Accueil > Actualités > Conférences > Philippe Hurel

25-02-2015

Philippe Hurel

Liberté et contrainte, entre le délire et la structure Pour l'écrire comme accoudé à un comptoir nous pourrions l'entendre "Hurel, c'est le compositeur d'en face." Cette expression un peu courte sonne telle une faible imitation de la vivacité, la sympathie du personnage. Une présentation trop légère pour l'annonce d'une conférence dans un établissement d'enseignement supérieur, surtout si l'on ignore, ou l'on oublie, qu'en face se trouve l'un des rares et des plus prestigieux établissements de ce pays où se perfectionnent d'excellents musiciens et où se peaufinent les utopies de quelques uns des compositeurs les plus prometteurs. Au sein du département de création musicale du CNSMD de Lyon (Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon), Philippe Hurel a la charge de la composition instrumentale et vocale. Cette responsabilité résulte d'une activité maintenue depuis trente ans : il compose. Tour à tour pour orchestre sera créé le 5 juin 2015 à Radio France dans le cadre du festival Manifeste sous la direction de Jean Deroyer par l'orchestre Philharmonique de Radio France et l'Ircam qui en sont les commanditaires. Parallèlement, il prépare Trait pour violon, constituant le dernier volet du cycle Traits pour violon et violoncelle qui sera joué la première fois dans son intégralité le 22 septembre à Paris, Salle Cortot, par Alexandra Greffin Kein et Alexis Descharmes. Par ailleurs, il écrira une pièce pour violoncelle solo qui sera créée le 22 mars 2015 dans la toute récente Philharmonie de Paris par Marc Coppey. Enfin, à la demande de l'ensemble Utopik qui fête ses 10 ans, il écrira une « chanson » pour soprano et ensemble qui sera créée le 29 mai 2015 au théâtre Graslin de Nantes par Françoise Kubler et Utopik sour la direction de Michel Bourcier. Son premier opéra, Les pigeons d'argile a été créé à Toulouse en avril 2014. Héritier de la musique dite "spectrale" initiée par Gérard Grisey et Tristan Murail, les propos du musicien reviennent fréquemment sur cette origine métamorphosée. Pour mieux entendre cette structure n'obligeant nullement au funèbre, il suffit de lire un article sur la définition du "spectre sonore". www.philippe-hurel.fr + d'infos sur SmartAct