Accueil > Actualités > Conférences > Sylvère Lotringer

24-05-2017

Sylvère Lotringer

Photo © Alejo Duque

Sylvère Lotringer est une figure légendaire de la pensée contemporaine, fondateur de la revue et de la maison d’édition Semiotext(e) à New York au début des années 1970.

Enseignant à l’époque à l’Université de Columbia, il introduit aux Etats-Unis les écrits des Français Gilles Deleuze et Félix Guattari, Michel Foucault, Jean Baudrillard ou Paul Virilio, qui vont être les instruments théoriques indispensables du développement des Cultural Studies, études post-coloniales, études de genre, et de l’ensemble de la théorie critique à partir des années 1980. Semiotext(e), maison d’édition marquante par son indépendance et sa liberté de ton, s’attaque à tous les sujets de société, avec pour axe une analyse radicale du capitalisme, des dispositifs de pouvoir et d’aliénation. À partir des années 1980, elle publie également une génération d’écrivaines américaines, promouvant un usage inédit de l’écriture de soi, mêlant le journal, la fiction et la poésie. Aujourd’hui encore, Semiotext(e) reste à l’avant-garde des contestations au sein d’une réjouissante confusion des genres. Ses principaux éditeurs, Sylvère Lotringer et l’écrivaine Chris Kraus, ont également réalisé de nombreux films expérimentaux, qui prolongent leur pratique et attestent de l’importance de Semiotext(e) dans le milieu artistique new-yorkais des années 80.

C’est à partir de certains de ses films que Sylvère Lotringer engagera la conversation lors de la conférence, à l’issue d’un séminaire de trois jours avec un groupe d’étudiants à l’Ensba.

17h
Grand amphi de l'Ensba