Accueil > Actualités > Conférences > Christian Besson

21-10-2009

Christian Besson

Histoire des expositions ou l’anthropologie de la monstration ? L’histoire des expositions a donné lieu à une abondante littérature. On commence en général par l’histoire du Salon sous Colbert et on ajoute les débuts romains de l’exposition des maîtres anciens ; on tient les cabinets de curiosités pour l’origine des musées… Pour ce qui est du présent, on a pris l’habitude de documenter ce genre d’événement : plans, photographies, etc., tout en multipliant anthologies et recueils commémoratifs… Fort bien ! Mais si un artiste innove en disposant des objets au sol, ce geste s’éclaire-t-il d’être référé à la seule hisoire de l’installation dans l’art contemporain ? Ne serait-il pas plus juste de le replacer dans une histoire générale de l’étalage, en remontant jusqu’aux marchés antiques ? Ou bien : si un autre use de boîtes vitrées pour y placer des archives personnelles, la seule histoire des collections d’artistes et la mention d’un goût récent initié par les surréalistes suffisent-ils à lui donner un sens ? Quid alors de l’exhibition des reliques ? Et encore : si un troisième est loué pour son geste radical réduisant la sculpture à un tas, faut-il passer sous silence les premiers trophées sur les champs de bataille ? Il s’agira de façon programmatique de passer en revue les aspects de l’histoire des expositions qui pourraient être ainsi remis en perspective dans une anthropologie générale de la monstration. Christian Besson Docteur en histoire de l’art. Professeur à la HEAD Genève (co-coordinateur du work.master ; ex responsable de la recherche en arts visuels). (Anciennement : responsable des expositions dans une maison de la culture, directeur artistique adjoint de la Villa Arson, directeur de l’Ecole des beaux-arts de Nîmes, professeur à l’ESBA de Montpellier.) Critique d’art indépendant (membre de l’AICA). Organisateur d’expositions : Mise en pièces, Façons de peindre, Tableaux abstraits, Sous le soleil… (en 2008, en collaboration : deux expositions sur l’abstraction en Suisse romande et La Dégelée Rabelais). Essais sur l’œuvre d’artistes contemporains (Armleder, Bart, Boéno, Buren, Cazal, Dezeuze, Downsbrough, Duprat, Fauguet, Gerz, Honegger, Lavier, Long, M. Merz, Y. P.-Ming, Mogarra, Morellet, Y. Oppenheim, Pariente, Poirier, Saytour, Schlier, Spœrri, Toroni, Umberg, Varini, Venet, Verjux, Vermeiren…) ou sur des problèmes plus généraux (expositions, publicité, contexte…). Membre de Conseils scientifiques : Archives de la critique d’art (Rennes) ; Fondation de l’art concret (Mouans-Sartoux). (ex-membre de divers conseils scientifiques de Fracs et de commissions du CNAP.) Dernière publication : Abductions, L’œuvre et son interprétant, Mamco, 2006. Recherches en cours sur : l’histoire et la théorie des expositions ; la scène artistique romande ; l’archéologie des médias.