Accueil > Actualités > Conférences > François Chaignaud

22-11-2017

François Chaignaud

© Alexander Kargaltsev

Danseur et chorégraphe, François Chaignaud crée des performances dans lesquelles s'articulent danses et chants, dans les lieux les plus divers, à la croisée de différentes inspirations. S'y dessinent la possibilité d'un corps tendu entre l'exigence sensuelle du mouvement et la puissance d'évocation du chant, et la convergence de références historiques hétérogènes.

Également historien, il a publié aux PUR L’Affaire Berger-Levrault : le féminisme à l’épreuve (1898-1905). Cette curiosité historique le conduit à initier des collaborations diverses, notamment avec la légendaire drag queen Rumi Missabu des Cockettes, le cabarettiste Jérôme Marin, l'artiste Marie Caroline Hominal, les couturiers Romain Brau et Charlie Le Mindu, le photographe Donatien Veismann, le vidéaste César Vayssié, le musicien Nosfell et l’artiste Théo Mercier. François Chaignaud collabore aussi à de nombreux projets, notamment avec l'artiste Brice Dellsperger pour Body Double 35, ou la réouverture du cabaret Madame Arthur.
En 2017 François Chaignaud crée en collaboration avec l’artiste Nino Laisné Romances inciertos, un autre Orlando, spectacle autour des motifs de l'ambiguïté de genre dans le répertoire chorégraphique et vocal ibérique. Il poursuit actuellement une recherche sur le chant chrétien antique.

Depuis 2005, François Chaignaud collabore avec Cecilia Bengolea avec laquelle il forme la compagnie Vlovajob Pru. Ensemble, ils créent Pâquerette (2005-2008), Sylphides (2009), Castor et Pollux (2010), Danses Libres (d’après des chorégraphies oubliées de François Malkovsky, 2010), (M)IMOSA (coécrit et interprété avec Trajal Harrell et Marlene Monteiro Freitas, 2011), altered natives’ Say Yes To Another Excess – TWERK (2012), Dub Love (2013) et DFS (2016).
Leurs créations ont été présentées entre autres au Festival d'Automne et au Centre Pompidou à Paris, à Impulstanz de Vienne, à The Kitchen et Abrons Art Centre de New York, au Festival d'Avignon, à la Tate Modern et l’ICA de Londres, à la Biennale de la danse de Lyon, à Montpellier Danse ou au Centre National de la Danse à Pantin.

17h
Grand amphi de l'Ensba

Lors de l’émission « Mauvais genres » par François Angelier le samedi 18/11/2017, pour sa chronique « l'Encyclopédie pratique des mauvais genres » Céline du Chéné a reçu le chorégraphe et danseur François Chaignaud. Vous pouvez l’écouter parler de son travail. (début de la chronique à 00:06:49)