Accueil > Actualités > Colloques > Summer school as school

Du 01-07-2017 au 31-07-2017

Summer school as school

Juillet 2017 © Stacion Center for Contemporary Art Prishtina
Exposition au Boxing Club, Summer School at School 2017
Juillet 2017 © Stacion Center for Contemporary Art Prishtina
Bibliothèque nationale du Kosovo, construite en 1944 © Jennifer Lauro Mariani
 

À l’occasion de l’organisation par le premier Centre d’art indépendant du Kosovo (Stacion – Center for Contemporary Art Pristina) du programme "Summer School as School 2017" trois chercheurs du groupe ACTH ont assisté à l’ensemble des conférences et participé à des séminaires de recherches rassemblant artistes, critiques et théoriciens venus de différents pays européens.

Ce programme, qui s’est déroulé sur 17 jours, fut l’occasion de nouer des liens avec de nombreux jeunes artistes, et d’approfondir notre connaissance de la scène artistique actuelle.

Les trois chercheurs ont notamment participé activement au séminaire de recherche de Boris Buden « In the museum of history » autour de la question mémorielle et de l’obsession pour le passé dans une époque post-historique (en partant du postulat de Francis Fukuyama sur la fin de l’histoire) ainsi qu’au séminaire de Rike Franck « Exhibiting: (En)Countering Temporalities » dont l’enjeu était de discuter de quelles manières les dimensions temporelles affectent-elles la façon dont nous comprenons une pratique artistique. 

L’occasion pour les chercheurs de confronter les questions à l’œuvre au sein du groupe à des réalités culturelles et politiques différentes de celle dans laquelle les travaux d'ACTH ont pris place depuis plusieurs années. Ce voyage fut également l’occasion de construire les prémices d’une collaboration durable entre l’unité de recherche ACTH et STACION en vue d’une participation à Summer School as School et un programme de résidence et de production au Kosovo avec des artistes et théoriciens d’Europe du sud-Est.

ACTH
(à l'endroit du lieu)

 

Présentation de "Summer school as school" par Albert Heta lors de sa conférence le 31 janvier 2018.