Accueil > Actualités > Conférences > Hans-Walter Müller

28-01-2008

Hans-Walter Müller

Ingénieur et architecte de l’école polytechnique de Darmstadt en Allemagne (1961), Hans-Walter Müller poursuit ses études à Paris et engage sa recherche architecturale avec les matériaux de son temps : la lumière artificielle, l’image projetée, le sin, la matière plastique, les moteurs électriques, au service de « l’architecture du mouvement » (1965). Il appartient au mouvement de l’art cinétique dont il a prolongé l’esprit et ouvert de nouveaux champs d’expérience appliqués à l’architecture devenue architecture de l’air. (1965-2007). « Hans-Walter Müller est le véritable inventeur des « Gonflables », les architectures d’air à habiter. Depuis plus de trente ans, Hans-Walter Müller, artiste ayant appartenu à la mouvance des années 60 de l’art cinétique, développe une architecture nomade, éphémère, légère et simple à installer : les gonflables. En 1971, l’architecte s’installe dans un de ses gonflables sur le site de l’aérodrome de Cerny dans la forêt de la Ferté Allais en Essonne. Au milieu des arbres, entourée de bassins remplis de plantes aquatiques et de poissons rares, la bulle jaune abrite des zones d’ateliers, des espaces de travail et de détente qui s’agencent sur des planches en bois coulissantes. Au sous-sol, creusée dans la roche, s’articulent les espaces domestiques et de repos qui ont la particularité de donner sur l’extérieur (terrasse, baies vitrées). « Un gonflable », explique Hans-Walter Müller, « c’est simplement une peau qui contient un espace, sépare extérieur et intérieur, apparaît et disparaît et parfois se dématérialise. En cela c’est un espace ludique, fantastique et inhabituel, très loin de la construction traditionnelle. » Hans-Walter Müller a ainsi réalisé une centaine de gonflables pour divers événements, expositions, festivals et pour d’autres artistes comme Jean Dubuffet, Salvador Dali ou Maurice Béjart... L’artiste, aux idées très contemporaines de technologie douce et d’high-tech humanisée, a à son actif une église de 200 places pesant 32 kg, 35 refuges gonflables pour sans-abris distribués une nuit de février, un volume théâtre gonflable créé pour les JO de Barcelone, en septembre 1998, une descente des Champs-Elysées dans une bulle... » article extrait du site de l’émission EXHIBITION sur Arte.tv Un Paysage habitable par Pierre Bal-Blanc, cac/Brétigny workshop d’une semaine pour les étudiants de 2° et 3° année design