
 

Objectifs pédagogiques :
Les objectifs de ce cours sont la conception, l’élaboration et la rédaction d’un mémoire de fin d’études dont la soutenance constitue une des épreuves du Diplôme national supérieur d’expression plastique (DNSEP). La rédaction du mémoire définit la perspective de recherche de l’étudiant, au sens large, et finalise un travail théorique en relation étroite ou distanciée, selon le cas, avec la pratique plastique.

Contenu :
« La formalisation du mémoire relève du choix de l’étudiant, en lien avec l’équipe pédagogique, de son projet de diplôme, ou de tout sujet articulé avec celui-ci, et de ses projets ultérieurs. Le travail écrit est au centre de l’exercice, il peut être accompagné d’un travail sur d’autres supports ». Ce mémoire combine une exigence méthodologique de niveau Master avec des partis pris justifiés par le projet plastique d’une part, par un souci d’expression et de forme écrites d’autre part. Il s’agirait de rendre compte de la pensée comme de l’expérience de la pensée. L’étudiant s’engage dans une recherche qui permet de nourrir sa pratique, voire de l’expliquer mais aussi d’en formuler les enjeux. Il essaie de répondre à une série de questions : Comment puis-je problématiser ma réflexion ? Sur quelles références s’appuie-t-elle ? Comment les analyser en sorte qu’elles éclairent mes intentions ? Quelles sont mes hypothèses de travail, celles auxquelles répondront, le cas échéant, les réalisations du diplôme ? Dans cette approche d’écriture, l’étudiant se positionne en auteur, par l’autonomie de la phase d’écriture, par son appréhension sensible autant qu’analytique.
Des compétences rédactionnelles sont exigées.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel ; communication du mémoire au collège des professeurs.

 Station d'Arts poétiquesPatrick Beurard-Valdoye
option2,00
 

Objectifs pédagogiques :
La Station d’arts poétiques est un programme de recherche théorique et de création dirigé vers l’écriture poétique dans la diversité des formes qu’elle emprunte à l’heure actuelle.
Après une collaboration de plusieurs années avec l'ENS qui débuta en 2006, puis avec le Département Écriture de l'ENSATT, ce programme a élargi celui antérieur de l'atelier d'arts poétiques dispensé au sein de l'Ensba Lyon, par des journées d'études abordant en profondeur la pratique et l'approche théorique d'un auteur invité.
Sont appréhendés et développés par les étudiants des travaux d’écriture, par-delà les genres littéraires institués ou qui l’ont été.
La confrontation de leurs pratiques avec des auteur*es confirmé*es en journées d'études est déterminante.
Les arts poétiques fédèrent ainsi une attitude de recherche pouvant avoir trait tout aussi bien au travail du vers, de la prose, de la poésie visuelle, du «docu-poème», du montage, de la performance poétique et sonore, des rapports texte/image/son : photo, vidéo, film, chant, hypertexte, web (en incluant même la verbalisation restreinte), qu’à celui des formes dialoguées assimilant tout forte de récits, d’essais, et cela dans la diversité des langues et de leurs usages sociaux, du multilinguisme à la textualisation des idiomes et parlures.
Une attention particulière est donnée à l’oralisation des pratiques textuelles.
En cela, il s’agit de faire interagir les pratiques poétiques et les réflexions qui en découlent, avec celles des arts plastiques contemporains.
Cette démarche s’inscrit de plus dans une histoire déjà longue passant par les expériences du Black Mountain College, marqués par les croisements de genres littéraires et la nécessaire induction entre l’acte poétique et sa composante technique et théorique.
L’objectif à moyen terme — inspiré des écoles scandinaves, allemandes et suisses — serait d’accompagner des créateurs et chercheurs dans une réflexion et une connaissance des réseaux d’activité littéraire où la langue et les modes narratifs constituent des lieux d’investigation.
L’accent est mis sur les processus d’émergence individuels et collectifs qui ont trait au travail d’écriture : récurrence, conception, production, diffusion, ainsi que connaissance du champ littéraire et éditorial en France comme à l’étranger.
Un projet piloté par Patrick Beurard-Valdoye et Agnès Gayraud

Contenu :
Programme 2020 - 2021
Journées d'études :
mercredi 25 novembre : Séverine Daucourt (en sa présence)
mercredi 13 janvier : Pierre Vinclair (en sa présence)
mercredi 24 février : Laure Gauthier (en sa présence)
Workshop :
conduit par Marie de Quatrebarbes : 23-25 mars 2021

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

Bibliographie :
Ouvrages d'es auteures invitées

Code UEE.C.T.SEnseignementProfesseursCaractèreCoef.
S9-Projet / Production10Atelier 3D /CAO / DAO Professeur Invité
option1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Permettre de valider des acquis 3D et CAO / DAO.

Contenu :
Approfondissement dans l'apprentissage des outils 3D (fabrication, impression 3D, découpe numérique...fablab).
Acquisition des outils de dessin technique d'édition de plans, coupes...

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

 Atelier d' arts poétiquesPatrick Beurard-Valdoye
option2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Le studio s’adresse à un groupe d’étudiants concernés par l’écriture : ayant soit déjà une pratique qu’ils désirent approfondir et partager, soit un intérêt qui pourrait déboucher sur une pratique. Il peut aussi s’agir simplement de personnes curieuses de la « chose littéraire », qui ne peut être que stimulante en regard de leur pratique plastique.
L’enjeu pour les étudiants, outre le partage de savoirs, sera la mise en place d’un travail personnel d’écriture. Il sera lui aussi conçu comme une image qu’il s’agira de cristalliser — du dessein mental au « manuscrit », c’est-à-dire au texte dans sa succession et sa construction, et dans la diversité des formes possibles.

Une réflexion est menée sur la relation – parfois la tension – entre narration, forme et medium.
La discontinuité du narratif et l'hétérogénéité du récit, qui caractérisent souvent les arts poétiques, est objet d'attention, ainsi que le système de ponctuation adopté.
L’oralité - l'oralisation - a son importance, autant lorsque nous écoutons les enregistrements de lectures par leurs auteurs (archives historiques ou actualité), que lorsqu’il s’agit de transmettre son propre travail au groupe, et d’en discuter collectivement.
Dire son texte à haute voix, ou le performer, pose de nombreuses questions. Mais aussi lire le texte d'un tiers. Notre capacité à 'lire autrement', à inventer nos modes de lecture, nos rythmes singuliers et notre propre vitesse, tels que l'écriture artistique l'impose souvent, est au centre des préoccupations.
Dans un second temps, la spatialisation et la gestuelle contribuent aussi à l'existence du texte. Il peut être proposé aussi des expériences et « exercices » visant à produire une expression singulière à partir de la réalité environnante.

Contenu :
Il n’y a pas d’exclusivité de genres ou de médiums : prose, vers, récit, journal intime, poésie visuelle, etc. L’appellation d’ « arts poétiques » prend son sens. Elle inclut l'écriture du roman ou en théâtre, dès lors qu'il n'y a pas « forme morte » comme disait Claude Simon.
La recherche de la singularité – dans un souci d’authenticité – est un critère principal.

Mode d'évaluation :
Evaluation à partir de la « production » et de la présence active de l'étudiant par les deux professeurs.

 Mise en oeuvre et développement Collège Des Professeurs
obligatoire3,00
 

Objectifs pédagogiques :
Développer les capacités de travail à travers l'expérimentation et l'étude dans le cadre du projet personnel et du travail d'atelier.

Contenu :
Progressivement, tout au long du cursus, l'étudiant est amené à développer sa capacité de travail ainsi que la puissance et l'efficacité plastique de son projet personnel dans le cadre de l'organisation générale de ses divers travaux et expérimentations à travers un rythme et un processus de réalisation de plus en plus singularisés. L'ensemble des activités plastiques de l'étudiant est en résonance continue avec les enseignements de l'UE2 (problématique, méthodologie, projet).

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

 Productions Collège Des Professeurs
obligatoire4,00
 

Objectifs pédagogiques :
Permettre à l'étudiant de concrétiser et finaliser les éléments issus de la recherche et du développement du projet ou du travail.

Contenu :
Le terme de production vient ici qualifier le travail d'atelier en phase projet et, dans un registre un peu différent, en phase préparatoire du diplôme DNAT.
On peut raisonnablement considérer que dans le cadre d'un projet personnel pleinement orienté du côté d'une activité de recherche, la finesse de la réflexion sur l'économie générale du travail et sa faisabilité d'une part, et, d'autre part,
l'ajustement du niveau de 'l'agir' dans la complémentarité au 'faire', pour la concrétisation des travaux, pièces et objets, conduisent l'étudiant à 'produire' les signes tangibles et manifestes de son projet.
Production donc, tant dans son acception de 'production de l'esprit', au double sens littéral et ici très adapté de 'génération' et de 'formation', que dans son acception de 'production d'objet' tel que tableau, film, etc.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

Bibliographie :
Entretiens individuels et semi-collectifs en atelier.

 Story TellingPatricia Welinski
David Des Moutis
obligatoire3,00
 

Objectifs pédagogiques :
Parce que la mise en espace d’un événement, d’une exposition ou d’un projet doit être plus qu’un simple accrochage, techniquement maîtrisé. Il sera demandé aux étudiants de comprendre et d’appréhender la dimension narrative de la monstration appliquée à leurs recherches personnelles.

Contenu :
Les étudiants seront invités à réfléchir et à réaliser 5 mises en espace de leur projet personnel tout au long de l’année.

Mode d'évaluation :
5 ateliers sur l'année.

Bibliographie :
. Le langage des nouveaux médias, Lev Manovich, Les presses du réel
. Installations, Itzhak Goldberg, CNRS Editions
. Hippie Modernism, Andrew Blauvelt, Walker Art Center

 Workshops Collège Des Professeurs
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Acquisition de connaissances dans le cadre d'un atelier intensif d'enseignement dirigé par une personnalité extérieure à l'école, qu'il soit artiste designer ou auteur en collaboration ou non avec un ou des professeurs.

Contenu :
La durée (entre 2 et 5 jours) et le fonctionnement du workshop varient selon les enjeux pédagogiques. Les contenus sont très diversifiés et en corrélation avec le travail des personnalités invitées.
Le workshop peut s’inscrire dans un ensemble thématique d’enseignements du type arc/atelier de recherche et de création.

Mode d'évaluation :
Evaluation lors du bilan semestriel.

Code UEE.C.T.SEnseignementProfesseursCaractèreCoef.
S9-Contextualisation / Médiation4Analyse / énonciation Collège Des Professeurs
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Acquisition progressive des outils techniques et conceptuels d'analyse permettant à l'étudiant de proposer une lecture (orale et écrite) cohérente, rigoureuse et contextualisée de l'ensemble de ses travaux.

Contenu :
Le travail d'analyse critique a lieu tout au long de l'année mais est plus particulièrement mis en évidence lors des séances de présentation spatiale de travaux et lors des bilans semestriels. Ce n'est que progressivement tout au long du cursus que l'étudiant peut acquérir la maîtrise de cet outil.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

 Contexte culturel du projet Collège Des Professeurs
obligatoire1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Précision et pertinence des références cités lors de la présentation du travail plastique.
Capacité à situer son travail aussi bien dans une perspective historique que contemporaine.

Contenu :
Le travail de mise en constellation des références plastiques s’opérera tout au long de l’élaboration du projet qui se développera en résonance à la scène du design contemporain.

Mode d'évaluation :
L’évaluation de la pertinence des références et de l’intégration des enjeux du design contemporain seront évalués lors de la présentation des travaux et lors des bilans semestriels.

 Dossier personnel Collège Des Professeurs
option1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Mise en évidence pratique et conceptuelle du projet général de l'étudiant par le biais d'un support de communication.

Contenu :
Tout au long du cursus, il s'agit de mettre en œuvre, réaliser et régulièrement mettre à jour le dossier de travaux personnels que nécessite la communication d'une démarche et d'un projet d'artiste ou de designer.

Mode d'évaluation :
Bilan semestriel.

 ProfessionnalisationDavid Des Moutis
option1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Acquisition de connaissances et compétences inhérentes et annexes à la fonction de designer et d'auteur en matière d'organisation et de production. La question de la professionnalisation pose, dans son énoncé même, l'enjeu du statut de l'artiste auteur et créateur. Il s'agit d'aider les futurs designers, étudiants et ex-étudiants nouvellement diplômés intéressés, à se repérer dans le paysage culturel, technique et économique. Il ne s'agit ni de donner des recettes ni d'être dans une systématisation stratégique mais d'apporter de façon concrète et pragmatique des réponses à leur questionnement sur et pendant l'après école et de les aider à définir et déterminer leur positionnement d'auteurs.

Contenu :
Entité transversale qui sʼinscrit dans les rencontres avec les 4e et 5e années et jeunes diplômés désireux de participer.
Rencontres avec des opérateurs du design dans la société : designers, éditeurs, avocats, agents, imprimeur, comptable, assitant à la maîtrise d’œuvre (marchés publics), prototypiste, etc. Au-delà de la stratégie et sans a priori de « recettes », il sʼagira dʼenvisager le passage et lʼinscription dans le monde professionnel à la suite de lʼécole, et d'acquérir des outils et pistes pour se repérer dans le circuit professionnel. Les personnalités invitées ou visitées nous renseigneront sur leur parcours et leur expérience pratique, sous forme de conférence-débat en amphithéâtre et/ou de visite dʼatelier.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu.

Bibliographie :
- Petit guide de la DAP à l'usage des jeunes artistes et créateurs
http://www.scenographes.fr/scenographes.fr/accueil.html
http://uniondesscenographes.fr.over-blog.com/article-23763654.html

 Spatialisation Collège Des Professeurs
obligatoire2,00
 

Objectifs pédagogiques :
Apprentissage progressif de la mise en espace et de la présentation plastique de l'ensemble des travaux de l'étudiant.

Contenu :
Selon l'année et le niveau des études, le travail de spatialisation est mis en œuvre régulièrement tout au long de l'année dans le cadre de séances de présentation de travaux ainsi que lors des bilans semestriels ou le cas échéant au moment d'expositions en dehors du cadre de l'école.

Mode d'évaluation :
Contrôle continu et bilan semestriel.

 Stage Collège Des Professeurs
option1,00
 

Objectifs pédagogiques :
Le stage permet d'acquérir une expérience des milieux de création et de production, d'approfondir la connaissance des milieux professionnels (entreprises, milieux culturels et institutionnels) et de développer les compétences pratiques en termes d'outils et de travail en équipe.

Contenu :
Ce temps de formation donne lieu à la rédaction par l' étudiant d'un 'rapport de stage' mettant en évidence sa propre approche du milieu professionnel en relation avec l'enseignement proprement dit.
Les périodes de stages obligatoires sont fixées par l'école.
Les périodes de stages hors obligation sont fixées de façon concertée entre l'étudiant, l'équipe pédagogique et l'entreprise.

Mode d'évaluation :
Bilan semestriel.

Semestre 10

Code UEE.C.T.SEnseignementProfesseursCaractèreCoef.
S10-Diplôme30DNSEP Jury de Diplôme
obligatoire30,00
 

Contenu :
La délivrance du diplôme déclenche l'obtention des 30 ECTS affectés au semestre 10 et permet la capitalisation des 300 ECTS attachés au diplôme.
Diplôme Niveau 1 de l'Enseignement Supérieur Français (Bac + 5). Le diplôme est assorti de mentions qui sont décernées en fonction des notes attribuées lors de la soutenance du projet de diplôme devant le jury : 'Félicitations' du jury lorsque la moyenne est supérieure ou égale à 16/20 'Mention' spécifiée par le jury lorsque la moyenne est comprise entre 16/20 et 14/20. Il n'existe pas de mention attribuée aux UE lors des bilans semestriels.