Accueil > Actualités > Conférences > Jean-Charles de Quillacq

30-03-2016

Jean-Charles de Quillacq

Jean-Charles de Quillacq (1979) a fait des études d’art à l’Ensba Lyon et à la Weißensee Kunsthochschule Berlin. Il a continué son parcours à la Rijksakademie (Amsterdam) et a intégré en 2013 le programme de recherche de la Villa Arson (Nice). Il a bénéficié d’expositions personnelles à l’Institut français des Pays-Bas, Amsterdam; à la Rote Fabrik, Zürich, d’un duo chez Juliètte Jongma, Amsterdam., avec Michiel Ceulers Il prépare une exposition solo chez Marcelle Alix, Paris, en juin 2016. Récemment son travail était présenté dans les expositions de groupe : L’après-midi, Villa Arson, Nice; Humainnonhumain, Fondation d’Entreprise Ricard, Paris; La longue image panoramique de la révolution d’une œuvre, Cneai, Paris; Reflections on Form, Barbara Seiler Galerie, Zürich; Breach, Rod Barton Gallery, Londres. « Les sculptures tuyaux de Jean-Charles de Quillacq peuvent rappeler des bâtons phalliques, des érections hésitantes ou des intestins avec des trous, bouches, vagins ou anus, à la fois des organes internes et externes. À la Villa Arson à Nice, il les expose à côté de photos de sa sœur et de deux garçons, dans des poses identiques, nus dans un jardin, portant la même casquette et tenant des tartes aux pommes face caméra. Le grotesque comique de la situation perturbe la sexuation imposée et les différenciations par les répétitions et les jeux de ressemblances comme les signes d’une indistinction généralisée. Il lie ce principe d’équivalence avec sa méthode de travail de sculpteur, répétant ses propres formes et gestes jusqu’à ne plus les reconnaître comme siens, le rapprochant de la répétition industrielle et d’une ingénierie sérielle.» - Pedro Morais