Accueil > Actualités > Conférences > Decebal Scriba

03-04-2019

Decebal Scriba

 

Decebal Scriba (né en 1944 en Roumanie) vit et travaille à Fontainebleau-Avon. Artiste roumain, arrivé en France en 1990, il s’est illustré au cours des années 70 et 80. Ses productions sont désormais considérées comme révélatrices d’une avant-garde roumaine d’après-guerre. Grâce à un corpus cohérent élaboré à partir de médiums hétéroclites – photographie, installation, performance, art vidéo –, l’artiste aborde à la fois l’art conceptuel et performatif, les questions de langage formel et textuel, la représentation spatiale ou encore la symbolique des gestes et des formes. 

En 2015, il inaugure sa première exposition personnelle au Victoria Art Center à Bucarest. Récemment, il a participé à la Biennale d’Art Contemporain Art Encounters Life-A User’s Manual, Timisoara, 2017. Ses dernières expositions personnelles ont eu lieu à la galerie Anca Poterasu à Bucarest (2018) sous le commissariat d’Ami Barak et à la galerie Anne-Sarah Bénichou à Paris (2019). Voué à l’anonymat en raison de sa dimension politique, son travail entrepris durant la dictature roumaine est ainsi réhabilité depuis quelques années sur la scène artistique européenne. Parallèlement, l’artiste continue d’investir le champ de l’art conceptuel à travers la performance, la photographie ou le dessin, perpétuant des réflexions philosophiques empreintes de spiritualité sur le rapport au monde et à l’existence.

Cette conférence est organisée en concomitance avec sa participation avec Anca Benera et Arnold Estefan à l’exposition « What ties us together » à La BF15. Elle sera l’occasion pour Decebal Scriba de présenter la manifestation artistique alternative house pARty, initiée et organisée en 1987 et 1988 par Decebal et Nadina Scriba dans leur maison et jardin au 5, rue Petru Cercel, Bucarest, Roumanie. Ont participé Calin Dan, Teodor Graur, Iosif Kiraly, Dan Mihaltianu, Wanda Mihuleac, Andrei Oisteanu, Decebal Scriba, Nadina Scriba et Dan Stanciu. L’enregistrement vidéo des deux éditions a été assuré par Ovidiu Bojor et Dan Mihaltianu.

Le document vidéo résultant de l’enregistrement de cet événement « alternatif » (comme on l’appelle aujourd’hui), présente d’une manière aléatoire des installations et performances réalisées « in situ » par un petit groupe d’artistes. Malgré l’improvisation, les hésitations et faux pas, regardé en totalité, le résultat présente une surprenante unité et les interventions de chaque participant trouvent naturellement leur place dans le contexte avec une certaine complémentarité.

house pARTy est né, aussi difficile que ça puisse paraître, comme une réaction normale à un contexte anormal de multiples points de vue de la vie sociale et culturelle, comme une réaction à l’impossibilité d’expérimenter, de pratiquer et d’exposer un art qui osait ignorer les manifestations officielles. Certes le regard contemporain peut spéculer et trouver des interprétations en connexion plus ou moins avec les intentions initiales, mais personne ne pouvait imaginer que cette modeste action/réaction de l’époque, résisterait à l’épreuve du temps et deviendrait un des – malheureusement – rares documents d’art des années 80 en Roumanie.

17h
Grand amphi de l'Ensba

Conférence exceptionnellement ouverte au public dans la limite des places disponibles à l'occasion de l'exposition What ties us together (part. 1 Lyon) à la BF15.